Accueil | Insectes de la forêt de Fontainebleau | Clyte arqué (plagionotus arcuatus)
Clyte arqué (Plagionotus arcuatus)

Clyte arqué (plagionotus arcuatus)

Le Clyte arqué (plagionotus arcuatus) est un petit coléoptère noir et jaune de la famille des Cerambycidae. On trouve ce longicorne en forêt de Fontainebleau sur les billes de bois au soleil. Quelles particularités cet insecte coloré montre ? Voyons ensemble la biologie de cette petite bête.

Description

Plagionotus arcuatus mesure de 10 à 20 mm. Ses élytres sont noirs marquées de stries jaunes et de points. Le thorax suit la même logique. Les antennes orange font les 2/3 de sa longueur. Chez la femelle, la longueur des antennes est moins longue que chez le mâle, voir la photo d’accouplement, plus bas. Ses grandes pattes façon sauterelle sont de la même couleur que les antennes.

Sous les élytres se cache une paire d’ailes qui lui sert à rechercher un ou une partenaire. En vol, on peut confondre le Clyte arqué avec une guêpe, car sur le ventre (partie inférieure de l’abdomen), on retrouve le code couleur noir et jaune de l’hyménoptère commun. D’ailleurs, je trouve fringuant le costume de cet insecte !

 

Clyte arqué (Plagionotus arcuatus) vue de dessus

Habitat du Clyte arqué

On trouve le Clyte arqué souvent posé sur des troncs de hêtres ou de chênes au soleil. Il m’est arrivé d’observer plusieurs de ces longicornes  courant sur les troncs stockés en bordure de chemin. Ce sont des endroits lumineux et chauds qu’affectionnent ces petites bêtes noires et jaunes.

 

Période de présence

Le pic de présence de ce petit coléoptère noir et jaune semble se situer autour du mois de mai avec une possible prolongation sur quelques semaines après en fonction du climat. Pour information, les photos illustrant cet article ont été réalisées fin mai en Seine et Marne (Île-de-France). La dispersion des populations de cette espèce de Cérambycidé se fait pendant les périodes chaudes de la fin du printemps et du début de l’été.

Cycle de reproduction de Plagionotus arcuatus

La recherche de partenaire pour la reproduction occupe pas mal nos petites bêtes. Plagionotus arcuatus aime bien le chêne quand il est à terre depuis un moment. En effet ces insectes xylophages délaissent les coupes fraîches. La femelle plonge dans l’aubier* pour forer une galerie qui contiendra la larve.

 

Accouplement Clyte arqué (Plagionotus arcuatus)
Accouplement Clyte arqué (Plagionotus arcuatus)

 

Généralement, plus l’espèce de Cérambycidé est petite, plus le cycle complet est court et de l’ordre de 1 an. Ce cycle peut aller jusqu’à 3 ou 4 ans pour les espèces les plus grandes comme le Grand Capricorne. Pour le Clyte arqué, le cycle de reproduction est de l’ordre de 2 ans.

 

L’aubier, ou aubour, est la partie de l’arbre se situant entre le bois de cœur ou duramen et le cambium. Cette région périphérique est un bois vivant, plus poreux, plus tendre, plus clair, plus léger, plus hydraté que le duramen, et dont les vaisseaux conducteurs véhiculent la sève brute.
Source Wikipédia

 

 

 

3 commentaires

  1. Bonjour Djamal,
    Beaucoup d’informations précises, merci aussi pour les photos.
    Sont-elles présentes autour de chaque variété de chêne ? (Kermesse, liège, vert… )
    Bonne semaine !
    Cordialement.
    Brigitte DIDIER.

  2. Belle espèce que je n’ai, néanmoins, jamais vue. Par contre, le cambium qui est responsable de la formation du xylème n’est pas un tissu vivant bien qu’il permette la circulation de la sève brute.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

FORÊT DE FONTAINEBLEAU

INSECTES

  1. Papillons
  2. Coléoptères
  3. LIbellules
  4. Et pleins de surprises
INSCRIPTION
close-link
Rejoignez
les 25000 lecteurs de Fontainebleau Blog

POUR DÉCOUVRIR LES INSECTES DE FONTAINEBLEAU

INSCRIPTION
Votre email ne sera ni vendu, ni échangé
close-link
error: Content is protected !!