La Sylvaine mâle (Ochlodes sylvanus)

Sylvaine (Ochlodes sylvanus) – Petite hespérie orange

La Sylvaine (Ochlodes sylvanus) est un petit papillon commun de la famille des Hesperiidae que l’on rencontre en forêt de Fontainebleau. Ce lépidoptère fait partie de ces espèces au port d’ailes particulier. En effet, c’est ce qui le distingue lorsqu’il est au repos. Bien qu’étant bien représenté en Île-de-France, le grand public a parfois des difficultés à l’identifier et par voie de conséquence a lui donner un nom.

Description

Commençons par l’aspect de l’imago. Lorsqu’il est posé, les ailes postérieures sont parallèles au support alors que les ailes antérieures sont positionnées à 45° environ. Cette posture est caractéristique de cette espèce et de celle de l’hespérie de la houque (Thymelicus sylvestris). D’ailleurs dans cette attitude, on voit que le bord des ailes postérieures est plus sombre que le reste de la surface.

La Sylvaine mâle (Ochlodes sylvanus) - Insecte de la forêt de Fontainebleau

Les ailes sont orange avec des nervures marron. Il y a une différence d’apparence entre le mâle et la femelle. Le premier a une ligne androconiale noire sur les ailes antérieures alors que la femelle n’en a pas. La bordure présente une bande plus foncée. Un liseré marron borde une frange blanche. Le revers des ailes est moins marqué. On observe une teinte claire avec de légères taches jaune pâle.

Faces externes des ailes de la Sylvaine (Ochlodes sylvanus)

 

La Sylvaine a un corps râblé. Elle a une envergure de 28 à 35 mm. Les antennes noires ont des cercles blancs. Les massues aux extrémités forment une virgule.

Habitat

En zone forestière, on trouve la Sylvaine sur les prairies sèches, les parcelles de régénération, les bords de chemins lumineux, les biotopes ouverts en lisières et les clairières. On la trouve souvent posée sur un buisson ou sur des branches basses. Sa mobilité lui permet de se montrer à la périphérie des villes. Il suffit de quelques surfaces laissées à l’abandon pour que les plantes locales fassent leur apparition et attirent ce papillon vif.

Fleurs butinées

Les imagos visitent notamment les fleurs de ronce, les vipérines, l’eupatoire chanvrine, les chardons et les scabieuses quand ils en trouvent.

Plantes hôtes

Comme très souvent pour les papillons de prairie, les femelles utilisent les graminées de plusieurs espèces pour pondre ses œufs. Parmi les plantes herbacées annuelles choisies, on trouve les Poacées souvent rangées dans la catégorie « mauve herbe ». On peut citer quelques variétés de plantes hôtes comme le dactyle (Poas spp.), le brome (Bromus spp.), le chiendent, le pâturin (Poa spp.), la houque laineuse, l’ivraie.

Période de vol

Ochlodes sylvanus vole en une seule génération entre juin et juillet en Seine-et-Marne. La période de vole peut commencer fin mai et se terminer début août.

5 commentaires

  1. Vu ce matin dans mon jardin de Fontaine-le-Port. Tranquille, elle s’est laissé admirer et photographier. Merci de votre blog car j’avais bien vu que c’était une hespérie mais je la croyais Point de Hongrie ! Taches jaune pale à angles droit bien marquées au revers. J’adore ces papillons peu farouches.

  2. Petit papillon assez souvent observé en bordure d’allées forestières, mais que je retrouve avec plaisir, ne sortant plus beaucoup.
    Merci encore, je compte sur vous pour me distraire.

  3. Bernard FLEURANDEAU

    Bonjour Djamal

    Comme d’habitude, photos sublimes et explications claires et précises.

    Bonnes continuation

FORÊT DE FONTAINEBLEAU

INSECTES

  1. Papillons
  2. Coléoptères
  3. LIbellules
  4. Et pleins de surprises
INSCRIPTION
Rejoignez
les curieux de nature de Fontainebleau Blog

POUR DÉCOUVRIR LES INSECTES DE FONTAINEBLEAU

INSCRIPTION
Votre email ne sera ni vendu, ni échangé
error: Le contenu est protégé !