Engoulevent d'Europe - Oiseau de la forêt de Fontainebleau

Engoulevent d’Europe (Caprimulgus europaeus) – L’oiseau de nuit

L’engoulevent d’Europe (Caprimulgus europaeus) est un oiseau crépusculaire de la famille des Caprimulgidae. De toute l’avifaune forestière de Fontainebleau, il demeure un des plus secrets. Il s’aventure à la nuit tombée sur les landes chasser les insectes et entonner le chant de la nuit. Y succomberez-vous ?

Description

Le moins que l’on puisse dire est que l’engoulevent d’Europe possède un plumage mimétique voir cryptique. En vol, on distingue sous les ailes 3 taches blanches. Ces mêmes tâches sont aussi perceptibles sur les coins externes de la queue. Outre des ailes longues et fines, il possède une queue assez longue. La teinte générale ressemble à un mélange d’écorces d’arbres. La couleur, l’agencement des motifs et la forme de l’oiseau rendent difficile sa localisation. Sa longueur est comprise entre 25 cm et 28 cm. Il a une envergure de 55 cm à 60 cm, soit presque 3 fois sa longueur. Il possède un bec court, mais large pour la capture des insectes en vol. Mâle et femelle sont similaires. Il dort au sol ou sur une branche dans les landes à bruyères et les forêts de résineux. Ce sont des endroits typiques que l’on trouve dans le massif forestier de Fontainebleau.

 

 

Le sommeil de l'Engoulevent d'Europe (Caprimulgus europaeus)
Le sommeil de l’Engoulevent d’Europe

Habitat

Étant un oiseau crépusculaire et nocturne, il dort en journée. Et pour cela, il peut très bien choisir une branche horizontale comme reposoir. J’en ai observé posé sur un arbre couché au sol ou même sur sol nu entre 2 callunes. Il a besoin de terrain dégagé pour chasser donc ses lieux de repos ne sont jamais très éloignés de la zone de chasse. Celle-ci est une clairière, une plaine intra-forestière ou une platière humide. En fait, il dépend de ces milieux pour se nourrir.

Régime alimentaire

Caprimulgus europaeus est strictement insectivore. À la manière des hirondelles, il capture les insectes volants à la tombée de la nuit. Il peut aussi rester poster est s’élancer lorsque qu’une proie passe non loin. Ses yeux noirs sont bien adaptés à la vision nocturne et lui autorisent la chasse à vue.

Période de présence

Cet oiseau migrateur arrive en forêt de Fontainebleau courant mai pour repartir début août. Les grosses populations d’Île-de-France se situent dans le sud Seine-et-Marne, le sud Essonne et en forêt de Rambouillet (Yveline) à l’ouest.

Reproduction

Il pond ses œufs au sol. À ce titre, sa nichée est vulnérable. Promeneurs et autres quadrupèdes peuvent anéantir les efforts de reproduction de cet oiseau étrange. Lorsqu’on lit des ouvrages sur l’avifaune de la forêt de Fontainebleau, on constate que la population la plus importante est cantonnée dans le massif des 3 Pignons. Mais j’ai découvert qu’on peut l’entendre dans des endroits plus insolites (géographiquement parlant)…

Biologie

En discutant avec des amis ou même des amateurs de photos animalières, je constate que peu ont aperçu l’engoulevent d’Europe et peu l’ont entendu chanter. Sa courte période de présence rend sa recherche difficile. L’autre caractéristique rendant l’oiseau mystérieux est son mode de vie. L’engoulevent d’Europe est un oiseau crépusculaire. Autrement dit, il commence à s’activer vers 21 heures quand le soleil est sur le point de disparaître de l’horizon. Avant de le voir voler, on l’entend ! Il commence la nuit par des vocalises très étranges. Il entame une sorte de trille de 2 ou 3 strophes comme un canari et la termine avec un tchou-tchou. Imaginez-vous dans la nuit noire avec de part et d’autre, des chants aussi particuliers !

Engoulevent d'Europe (Caprimulgus europaeus) en vol
Engoulevent d’Europe (Caprimulgus europaeus)

 

Lors de la période qui précède la ponte, le mâle exécute un vol assez lent dans lequel il claque ses ailes. C’est un son qui ressemble à un claquement de mains, audible à plusieurs dizaines de mètres. En ce qui me concerne, j’ai eu la chance à plusieurs reprises de les approcher et je dois dire qu’ils m’ont fait un beau cadeau avec un surplace de 10 secondes à 1 mètre au-dessus de ma tête. Je n’aurais jamais imaginé vivre cela, c’était magique…

 Signification du nom

Son nom (engoulevent) sonne bizarrement. Je me suis demandé ce qu’il pouvait bien signifier. Après une petite recherche, je me suis aperçu que son nom décrit une des aptitudes de l’oiseau. Mais revenons à la définition, je vous la donne :

L’origine de ce nom est germaine l’étymologie de ce nom provient de engouler le vent, ce qui signifie : mettre le vent en gueule ce sobriquet était attribué aux personnes ayant la bouche bée. (source www.genealogie.com).

Pourquoi son nom lui correspond bien ? Tout simplement, car il vole la bouche ouverte pour attraper les insectes volants. Sa morphologie indique un oiseau rapide et vif, même si on peut le voir dormir au sol ou sur une branche. N’oublions pas qu’il est actif le soir et donc se repose en journée.

 

Engoulevent d'Europe au repos sur une branche - Oiseau de nuit - Photo
Engoulevent au repos

Son nom latin Caprimulgus europaeus suggère autre chose. Le terme Caprimulgus signifie suceur de chèvre. Les paysans pensaient autrefois que, la nuit tombée, ces oiseaux rentraient dans les étables pour sucer le pis des animaux.

Chant de l’engoulevent d’Europe

Je ne possède pas d’enregistrement personnel de cet oiseau incroyable. Aussi, je vous propose d’écouter un enregistrement du chant de l’engoulevent.

 

Voir Aussi

Bergeronnette printanière (Motacilla flava)

Bergeronnette printanière (Motacilla flava) – L’oiseau jaune du printemps

Avec l’arrivée du printemps, les étendues  de champs de colza d’Île-de-France se transforment. La bergeronnette …

fauvette grisette mâle (Sylvia communis)

Fauvette grisette (Sylvia communis)

La fauvette grisette (Sylvia communis) est un petit passereau migrateur de la famille des Sylviidae. …

9 commentaires

  1. Bonjour je viens dans taper un avec ma voiture chez nous en ariege il y en a beaucoup on les croisent souvent sur la route toute la nuit malheureusement quand on les vois cest trop tard

  2. Bonjour Djamal,
    Merci pour tes photos et commentaires sur cet oiseau magnifique surtout quand ses ailes sont déployées.
    Son cri ne m’est pas inconnu, je l’avais déjà entendu lors de mes nuits en camping sauvage, partout en France, et notamment dans le centre et l’ouest du pays, il y a plusieurs années, sans savoir que c’était l’Engoulevent Européen.
    Bon dimanche avec des rencontres photographiques exceptionnelles.
    Amitiés.
    Bises.
    Brigitte.

  3. Bonjour Djamal,

    Superbes photos d’un oiseau très très difficile à voir et merci pour le partage.

  4. Fèlicitations pour ces photos très belles sur un oiseau difficile à observer ! chapeau bas pour ta patience.

    • Merci pour votre commentaire sympa ! C’est vrai que proposer des photos de cet oiseau nécessite pas mal de recherches, repérages et de déplacement de nuit en forêt. Mais à la fin, ce n’est que du bonheur 🙂

  5. Bonjour Djamal,
    J’ai eu la chance avec des amis de LPO Nièvre de le voir et de l’entendre à plusieurs reprises et c’est assez émouvant au crépucule .. C’est super d’avoir pu le photographier. Merci pour ce reportage intéressant que je vais partager.

    • Merci Catherine pour votre commentaire et votre fidélité !!!
      Ces quelques photos m’ont pris 3 ans de recherches, d’affut, de préparation du matériel photo pour le prendre en nocturne, sans compter la nuées de moustiques qui s’en donnaient à cœur joie 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LA VIE SECRÈTE DES

Oiseaux

Découvrez l'avifaune extraordinaire de la forêt de Fontainebleau
PHOTOS - RÉCITS - GUIDES

INSCRIPTION
error: Le contenu est protégé !