Accueil | Les serpents de la forêt de Fontainebleau
Couleuvre à collier - Serpent de la forêt de Fontainebleau

Les serpents de la forêt de Fontainebleau

Les serpents de la forêt de Fontainebleau font partie de ces animaux qui inquiètent ou qui fascinent. Ces reptiles sont là où on ne les attend pas. Les promeneurs en croisent quelques fois lors de randonnées. Faut-il en avoir peur ? Sont-ils tous dangereux ? Voilà des questions qui méritent que l’on parle des serpents du massif forestier de Fontainebleau.

Les serpents sont présents dans la totalité de la forêt. Leur densité n’est pas très élevée. Il est rare d’observer un nœud de serpents comme dans certaines régions. Leur présence est cependant un indice du bon équilibre écologique. Cela veut dire qu’il y a des proies comme des rongeurs ou des oiseaux. Les reptiles interviennent dans la chaine alimentaire pour réguler les micros mammifères des sous-bois. Selon, leur spécialité on les trouvera dans les milieux secs et ouverts, les milieux humides comme les mares ou en sous-bois.

Combien d’espèces de serpents en forêt de Fontainebleau ?

Selon les spécialistes, il y aurait 6 espèces de serpents dans le célèbre massif Seine et Marnais. Je vais vous proposer la liste de ces reptiles en vous donnant un indice de rareté lié à ma propre expérience de terrain. Je ne classe pas l’orvet ici, car ce n’est pas un serpent à proprement parler.

  • La couleuvre d’Esculape (présente dans le sud de la forêt qui est moins fréquenté)
  • La couleuvre à collier (commune proche des zones humides)
  • La couleuvre vipérine (personnellement, je ne l’ai jamais vu…)
  • La coronelle lisse (est présente, mais jamais rencontré…)
  • La vipère aspic (présente un peu partout sur le massif même dans les sous-bois)
  • La vipère péliade (se trouve en limite sud de son aire de répartition, pas encore photographiée)

L’identification des reptiles comme les serpents n’est pas instantanée tant la crainte nous éloigne de cet animal rampant. Pour vous aider dans ce domaine, je vous propose un Guide des reptiles de France alliant clés de détermination et photos de serpents.

La couleuvre d’Esculape

Portrait couleuvre d'esculape - Zamenis longissimusLa couleuvre d’Esculape (Zamenis longissimus) porte un nom qui renvoie vers notre quotidien. Le nom Esculape est la traduction du grec vers le Romain pour désigner le Dieu médecin. Des rites anciens liés à des notions de médecine firent de la couleuvre d’Esculape un symbole connu pour nos pharmacies. La prochaine fois que vous vous y rendrez, observez la croix verte avec le serpent autour et rappelez-vous de ce reptile.

Ce serpent est non venimeux. Il tue ses proies (rongeurs, oiseaux) par constriction. La couleuvre d’Esculape est protégée par la loi. Étant un bon grimpeur, il peut se retrouver dans les arbres. Je l’ai rencontré plusieurs fois lors de mes billebaudes. La dernière fois, il se trouvait sur un chemin. Il mesurait environ 80 cm de long, mais il est fréquent d’en voir de plus 150 cm. Il est facilement reconnaissable par sa teinte jaune/marron.  Ce serpent atypique (puisqu’il est aussi arboricole) peut vivre une dizaine d’années. On peut l’observer en forêt de Fontainebleau entre avril et octobre.

La couleuvre à collier

Couleuvre à collier - Natrix natrixLa couleuvre à collier (Natrix natrix)  est le serpent le plus répandu sur le massif forestier. En tout cas, celui que j’ai le plus souvent rencontré. Elle a besoin de milieux humides pour évoluer. Là où il y a des grenouilles, des tritons, des crapauds, elle est présente. Inoffensif, c’est le serpent le plus facilement identifiable par le promeneur. De couleur marron ou grise, elle arbore fièrement un collier jaune autour du coup. Sa pupille est ronde comme toutes les couleuvres.  Elle peut vivre plus de 20 ans. Sa présence est un bon indicateur de la présence d’amphibiens. Un point important,  la couleuvre à collier est une championne de l’apnée avec des plongées pouvant aller jusqu’à 30 minutes.  Les femelles sont plus longues que les mâles. Le mâle plafonne à 85 cm alors que la femelle peut facilement faire un tiers de plus autour 120 cm.

La couleuvre vipérine

La couleuvre vipérine (Natrix maura) est un serpent relativement rare en forêt de Fontainebleau puisqu’elle semble n’être présente que sur un seul spot. C’est un reptile aquatique qui fréquente les milieux humides. Mais sa principale caractéristique est sa ressemblance avec la vipère. Ses pupilles sont rondes comme tous les colubridés. Pour sa morphologie, ses motifs et la forme de sa tête, ce serpent peut prêter à confusion. Sa coloration peut revêtir différentes couleurs du gris au marron foncé. La femelle atteint 100 cm de long quand le mâle dépasse rarement les 85 cm. Je connais ce serpent pour l’avoir observé en montagne. Il nage parfaitement en apnée. Ici, je ne l’ai jamais vu ! Est-ce par manque de prospection ou d’habitat, mais espérons que nous puissions un jour le voir évoluer sous nos cieux.

Le saviez-vous ?

En latin natrix signifie « serpent d’eau ».

La coronelle lisse

Coronelle lisse - Reptile de la forêt de Fontainebleau
Crédit photo : Cédric de Tombeur

La coronelle lisse (Coronella austriaca) est aussi une couleuvre présente en forêt de Fontainebleau. Moins abondante que ses cousines, elle peut être rencontrée sur le massif. Très discrète, elle fuit l’homme. Cet instinct de survie la rend difficile à voir. Ce serpent n’aime pas la chaleur et se cache aux heures chaudes de la journée. De petite taille, entre 60 et 70 cm à l’âge adulte, la coronelle lisse fait partie de mon top 2 selon mes critères de beauté.  Ce serpent se nourrit de lézards, de petits mammifères tués par constriction. Son espérance de vie atteint plus de 15 ans. Je n’ai pas de photo sur cette espèce de reptile, mais je vous renvoie sur un de mes articles sur les serpents en forêt de Fontainebleau.

La vipère aspic

Vipère Aspic - Serpent de la forêt de FontainebleauLa vipère aspic (Vipera aspis) est le serpent le plus commun en forêt de Fontainebleau. C’est peut-être aussi celui qui me fascine le plus ! On trouve des vipères grises, marron, noires. Il manque à ma galerie photo la version noire que j’ai vue une seule fois. De tous, il faut se méfier et éviter de la titiller, car elle est venimeuse bien que n’étant pas agressive. Pour la reconnaitre, regardez la forme de la tête qui est triangulaire. La pupille est verticale comme celle d’un chat. La longueur des adultes est comprise entre 50 cm et 80 cm. Un zigzag sur le dos est le signe distinctif. Ce reptile aime les zones ensoleillées. Elle se tient enroulée sur des tapis de feuilles, sur des platières, sous des buissons arbustifs. La vipère aspic est en limite nord de son aire de répartition en Seine et Marne.

La vipère péliade

La vipère péliade (Vipera berus) est la cousine de notre vipère aspic. Elle aussi est en limite sud de son aire de répartition. Contrairement à sa cousine, ce serpent aime les lieux frais comme les prairies humides, les marais. La vipère péliade mesure entre 50 et 60 cm. Elle marque une différence avec l’aspic par le profil de sa tête. Chez la péliade le museau est arrondi alors que chez l’aspic le museau pointe vers le haut. Je pense que ce n’est pas le genre de détail que vous irez vérifier si vous en croisez une, n’est-ce pas ? Mais, c’est un moyen sûr de distinguer ces 2 reptiles. Jusqu’à présent, je n’ai jamais vu de vipère péliade en forêt de Fontainebleau. Je ne fréquente pas suffisamment les parcelles correspondant à son habitat. Peut-être devrais je utiliser plus souvent des applications smartphone pour ne pas me perdre !  Il y a peut-être une prospection à faire dans les zones propices pour vérifier sa présence. Sa nourriture se compose de batraciens, de lézards, de rongeurs ou de petits mammifères comme des taupes.

Si vous n’êtes pas sûr du type de vipère que vous avez photographié, envoyez-moi la photo et je vous donnerai mon avis.

 Que faire en cas de morsure de vipère ?

En cas de morsure de vipère, il ne faut pas faire de garrot ni courir. Ne pas faire d’incision pour extraire le venin. Dans la mesure du possible, il faut rester calme. Appeler les secours (les pompiers c’est le 18 ou le 112) pour la prise en charge. Si vous êtes plusieurs, allongez la victime et rassurez là en attendant la venue des secours. Surtout, ne tardez pas, il faut que les soins soient donnés sans tarder. La morsure provoque un gonflement de la partie touchée avec une ‘tache’ rouge foncé autour de la plaie. Et pour terminer, n’oubliez pas de prendre votre téléphone avant de partir en balade en forêt de Fontainebleau.

Certains me diront qu’il existe l’Aspivenin que l’on peut trouver dans le commerce. Je n’ai pas d’historique sur l’emploi de cette pompe à venin. Est-ce que cela est efficace ou pas ? À vrai dire, je n’en sais rien ! Aussi, je vous invite à en parler avec une autorité médicale compétente.

Quelles précautions prendre avant une balade ?

La forêt de Fontainebleau est attractive et offre des possibilités de randonnées. Les rochers offrent aux amateurs d’escalades une source de loisir. De nombreux chemins sillonnent les différents biotopes fréquentés par les serpents de la forêt de Fontainebleau. Le premier conseil que je vous donnerai, surtout si vous avez des enfants, c’est d’être vigilant lorsque vous vous engagez hors des sentiers. Une fois, en marchant avec ma fille sur un petit chemin, j’ai eu juste le temps de la soulever (elle était encore petite) alors qu’elle allait marcher sur 2 vipères dormant sur le chemin. À partir de ce moment, j’ai décidé d’ouvrir la marche pour scruter le sol afin d’éviter l’accident. Une autre fois, au lieu dit Rocher Canon, j’ai vu des gamins jouant sur des rochers et à quelques mètres une vipère aspic se reposant sur une pierre. Je l’ai déplacé vers une zone herbeuse pour éviter la confrontation avec les enfants. Donc, si vous êtes parents avec des enfants en bas âge, soyez vigilant !

Pour l’aspect vestimentaire, prendre des chaussures de randonnées, un pantalon ample, un bâton pour taper au sol. La vipère est craintive et cherchera à fuir.

Adresse utile

  • CENTRE HOSPITALIER DE FONTAINEBLEAU
    55 Bd Maréchal Joffre
    77300 FONTAINEBLEAU
    Tél : 01 60 74 10 10

INSCRIPTION À LA NEWSLETTER

Abonnez-vous pour découvrir les reptiles de la forêt de Fontainebleau

Djamal

Djamal

Je fréquente la forêt de Fontainebleau (Seine et Marne) depuis 20 ans en tant que naturaliste amateur. J'observe et je photographie la vie sauvage avec passion. Je partage mes découvertes à travers mon blog de photos nature. Suivez-moi dans mes aventures...
Djamal

2 commentaires

  1. Bravo.Très bel article, très bien expliqué.

    Allant grimper fréquemment dans cette fôret, j’ai dejà croisé 2 serpents dans le secteur du Cuvier tout près du parking . La première fois mon frère était en tong et à failli marcher dessus et le serpent à continuer sa route en passant dans une jante de voiture stationné. Mais de la à reconnaitre si c’était une vipère ou une couleuvre. Difficile sans voir la forme de la pupille

  2. Bonjour. Il semblerait que nous ayons une couleuvre vipérine dans notre jardin (bois le roi en zone forestière). Un bassin d’eau se trouve proche. Je vous invite à venir à sa rencontre, si vous le souhaitez. Elle trône sur notre bûcher, entre soleil et fraîcheur, ce qui permet de la voir assez facilement.
    Xavier
    06xxxxxxxx

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!