Accueil | Insectes | Piéride du navet (Pieris napi) – Petit papillon blanc
Piéride du navet
Piéride du navet - Pieris napi

Piéride du navet (Pieris napi) – Petit papillon blanc

La Piéride du navet (pieris napi) fait partie de la famille des papillons blancs volant en forêt de Fontainebleau. D’aussi loin que je me souvienne, ces lépidoptères diurnes sont ceux que nous remarquons le plus souvent. Ces piérides sont une sorte de marqueur d’abondance. Alors, faisons connaissance avec cet insecte blanc parmi tant d’autres…

Particularités de la Piéride du navet

Ce papillon blanc est visible du mois d’avril au mois d’octobre. Plusieurs générations vont se succéder en une saison. Les bonnes années, on peut compter jusqu’à 3 générations.

L’autre singularité concerne le nom qui semble désigner la plante hôte, le navet. Or, figurez-vous que le navet n’a rien à voir avec les plantes hôtes choisies pour la ponte des œufs. En effet, la femelle piéride ne s’y intéresse pas ! Cette espèce n’est pas nuisible aux cultures. Les plantes hôtes utilisées pour la ponte sont les crucifères sauvages (cardamine des prés, l’alliaire officinale).

 

L’espèce présente un fort dimorphisme de saison. Au printemps les individus ont des motifs plus prononcés sous les ailes postérieures. En été, les nervures sont moins soulignées. À lui tout seul, la piéride du navet est un bon sujet d’étude.

Piéride du navet femelle - Papillon blanc
Piéride du navet femelle

Par exemple les mâles peuvent avoir une tache noire ou pas sur le dessus de l’aile. Ci-dessous, nous voyons que la piéride mâle n’en a pas. Comparez avec la première photo en haut de l’article et vous verrez la différence.

Piéride du navet mâle - Papillon blanc
Piéride du navet mâle

 Description

Ce grand papillon blanc mesure entre 35 et 45 mm d’envergure. Comme je l’ai dit, sa teinte varie en fonction du moment de l’année, ce qui ne facilite pas l’identification de ce papillon diurne ! Il affectionne les lisières de feuillus, les endroits frais et humides comme les prairies bordées de rivières. Cela s’explique par la présence des plantes hôtes qui affectionnent ce type de biotope.

Alimentation

Ce papillon de la famille des piérides fréquente pour se nourrir la vipérine, la mauve, les ronciers, l’origan. Elle visite d’autres plantes à fleurs selon les moments de l’année.

Prendre la piéride du navet en photo

La prise de vue avec un papillon blanc reste un exercice piégeant. Pourquoi dis-je cela ? Parce que les conditions de lumière sont primordiales dans le cas présent. Étant donné que la piéride du navet est blanche, la cellule du posemètre de votre appareil photo peut surexposer le temps de pose et proposer une photo où les détails des ailes (blanches) seront cramés. En plus, si la photo est réalisée en plein soleil, il faut penser à sous-exposer de – 0,5 IL à -1 IL pour obtenir une image équilibrée.

Pour apprendre à photographier les papillons, j’ai écrit un article pour vous aider à réaliser de belles photos.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

FORÊT DE FONTAINEBLEAU

INSECTES

  1. Papillons
  2. Coléoptères
  3. LIbellules
  4. Et pleins de surprises
INSCRIPTION
close-link
error: Content is protected !!