Accueil | Promenades | Gorges de Franchard – Randonnée forestière
Départ randonnée gorges de Franchard - Forêt de Fontainebleau

Gorges de Franchard – Randonnée forestière

À l’entrée des gorges de Franchard en forêt de Fontainebleau, une pancarte indique le tracé de la randonnée. C’est la promesse de la découverte d’un lieu typique du massif. Très fréquenté toute l’année par des dizaines de milliers de visiteurs, le site est l’objet d’attentions particulières afin de préserver son intégrité. Mais voyons, ce que nous réserve cette balade.

Localisation des gorges de Franchard à Fontainebleau

Les locaux les connaissent par cœur ! Mais qu’en est-il des Parisiens ou des touristes qui souhaitent se mettre au vert le temps d’une journée. Le massif de Fontainebleau est situé en Seine et Marne (77). Il est situé au sud de Melun. Pour vous donner une idée précise de la situation du site, je vous propose une carte à consulter.

Départ pour les gorges de Franchard

 

Panneau descriptif des gorges de Franchard

Cette promenade se déroule sur une distance de 2,5 km pour une durée indicative de 1h10 avec un niveau de difficulté facile. De par la nature du site, les vélos sont interdits sur les chemins du tracé. La face sud en aplomb des rochers de grès sur la partie appelée La Roche qui Pleure est signalée par un encadré qui dit ceci, je cite :

La Roche qui Pleure, un site sensible à protéger

Depuis longtemps, La Roche qui Pleure, dans les Gorges de Franchard, constitue un site très fréquenté de la forêt de Fontainebleau.
Cependant, le site souffre aujourd’hui de sa renommée. Reposant sur un sol très sableux, les blocs rocheux sont déstabilisés par les passages répétés des promeneurs.
Associé au ruissellement des eaux de pluie, le piétinement accélère l’érosion et le départ de sable sous les blocs.

Afin de consolider le site, des travaux importants ont été réalisés. Des techniques anciennes utilisant le grès de Fontainebleau ont permis de stabiliser les rochers tout en respectant l’identité paysagère du lieu.

Visite avant le départ

Au point de départ de ma randonnée printanière, je tombe sur une plaque commémorative ronde plaquée au sol. Des noms de pays sont inscrits et 2 choses me frappent. La première concerne l’année 1998 et Fontainebleau. La seconde concerne l’évènement qui en a été à l’origine, l’UICN. Ce sigle signifie Union Internationale pour le Conservation de la Nature. En 1998, devant les graves menaces qui pèsent sur la biodiversité, un appel a été lancé. Ce cri officiel est appelé l’UICN 1948-1998 — Appel de Fontainebleau.

 

En tournant la tête, j’aperçois le centre d’écotourisme de Franchard qui a pour vocation de renseigner les visiteurs de la région des sites à visiter. Il donne aussi des indications sur la faune et la flore.

Il y a quelques années, j’ai été sollicité pour alimenter des bornes interactives avec des photos d’animaux. J’ai envoyé mes plus belles photos et puis…plus rien ! Je pense que le projet n’a pu être financé. Dommage, car j’aurai été heureux de participer dans une certaine mesure à la connaissance de la biodiversité de la forêt de Fontainebleau.

Si vous souhaitez vous y rendre, voici les coordonnées téléphoniques du centre d’écotourisme de Franchard en forêt de Fontainebleau (01 60 71 11 08). Je n’ai pas trouvé de site internet qui permettrait d’avoir une vue des activités proposées.

En poursuivant le chemin, un grand bâtiment de pierre se dresse devant moi. Il s’agit de l’Ermitage aujourd’hui converti dans la location de salle. Pour découvrir l’historique de ce bâtiment, je vous invite à consulter les notes de mon camarade Olivier Blaise, fin historien de la forêt.

On y apprend, dans celles-ci, que ce qui ressemble à un portail d’entrée appartenait à l’ancien restaurant de Franchard, qui a servi au décor du film « le gang » avec Alain Delon dans le rôle de Pierrot le fou.

 

Sur la droite en levant les yeux, je croise la tour de surveillance des feux de forêt. Ensuite, je m’engage sur un large chemin descendant à l’ombre de la pinède sur la route de l’ermitage.

 

Le décor change à chaque virage, c’est un dépaysement total ! Tantôt à l’ombre, tantôt au soleil, le parcours sinueux m’entraîne toujours plus loin du parking. Des escaliers de bois ponctuent ma progression. J’en profite pour photographier ma randonnée.

Un moment donné, un panneau vous indique l’itinéraire pour longer les gorges sur les rochers de grès. Libre à vous de vous y rendre pour profiter de la vue plein sud.

Ce matin-là, je n’ai pas suivi le sentier bordant les gorges comme le prévoit le parcours. Je revenais d’une balade dans les gorges d’Apremont et j’étais un peu dans le rouge avec la chaleur du printemps (mai 2015). Du coup, j’ai raccourci la promenade pour me reposer. Mais j’espère que ces quelques photos vous ont donné envie de visiter les gorges de Franchard, un vrai trésor naturel.

NEWSLETTER

Pour découvrir les sites de promenade en forêt de Fontainebleau.

4 commentaires

  1. Très belles photos de Franchard, lieu très prisé des promeneurs …
    Je découvre une grande partie de cette forêt que je ne connaissais pas !
    De plus, lieu chargé d’histoire … qui ne manque pas d’intérêts. Articles très intéressants.

    Merci beaucoup pour tout cela Djamal et Mr l’Historien.

    Cordialement.
    Dominique

  2. « j’aurai été heureux de participer dans une certaine mesure à la connaissance de la biodiversité de la forêt de Fontainebleau »
    Mais tu y contribues, rassures-toi, aucun doute là-dessus !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvrez des idées de promenades

EN FORÊT DE FONTAINEBLEAU

Je vous propose des balades par thèmes ou des lieux insolites.
INSCRIVEZ-VOUS
error: Content is protected !!