Pie-grièche grise (Lanius excubitor) - Le visiteur hivernale

Pie-grièche grise (Lanius excubitor) – Le visiteur hivernal

De tous les oiseaux migrateurs qui stationnent en hiver en forêt de Fontainebleau, la pie-grièche grise (Lanius excubitor) est l’un des plus rares. Ce passereau fait partie de la famille des Laniidae qui comprend également la pie-grièche écorcheur (Lanius collurio) qui nous revient au printemps. Sa taille, son mode de vie sont des caractéristiques étonnantes dans l’avifaune d’Île-de-France, voyons pourquoi.

Description

Sa grande taille et son aspect le démarquent des oiseaux hivernants. Sa longueur du bec à la queue est comprise entre 24 à 26 cm. La couleur de son plumage comporte 3 teintes. Le blanc, le gris et le noir. Le front, la tête et le dos sont gris. Une bande noire part du bec et se prolonge sur le début du cou. La gorge et le poitrail sont blancs. Le bout des ailes et la queue sont également noirs. Les rectrices extérieures sont blanches. Le bec noir est crochu. Aucune ou peu de différences visuelles entre le mâle et la femelle.

Pie-grièche grise (Lanius excubitor) migrateur hivernal en forêt de Fontainebleau

 

Habitat

Pour chasser, Lanius excubitor recherche des milieux dégagés où elle peut repérer ses proies à vue. Elle privilégiera les plaines arbustives où elle pourra se percher comme le font les membres de son espèce.

Régime alimentaire

Durant son cycle annuel, la pie-grièche grise mange des micros mammifères comme des souris, des mulots, des campagnols et autres petits rongeurs. En complément, elle capture aussi des coléoptères, des petits lézards, des œufs d’oiseaux, voire des poussins, des criquets, des sauterelles, des amphibiens, etc. Il s’agit clairement d’un oiseau carnivore.

Durant l’hiver, outre les rongeurs, elle repère les petits insectes qui se manifestent dès que les températures remontent sur les coups de 10 heures du matin. Avant cet horaire, notre visiteur hivernal attend et ne chasse pas !

Période de présence

Contrairement aux oiseaux migrateurs qui nichent chez nous de manière régulière, sa venue est aléatoire. Certaines années, elle se montre, mais pas systématiquement. Donc, il s’agit bien d’un hôte exceptionnel sur la forêt de Fontainebleau.

Comportement

Comme, c’est un oiseau chasseur, il choisit où résider en fonction de ce qu’il peut trouver pour s’alimenter. Comme indiqué précédemment, il aime se percher au sommet d’un buisson pour scruter le sol. D’après mes observations, son aire de chasse peut faire 500 à 600 m de côté. Il change de perchoir si rien n’est détecté. Je n’ai pas eu la chance pendant mes observations de découvrir une de ses proies accrochées sur les épines d’un buisson comme le fait l’espèce.

Son aire de reproduction en France

La pie-grièche grise niche en France d’une bande allant du limousin à la Lorraine en passant par le centre, la Bourgogne et la Champagne-Ardenne. En dehors de la période de reproduction, les populations se dispersent sur le territoire. C’est ce qui nous donne l’occasion d’observer ce magnifique passereau.

2 commentaires

  1. Bonjour Djamal,
    Article très intéressant, merci et Félicitations !
    Les mêmes oiseaux identifiés sont-ils fidèles à un lieu, même si on ne les y observe pas chaque année ?
    Excellente semaine !
    Prends soin de toi.
    Brigitte.

    • Bonjour Brigitte,
      Difficile de répondre car il faudrait prospecter systématiquement ces spots hivernaux pour vérifier leur présence.
      J’en saurais plus l’hiver prochain…
      À bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LA VIE SECRÈTE DES

Oiseaux

Découvrez l'avifaune extraordinaire de la forêt de Fontainebleau
PHOTOS - RÉCITS - GUIDES

INSCRIPTION
error: Le contenu est protégé !