prédation de la mouche stercoraire (Scathophaga stercoraria) - Scatophage du fumier

Mouche stercoraire (Scathophaga stercoraria) – Scatophage du fumier

La mouche stercoraire (Scathophaga stercoraria) est appelée aussi scatophage du fumier. L’emploi de ce nom est évocateur. En effet le terme « scatophage » signifie que ce diptère se nourrit d’excréments. Il fait partie de ces insectes attirés par les odeurs nauséabondes. Sortie de ce contexte, son apparence contraste avec son mode de vie qui ne reflète pas tout à fait son nom.

La mouche jaune

La description est relativement simple. Tout le corps est recouvert de poils jaunes. La teinte varie de jaune vif à vert pâle selon que nous ayons affaire au mâle ou à la femelle. Des soies noires éparses tapissent son dos. Les yeux sont marron. Ses pattes sont plus ou moins de même couleur. La paire d’ailes nervurées est transparente. Elle mesure de 8 à 12 mm. Sousla tête, la mouche stercoraire a une trompe repliée servant à aspirer sa nourriture.

 

Mouche stercoraire (Scathophaga stercoraria) - Scatophage du fumier
Scatophage du fumier

Où voir la Scatophage du fumier ?

Pour le coup, elle est commune un peu partout. Sa présence dépend surtout de la présence de crottes, de bouses ou de fumier. Appelée vulgairement « mouche à merde », en forêt de Fontainebleau, elle est à rechercher près des centres équestres. Sur les chemins qui servent de piste de promenades pour les cavaliers, la présence de crottin est une première piste. Les abords de fermes qui ont des vaches sont aussi un habitat favorable pour cette espèce. Les excréments de mammifères sauvages sont aussi appréciés, mais peut-être plus compliqués à trouver.

 

Il y a quelques années, j’ai découvert dans les bois un champignon bizarre qui sent très mauvais, l’Anthurus d’Archer. Scathophaga stercoraria était posé sur une des branches et attendait son heure. L’odeur nauséabonde de la plante l’avait attiré. Vous noterez donc la faculté sensorielle de cette mouche à repérer ce qui pue !

Régime alimentaire

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, la mouche stercoraire ne se nourrit pas d’excrément ! Elle est fortement attirée par ses effluves. Elle se déplace dessus pour chasser. En effet, n’étant pas la seule du monde des diptères à être attiré par ces déjections, elle profite de l’affluence d’autres espèces pour faire son panier-repas. En effet, cette prédatrice se nourrit de proie trouvée sur ces lieux de rendez-vous. D’ailleurs, la photo ci-dessous montre la victime, peut-être une mouche à damier.

 

prédation de la mouche stercoraire (Scathophaga stercoraria) - Scatophage du fumier

 

Mode de reproduction

Une fois fécondée, la femelle recherche le fumier pour pondre ses œufs. Les larves aussi ont un régime alimentaire entomophage. Elles mangent les larves d’autres espèces d’insectes. Ainsi, elles deviendront des vers blancs (asticots). Arrivées à maturité, les larves deviennent des pupes, stades intermédiaires, qui verront la naissance des imagos.

Les recycleurs de la nature

Ces petites bestioles qui tournent autour des déjections sont des nettoyeurs de la nature. Les larves consomment le support sur lequel elles se trouvent. Elles nettoient ainsi les lieux visités. Cette contribution constitue un élément de ce grand puzzle qui coordonne les écosystèmes du monde sauvage.

L’expression « quelle mouche t’a piqué » ne s’appliquera pas à cette mouche jaune ! Le saviez-vous ?

Découvrez ici un autre sujet sur de belles mouches.

 

9 commentaires

  1. Gabrielle Huegli-Jobin

    merci Djamal. Joyeuses Fêtes!

  2. Merci pour cette magnifique découverte !

  3. Merci pour cet article. Entomologiste petitement amateur je connais bien entendu cette mouche relativement commune mais voilà j’étais persuadé qu’elle se nourrissait de ce que son patronyme présuppose.
    Grace à votre blog, je serai moins inculte.
    Et continuez à nous enrichir!

    Jacques

  4. Bonsoir cher Djamel
    Est-ce possible d’avoir ces précieux articles en format PDF.

  5. Bonsoir Djamal

    Très intéressant votre petite mouche jaune que je n’ai jamais remarquée. Dorénavant en voyant des déjections je regarderai avec plus d’attention afin de la découvrir éventuellement. Je présume que l’hiver elle se fait rare.

    Merci, vos compétences nous enrichissent

FORÊT DE FONTAINEBLEAU

INSECTES

  1. Papillons
  2. Coléoptères
  3. LIbellules
  4. Et pleins de surprises
INSCRIPTION
error: Le contenu est protégé !