Accueil | Oiseaux | Rougequeue à front blanc (Phoenicurus phoenicurus) | Chant et cri
rougequeue a front-blanc

Rougequeue à front blanc (Phoenicurus phoenicurus) | Chant et cri

Le rougequeue à front blanc (Phoenicurus phoenicurus) fréquente la forêt de Fontainebleau et les vieilles pierres quand cela est possible. Cet oiseau cavernicole niche dans des loges de pic ou dans les trous de bâtisse. Au printemps, il revient dans sa zone de nidification pour signaler sa présence par un chant un peu moins marqué que son cousin le rougequeue noir (Phoenicurus ochruros). Son trille est court avec des accents de famille pour l’espèce. Mais faisons connaissance avec ce passereau.

Description

Ce bel oiseau est de la taille d’un moineau même si sa morphologie semble plus fine et plus élancée. Il est doté d’un bec effilé destiné à la capture d’insecte. Le mâle a la face noire. Le sommet de la tête est blanc. Le dos est gris ardoise. La poitrine est orange et se termine par des plumes beiges sur le dessous. La queue est de couleur rouille. Le plumage de la femelle est brun clair avec la même coloration pour la queue que le mâle. Pour le reste, tout est similaire.

Retour de migration du rougequeue à front blanc

Le rougequeue à front blanc est un oiseau migrateur qui arrive courant avril chez nous. Le mâle arrive le premier. Le passereau aime se poster au sommet des arbres ou sur les toits pour chanter et marquer son territoire. Il occupe aussi son temps à explorer son territoire à la recherche de cavités disponibles. En forêt de Fontainebleau, le trou sera choisi dans le tronc d’un arbre mort.

 

Quand la femelle est arrivée, le mâle se fera un devoir de montrer les recoins qu’il aura choisis. Les couples se forment chaque printemps. Monsieur fait connaissance de Madame lors de leur rencontre. La femelle fait, selon les saisons, 1 à 2 pontes.

 

Rougequeue à front blanc mâle - Oiseau de la forêt de Fontainebleau
Rougequeue à front blanc mâle

 

Nourriture | Alimentation

Ce passereau chanteur nourrit principalement ces oisillons à base d’insectes. Les parents chassent à l’affût postés sur des branches à quelques mètres de haut. De nombreux aller et retour sont nécessaires pour mener à bien la couvée. Après la première semaine de nourrissage, il n’est pas rare de voir la tête des oisillons à l’extérieur du trou, attendant le retour des parents. Ils en profitent pour explorer du regard leur environnement nouvellement découvert.

 

Jeune rougequeue à front blanc
Jeune rougequeue à front blanc

 

Quand la nichée est autonome, vers le mois d’août, il est temps pour les parents de prendre le chemin du retour vers l’Afrique subsaharien. Les jeunes suivront peu de temps après.

Chant | cri

L’intérêt de mémoriser le chant est de pouvoir deviner la présence des oiseaux présents sur le site de prospection. En photo animalière, ce détail prend toute son importance. Découvrez le chant mélodieux du rougequeue à front blanc (source Web Ornitho).

 

Rougequeue à front blanc mâle en plein chant
Rougequeue à front blanc mâle en plein chant

Les 2 espèces de rougequeues

En France, nous comptons 2 types de Rougequeues. Le premier est le Rougequeue noir qui peut s’observer sur le haut des habitations, même en ville. Il est commun un peu partout. Et le second, le Rougequeue à front blanc volontiers plus forestier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LA VIE SECRÈTE DES

Oiseaux

Découvrez l'avifaune extraordinaire de la forêt de Fontainebleau
PHOTOS - RÉCITS - GUIDES

INSCRIPTION
close-link
error: Content is protected !!