Différences entre la grande aigrette et l'aigrette garzette

Différences entre grande aigrette et aigrette garzette – Identification

Comment faire la différence entre ces 2 hérons blancs que sont la grande aigrette (Ardea alba) et l’aigrette garzette (Egretta garzetta) ? Quels sont les critères d’identification qui les distinguent ? Comme, il est possible de les observer dans le même biotope, il y a quelques critères morphologiques qui vous permettront de savoir quel oiseau vous avez devant vous. Voyons les ensembles !

Différences morphologiques

En Île-de-France, ce sont les 2 hérons blancs qu’il est fréquent d’observer sur les plans d’eau aux passages printaniers et automnaux. Cependant, comme une image vaut mieux que mille mots, je vous ai préparé les marqueurs visuels qui distinguent les 2 oiseaux blancs. Détaillons ces différences morphologiques qui vous permettront une identification certaine.

Lorsque les 2 hérons sont présents dans le même secteur, la différence visuelle se révèle assez vite. Alors pour se souvenir des critères primordiaux, voici une liste des éléments morphologiques marquants ! J’ai d’ailleurs décrit chacune des espèces dans les articles que vous trouverez sur les liens.

 

Grande Aigrette (Ardea alba)

  • Taille : Environ 100 cm
  • Envergure = de 140 cm à 170 cm
  • Couleur du bec = Orange
  • Cou = En forme de S
  • Couleur des pattes = noire hors période de reproduction, sinon rose rouge durant la période nuptiale
  • Plumes effilées sur la tête = non

Aigrette garzette (Egretta garzetta)

  • Taille = de 55 cm à 65 cm
  • Envergure = de 85 cm à 105 cm
  • Couleur du bec = Noir
  • Couleur des pattes = jaune
  • Plumes effilées sur la tête = oui

 

Différences morphologiques entre la grande aigrette et l'aigrette garzette

Habitat

Les 2 espèces ont à peu près les mêmes exigences en matière d’environnement. Il leur faut des eaux peu profondes en eau douce ou saumâtre, des lagunes. On peut donc les retrouver à l’intérieur des terres si les conditions sont réunies pour la reproduction. Les 2 hérons nichent en colonie et délimitent leur « territoire » à la périphérie immédiate du nid. J’en ai observé en Camargue en compagnie d’ibis falcinelle et de hérons cendrés dans les environs immédiats.

Aigrette garzette en plumage nuptial
Aigrette garzette en plumage nuptial

En forêt de Fontainebleau, il est fréquent de les voir pêcher les petits poissons lorsque le niveau de l’eau est bas comme en cette année 2022. L’occasion est trop belle pour se familiariser avec la reconnaissance d’espèces comme celles-ci.

3 commentaires

  1. Bonjour Djamal,

    Merci de les avoir comparés. Il nous sera plus facile de faire la différence entre les deux aigrettes. Excellent travail.
    Une question : comment la grande aigrette modifie la couleur de ses pattes, passant du noir au rose rouge en période nuptiale ?
    Bonnes observations, et surtout prends bien soin de toi.
    À bientôt.
    Brigitte.

  2. Merci pour cet article permettant de différencier 2 beaux oiseaux malheureusement pas assez nombreux en Seine-et-Marne

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La vie secrète des

Oiseaux

Découvrez l'avifaune extraordinaire de la forêt de Fontainebleau.
Photos - Récits - Guides

INSCRIPTION
error: Le contenu est protégé !