Accueil | Flore | Scille à deux feuilles (Scilla bifolia) – Fleur sauvage
Scille à deux feuilles - Flore de la forêt de Fontainebleau

Scille à deux feuilles (Scilla bifolia) – Fleur sauvage

La scille à deux feuilles pousse en en lisière de forêt. C’est une petite fleur magnifique qui porte la beauté à notre connaissance dès le mois de mars. De ma rencontre avec cette fleur sauvage de la forêt de Fontainebleau est née l’idée de vous la faire découvrir.

Elle ne possède ni la taille du lys des marais, ni la beauté fatale de l’orchidée, mais du haut de 10 à 20 cm elle est la promesse d’un peu de nectars pour les premiers butineurs du printemps. Partons à la découverte de cette fleur bleue méconnue et approchons-nous…

Description

Comme son nom l’indique, cette fleur possède 2 feuilles charnues de part et d’autre de la tige. De petite taille, elle passe inaperçue au milieu des herbages. Les fleurs peuvent former 6 à 8 grappes. Chaque fleur loge au centre, une capsule contenant les futures générations de scilles à deux feuilles.

 

Généralement bleue, la couleur des fleurs peut s’étendre du blanc au rosé. Elles ont l’habitude de pousser groupée sur quelques mètres carrés. Scilla bifolia pousse entre mars et avril en forêt de Fontainebleau. Elle fait partie des plantes vivaces que l’on retrouve chaque année. Plus que 2 mois avant de la retrouver, j’ai hâte !

 

Scille à deux feuilles
Scille à deux feuilles

Scille à deux feuilles – Ce que vous devez savoir

Parmi la flore sauvage de la forêt de Fontainebleau, notre scille à deux feuilles trouve que quelques parcelles où s’épanouir. Elle pousse dans les zones semi-ombragées en lisière sur un sol plutôt bien drainé et riche en nutriment. Je n’ai pas sillonné la totalité du massif bellifontain, loin de là. Du coup, mes prises se vues se sont passées qu’en un seul lieu. D’ailleurs, on ne peut passer à côté de cette fleur sauvage bleue sans la remarquer. Elle dénote par son élégance et sa fragilité. La forme de la fleur avec ses 6 pétales fait penser à une étoile bleue.

 

Scille à deux feuilles (Scilla bifolia)
Scille à deux feuilles (Scilla bifolia)

 

Sachez amis de la nature que Scilla bifolia est une espèce inscrite sur la liste rouge européenne de l’UICN (union internationale pour la conservation de la nature) catégorie LC. Je vous invite à lire à quoi correspond ce classement.

Scille à 2 feuilles blanche
Scille à 2 feuilles blanche

 

Notez qu’à ce titre, la scille à deux feuilles est une sorte de rareté en forêt de Fontainebleau. Préférez la prise de vue à la cueillette si vous la voyez. Préservons notre biodiversité tant que nous le pouvons, car ce qui est perdu est souvent perdu à jamais…

 

Floraison de la Scille à 2 feuilles
Floraison de la Scille à 2 feuilles

 

11 commentaires
  1. Bonjour Djamal,

    Merci pour cet article.
    J’observe moi-même, tous les ans cette petite merveille, en bordure de lisière et accompagnant bien souvent des jacinthes bleues, quoiqu’un peu plus précoces qu’elles, dans une frange de forêt reliant Villecresnes (94) à Yerres (91).
    Si tu souhaites faire d’autre clichés, je pourrais, le cas échéant, te donner plus de précisions sur le spot où en toute tranquillité tu pourras les shooter.
    Bonne fin de journée.
    Bien cordialement.

    Eric.

  2. Merci Eric pour cette précision précieuse !
    J’ai lu récemment que certains ont déjà observé la scille. Dès que le temps le permettra, j’irai voir.
    En attendant, restons bien au sec 😉

  3. Bonjour,
    Merci de cet article et ces belles photos !
    C’est vraiment bien d’insister sur la préservation des espèces rares et la non cueillette. Perso, j’ai encore vu ce weekend des promeneurs irrespectueux qui cueillent des fleurs de plus en plus rares sans penser aux conséquences de leurs agissements… beaucoup manquent d’éducation citoyenne.

  4. Je suis d’accord avec vous, certains manquent de retenu ! Merci pour votre témoignage.

  5. Merci Djamal, pour cet article et tes photos sublimes !
    Ici, je n’en ai jamais vues, les sols sont trop calcaires, ou beaucoup trop argileux, l’été du béton, l’hiver, des mares permanentes… , et trop peu d’humus les recouvrent…, beaucoup de pinèdes, quelques zones de chênaies, de garrigues, de landes parfois… trop souvent offertes aux feux de forêts. C’est une plante à bulbes… un peu comme les muscaris…
    C’est vrai que les personnes qui cueillent des végétaux dans la nature ne réfléchissent pas aux conséquences…, nous observons des milieux qui s’appauvrissent non seulement en richesses végétales mais aussi voient en parallèle la raréfaction de leurs partenaires animaliers, qu’ils soient insectes, reptiles, invertébrées, oiseaux, poissons, mammifères… Tous en subissent les conséquences, juste parce que des individus ont prélevé pour leurs propres plaisirs (visuel, olfactif) des espèces en danger… !
    L’éducation laxiste des parents, de l’école, l’identification aux jeux vidéos où les héros sont toujours des destructeurs… , et d’autres considérations idéologiques font que certains s’octroient de supers pouvoirs de vie ou de mort sur tout ce qui les entourent…
    Comme tu le dis si justement, ce qui est perdu est définitivement perdu !!! Il n’y a qu’au cinéma qu’on fait revivre des dinosaures… pas dans la vraie vie ! … Il en va de même pour toutes les espèces… La Nature est si belle dans toutes ses formes de vie ! … On ne refera pas l’humain, il est ce qu’il est…

  6. Je découvre cette superbe fleur bleue dans une forêt du Massif Central et après quelques difficiles recherches, je réussi enfin à trouver son nom ! trop belle et trop fragile pour être ramassée, au fil des printemps, ce sera toujours le bonheur de les retrouver.

  7. Merci pour votre témoignage !

  8. J’ai pu observer ces jours-ci cette fleur ravissante, et encore très abondante dans ma région (Jura, alt 400 m)
    Les talus en sont illuminés….
    Merci pour ces photos magnifiques !

  9. Merci Mireille pour vos observations !

  10. Observée hier 16 avril en bordure de forêt sur la route montant au col des coqs ( Chartreuse). Une précision, elle est très parfumée, odeur de miel. Fleur très délicate et magnifique bien que modeste par sa taille.

  11. Merci pour ces détails sur cette jolie fleur sauvage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!