Lepture tacheté (Rutpela maculata) sur une marguerite

Lepture tacheté (Rutpela maculata) un coléoptère de nos forêts

Appartenant à l’ordre des coléoptères et à la famille des Cerambycidae, le lepture tacheté (Rutpela maculata) est un longicorne captivant par son apparence. Cet insecte pollinisateur mérite toute notre attention pour sa beauté, mais aussi pour son rôle écologique. Voyons ce que cette petite bête de la forêt de Fontainebleau peut nous apprendre.

Description

Le lepture tacheté mesure entre 13 et 20 mm de long. Il se distingue par ses élytres jaunes ou jaunâtres parsemés de taches noires irrégulières, donnant l’impression d’un motif léopard. Le corps est allongé et élancé, avec des antennes annelées composées de 10 segments dépasse presque la longueur de l’insecte. Les mâles sont généralement plus petits et plus minces que les femelles, qui ont également un abdomen plus large. La moitié basse des pattes est noire tandis que la partie supérieure est jaune brun.

Lepture tacheté (Rutpela maculata) sur une marguerite
Sur une marguerite

 

Habitat

Ce cérambycidé apprécie particulièrement les forêts de feuillus, les prairies et les clairières. Il s’observe sur les fleurs des lisières forestières et dans les jardins où il trouve de quoi se nourrir et se reproduire. Il privilégie les zones bien ensoleillées et les milieux riches en végétation.

Régime alimentaire

Le lepture tacheté se nourrit principalement du nectar et du pollen des fleurs. Les adultes sont souvent observés butinant une variété de plantes, particulièrement celles appartenant aux familles des ombellifères (Apiaceae) et des astéracées (Asteraceae).

Plantes visitées

Voici une liste non exhaustive des plantes visitées par cet insecte :

  • Ombellifères (Apiaceae)
  • Chardons (Cirsium spp.)
  • Marguerites (Leucanthemum vulgare)
  • Achillées (Achillea millefolium)
  • Reines-des-prés (Filipendula ulmaria)

Période de présence

Le lepture tacheté est principalement visible de juin à août, période durant laquelle il est actif et se reproduit. Mais le pic de présence se situe en juin et juillet en forêt de Fontainebleau (Île-de-France). Durant ces mois d’été, il est commun de le voir butiner les fleurs.

Rôle écologique

Rutpela maculata joue un rôle essentiel dans l’écosystème. En tant que pollinisateur, il contribue à la reproduction des plantes à fleurs. De plus, ses larves se développent dans le bois mort, aidant à la décomposition et au recyclage des nutriments dans le sol. Pour les jardiniers, le lepture tacheté ne représente pas une menace, bien au contraire, sa présence est un signe de biodiversité et de bonne santé écologique.

Grâce à sa contribution dans le milieu dans lequel il évolue, cette espèce est un insecte à protéger dans nos jardins et nos forêts. Si vous avez les plantes mentionnées plus haut, il y a des chances de le voir arriver en volant. Il se posera et fera consciencieusement le tour des inflorescences pour se nourrir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

FORÊT DE FONTAINEBLEAU

INSECTES

  1. Papillons
  2. Coléoptères
  3. Libellules
  4. Et pleins de surprises
INSCRIPTION
error: Le contenu est protégé !