Accueil | Oiseaux | Tadorne casarca (Tadorna ferruginea) – Canard roux des lagunes
Tadorne casarca ailes déployées

Tadorne casarca (Tadorna ferruginea) – Canard roux des lagunes

Exotique pour la région avec son plumage roux et sa tête blanche, la Tadorne casarca (Tadorna ferruginea) est un canard exceptionnel pour la région de Fontainebleau. En effet, cet oiseau de la famille des anatidés ne reste jamais longtemps au vu des photographes animaliers. Échappé de captivité ou éloigné de son couloir migratoire, ce canard des lagunes et des eaux saumâtres mérite un coup de projecteur.

Habitat d’origine

Ce gros canard roux se retrouve de la Grèce, en Roumanie en passant par la Turquie. Pour faire simple, le tadorne casarca est absent d’Europe occidentale en tant que nicheur commun et présent de l’Europe de l’est jusque sur tout le continent asiatique. Des populations éparses se répartissent sur l’arc nord-africain aussi.

 

Alors, lorsqu’on a la chance de voir ce bel oiseau d’eau, qu’il ait été élevé en captivité puis échappé ou qu’il soit sauvage, voilà une occasion de faire connaissance et d’en prendre pleins les yeux.

 

Tadorne casarca (Tadorna ferruginea) - Le canard roux
Tadorne casarca (Tadorna ferruginea)

Quel est le lien de parenté avec la Tadorne de belon ?

En France niche le Tadorne de belon (Tadorna tadorna), du même genre Tadorna que la casarca. On retrouve le même genre de morphologie avec un corps massif et puissant. Le belon est plus petit (67 cm) et plus léger également (un poids compris entre 500 g et 1400 g. Pour ce qui est du cousin asiatique, la longueur est à peu près de 71 cm pour un poids évoluant entre 900 g et 1500 g. Vous remarquerez en passant la couleur du dessous des ailes, sur la photo [tout en haut], blanc et noir. Tout simplement magnifique !

 

Tadorne casarca échappé de captivité ou canard sauvage ?
Tadorne casarca échappé de captivité ou canard sauvage ?

Une nidification bien particulière

À l’instar de son homologue « français », cette espèce a la particularité de nicher dans des terriers, des crevasses. Le nid n’est donc pas réalisé dans une roselière ou flottant sur l’eau. Cette spécificité originale donne de l’intérêt à ce canard. Comme souvent chez les anatidés, la ponte comptera de nombreux œufs qui donneront naissance à des poussins capables de flotter et de suivre les parents dès leur éclosion.

De quoi est composée la nourriture de Tadorna ferruginea ?

Pour comprendre son mode d’alimentation, il convient d’aborder son habitat de prédilection. On trouve la Tadorne casarca dans les estuaires, les eaux saumâtres, les lacs de montagne, en fait un peu partout. Du fait de ses facultés d’adaptation, sa nourriture est variée. Outre les végétaux prélevés dans l’eau ou au sol, ce canard de surface mange aussi des graines, des insectes d’eau, des crustacés et de petits mollusques. Avec un tel régime alimentaire, il n’est pas étonnant de le trouver un peu partout sur la planète.

 

 

2 commentaires
  1. Bonjour Djamal,
    Merci.
    Pas de pain aux oiseaux, dont les anatidés, car cela détruit leurs organes internes et leurs plumes et ils ne peuvent plus voler. Juste un rappel pour ceux dont les mauvaises habitudes perdurent… 😉
    Bon dimanche avec de jolies rencontres nature.
    Grosses bises.
    Amitiés.
    Brigitte.

  2. très bel oiseau! je n’en ai jamais vu dans la nature.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La vie secrète des

Oiseaux

Découvrez l'avifaune extraordinaire de la forêt de Fontainebleau.
Photos - Récits - Guides

INSCRIPTION
close-link
error: Content is protected !!