Sylvandre (Hipparchia fagi) papillon de la forêt de Fontainebleau

Sylvandre (Hipparchia fagi) le grand Nymphalidé

Le Sylvandre (Hipparchia fagi) est un grand papillon marron qui peut parfois être confondu avec le grand Nymphalidé appelé Silène (Brintesia circe). Donc, on ne peut décrire ce lépidoptère sans parler des différences avec son cousin. Cette espèce a son bastion régional dans le sud Seine-et-Marne et plus précisément en forêt de Fontainebleau. Voyons ce qui distingue cet insecte estival.

Description

Son envergure est comprise entre 55 mm et 65 mm. La teinte générale est sombre. La couleur dominante est le marron foncé qui tire sur le noir. Sur la face interne des ailes se trouve une bande submarginale claire qui relativement blanche sur les ailes postérieures et jaunes sur les ailes antérieures. Le mâle a un ocelle noir pupillé de blanc en haut (la grande) et en bas (la petite) de chaque côté. À cela s’ajoute pour la femelle, un autre petit ocelle sur la bande submarginale supérieure.

Sylvandre ailes ouvertes (Hipparchia fagi)
Sylvandre mâle trouvé mort au bord de la route

 

Sur les faces externes, on retrouve la même disposition avec des teintes marbrées. Sinon, vous noterez l’absence de barre blanche sur la partie inférieure de la face externe qui différencie le Sylvandre de Brintesia circe.

Sylvandre (Hipparchia fagi) le grand Nymphalidé

Habitat

Espèce thermophile, ce papillon de jour aime les endroits chauds et secs à l’abri du vent. Ce lépidoptère se pose volontiers sur les troncs d’arbres ou au sol sur les chemins sableux de la forêt de Fontainebleau. Il fréquente les prairies sèches en lisières de bois clairs où il trouve des fleurs nectarifères. Les rochers offrent d’excellents supports pour se réchauffer. On peut aussi l’observer dans les landes à bruyère. En Île-de-France, la forêt de Fontainebleau lui offre les conditions de vie optimale en limite nord du pays, car sa répartition concerne surtout la moitié sud avec une nette présence sur la bande méditerranéenne.

Plantes hôtes

Comme beaucoup de son espèce, la femelle va rechercher les mêmes graminées (Brachipode penné, Fétuque, Houlque laineuse, Brome) pour pondre ses œufs. La chenille au dernier stade de croissance est de couleur beige avec une ligne noire discontinue sur le dos. Deux petites cornes terminent l’extrémité de son corps.

Période de vol

L’émergence des imagos se fait entre fin juin et septembre avec une présence d’imagos plus importante en août.

Mode d’alimentation

Bien qu’il fasse des incursions sur les chardons et autres bruyères, il apprécie aussi la sève des arbres ou les excréments d’animaux laissés au sol.

6 commentaires

  1. Bonjour Djamal,
    Merci pour ton travail sérieux et appréciable.
    Pas vu chez moi, malgré le soleil présent ( surtout en été,) mon terrain calcaire est très venteux. Les conditions brûlantes en été doivent empêcher son installation à demeure.
    Au plaisir de te lire… et découvrir de nouveaux articles de ton blog… ♥️
    Amitiés ensoleillées.
    Brigitte.

  2. Gabrielle Huegli-Jobin

    Merci Djamal. Ce n’est pas encore trop tard pour vous dire bonne année.
    Il m’est arrivée quelque chose étonnant le premier janvier.
    J’ai vu un beau papillon marron voleter sur la place de jeu de notre village.
    Je n’ai pas su si je devais me réjouir!!!

  3. Merci Djamal pour cette description de ce merveilleux papillon avec comme d’habitude de belles photos .
    Je vous souhaite une bonne journée .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

FORÊT DE FONTAINEBLEAU

INSECTES

  1. Papillons
  2. Coléoptères
  3. LIbellules
  4. Et pleins de surprises
INSCRIPTION
Rejoignez
les curieux de nature de Fontainebleau Blog

POUR DÉCOUVRIR LES INSECTES DE FONTAINEBLEAU

INSCRIPTION
Votre email ne sera ni vendu, ni échangé
error: Le contenu est protégé !