Piéride de la rave (Pieris rapae) – Papillon blanc et noir

La piéride de la rave (Pieris rapae) est l’une des espèces communes de papillons blanc et noir rencontrées partout en France et notamment en Île-de-France. À cause de sa similitude morphologique avec d’autres Piérides, elle n’est pas toujours facile de l’identifier correctement. On peut facilement la confondre avec la piéride du navet (Pieris napi). Donc, pour en apprendre davantage, voyons quelles sont ses particularités.

Description

Bien qu’il y ait plusieurs critères qui permettent une identification correcte, on peut se tromper avec les générations estivales de cette espèce et de Pieris napi, cité plus haut. Aussi, je vais essayer de faire simple et de retenir uniquement les caractéristiques déterminantes.

Piéride de la rave mâle (ailes ouvertes) Pieris rapae
Mâle

Commençons par les différences entre mâle et femelle. Comme la plupart des Pieridae blancs, ces dernières ont 2 gros points noirs sur chaque aile antérieure alors que les mâles n’en ont qu’un. Le bout de l’apex (la pointe de l’aile) est noir. Des nervures sont présentes sur le revers des ailes. Une de celle qui remonte vers l’apex se termine en fourche (voir la flèche rouge sur la photo). Je vous le concède, ce n’est pas un détail facile à localiser de prime abord, mais c’est celui qui l’identifie à Pieris rapae.

 

Identification du piéride de la rave (Pieris rapae)

Sinon, les faces internes des ailes sont blanches. La teinte des faces externes varie entre le jaune pâle et le blanc cassé avec très peu de suffusion grise sur la partie inférieure. J’ajouterais que le papillon a des ailes plus pointues que son cousin du navet. L’envergure est comprise entre 40 mm et 50 mm.

Habitat

Le fait d’être ubiquiste lui donne un avantage de survie dans un monde en constante évolution. Autrement dit, la piéride de la rave s’observe un peu partout à la campagne et en ville. Sa présence tient à l’existence des nombreuses plantes hôtes servant à la ponte. Elle est présente sur les pelouses sèches, les prairies, les lisières forestières où poussent des ronciers et autres vivaces à fleurs, les jardins, les parcs, etc.

Plantes hôtes

Parmi les plantes hôtes présentes en forêt de Fontainebleau, je peux citer l’alliaire officinale (Alliaria petiolata), la bourse à pasteur (Capsella bursa-pastoris), la cardamine des prés (Cardamine pratensis), le réséda jaune (Reseda lutea). Ce sont des plantes aimant une certaine fraîcheur avec un peu d’humidité.

Accouplement de piérides de la rave (Pieris rapae)
Accouplement

La femelle déposera ses œufs un à un sur le dessous des feuilles. L’incubation dure 7 jours. Au terme d’un mois d’alimentation et de plusieurs stades larvaires, la chenille arrivée à maturité ira tisser un fil de soie qui la maintiendra au support. Et après quelque temps de mise en situation, la peau de la chenille s’ouvre sur le dessus pour laisser la place à la chrysalide.

Périodes de vol

La piéride de la rave produit 3 générations d’imago de fin mars à fin octobre avec quelques décalages selon le climat.

Présence en Île-de-France

Quand on regarde la concentration de l’espèce sur le territoire francilien entre 2020 et 2022, il semble les milieux urbains et semi-urbains accueillent une grande partie de cette population. À l’inverse, les milieux agricoles paraissent moins accueillants. Il y a probablement un manque d’observateurs dans les zones « blanches », ce qui explique ce déficit. Mais bon, ce papillon blanc et noir est commun un peu partout. Sa forte adaptabilité lui permet de survivre dans ce monde hostile.

Un commentaire

  1. Bonjour Djamal,
    Je ne connaissais pas. Merci.
    Bel article, vivant et détaillé, photos à l’appui pour identifier l’espèce correctement. Félicitations !
    Plein de surprises agréables pour décembre, la forêt est encore très colorée, avant les premiers froids, profites-en… !
    Cordialement.
    Brigitte.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

FORÊT DE FONTAINEBLEAU

INSECTES

  1. Papillons
  2. Coléoptères
  3. LIbellules
  4. Et pleins de surprises
INSCRIPTION
error: Le contenu est protégé !