Accueil | Flore de la forêt de Fontainebleau | Scille d’automne (Prospero autumnale) – Fleur sauvage d’été
Scille d'automne (Prospero autumnale) - Fleurs sauvages d'août

Scille d’automne (Prospero autumnale) – Fleur sauvage d’été

La scille d’automne (Prospero autumnale) est une jolie fleur violette qui couvre le sol des pelouses sèches de la forêt de Fontainebleau. Cette plante à bulbe de la famille des Liliaceae est le pendant de la scille à deux feuilles (scilla bifolia) qui poussent au printemps dans des biotopes différents. Voyons ce que peut nous apprendre cette petite fleur sauvage sur elle !

Description

Quelle ne fut pas ma surprise de trouver un parterre de scilles d’automne offrant un paysage coloré. Délicatement posées au sol, ces fleurs rayées ne sont pas très hautes. Leur taille avoisine les 30 cm pour les plus grandes. Une tige simple porte les fleurs en grappe. Les fleurs sont de couleurs lilas, voire exceptionnellement blanches. À les voir en bouton, elles me font penser aux berlingots, les bonbons rayés que je mangeais quand j’étais enfant.

 

 

Les anthères sont couleur lie de vin. Les pétales ressemblent à une cloche inversée. Ainsi en apparence, la scille d’automne ne semble pas avoir de feuilles et pourtant en s’approchant du sol, on peut observer 2 à 5 feuilles vertes étroites qui partent de la base au sol pour monter de quelques centimètres.

 

Scille d'automne (Prospero autumnale) - Fleurs sauvages d'août
Scille d’automne (Prospero autumnale)

 

Période de floraison de la scille d’automne

En Ile de France (Seine et Marne), on trouve cette plante vivace dans la deuxième partie de l’été, soit d’août à septembre. Donc, malgré le nom faisant référence à l’automne, il est très fréquent de la voir fleurir durant les mois chauds de l’été

 

Scille d'automne blanche (Prospero autumnale) - Fleur d'été
Scille d’automne blanche

 

Où fleurit Prospero autumnale ?

Cette plante à bulbe à une nette préférence pour les endroits ensoleillés en milieu ouvert comme les pentes bien exposées, des pelouses sèches, des terrains un peu sableux comme ceux que peut offrir le massif forestier francilien de Fontainebleau. Chez nous, la plante peut passer inaperçue à cause de sa petite taille. Une simple discussion pendant une promenade peut complètement occulter un parterre de fleurs. Il faut un peu avoir le nez au sol pour la repérer.

Rôle dans la nature

Ces petits massifs de fleurs à floraison tardive sont une aubaine pour quantité d’insectes pollinisateurs. Durant la deuxième partie de l’été, les lépidoptères locaux encore visibles et les papillons migrateurs ont encore une source de nectar grâce à ces fleurs délicates. D’une certaine manière, elles entretiennent la vie à un moment où la plupart des fleurs sauvages sont desséchées par les chaleurs caniculaires.

Ainsi, aussi bien en mars qu’en août, les scilles printanière et automnale de la famille des Liliaceae embellissement les sous-bois humides ou les plaines ouvertes et ensoleillées. Elles sont présentes lorsque nous sommes bien au chaud à la fin de l’hiver ou lorsque nous sommes en vacances. Dans tous les cas, ces petites fleurs violettes seront là l’année prochaine à 6 mois d’intervalle.

Et vous, serez-vous présent pour les admirer ?

 

9 commentaires

  1. Bien jolie cette petite fleur Djamal, mais ses boutons me font penser a ceux des platycodons, en plus gros évidemment !
    Sont ils de la même famille ?

    Cdt

  2. Bonjour Djamal,
    Merci pour cet article et les photos d’illustrations toujours au top !
    Ce doit être super, parmi l’herbe sèche grillée par le soleil, de voir ces petites fleurs sortir de terre et illuminer le sol : ocre vert et violet ou mauve font un bel ensemble chromatique ! La nature est si belle, et rien n’est fait au hasard, si ces fleurs s’épanouissent au milieu de l’été, résistant, pour un temps du moins grâce à leur bulbe, aux assauts des rayons brûlants pour nourrir les insectes.
    Bonne semaine !
    Amitiés.
    Brigitte.

  3. Bonjour et merci!
    Article très bien documenté, comme toujours.
    Je connaissais les scilles du printemps, je ne savais pas qu’il y en avait aussi à l’automne!
    On apprend beaucoup en vous lisant, encore merci.

  4. Bonjour Djamal

    Comme vous, je l’ai découverte cette année à l’automne. Comme je connaissais la scille bleue du printemps, je n’ai pas songé sur le moment que celle d’automne de teinte mauve pouvait être une scille. Ce sont mes livres de botanique qui m’ont révélé que c’était la même espèce…
    Fleurit au moment des scilles d’automne, la véronique en épi, aimant les mêmes conditions d’habitat.

    Merci pour vos connaissances et vos extraordinaires photos. Vous avez beaucoup de richesse !

  5. Au printemps on trouve la Scille à 2 feuilles parmis les vernales . Je pense que c’est une cousine proche… plus d’info ?
    En tout cas, les photos sont toujours aussi superbes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DÉCOUVREZ LA FLORE

DE LA FORÊT DE FONTAINEBLEAU

Les orchidées sauvages aussi...
INSCRIVEZ-VOUS
close-link
error: Content is protected !!