Fulgore d'Europe (Dictyophara europaea)

Fulgore d’Europe (Dictyophara europaea)

Le Fulgore d’Europe (Dictyophara europaea) est hémiptère piqueur de la famille des Dictyopharidae et de la super-famille des Fulgoroidea. Sept espèces sont présentes en France. Ce petit insecte vert discret passe inaperçu aux yeux des promeneurs. C’est en m’allongeant au sol pour photographier une libellule que j’ai aperçu cette étrange bestiole. Voyons ensemble ses caractéristiques et qui elle est.

Description

Ce membre de la famille des Dictyopharidés mesure de 8 à 12 mm de long. Sa tête conique est carénée et pointue. L’ensemble de son corps est vert. Cette couleur lui permet de se fondre dans la végétation dans laquelle il se cache et se nourrit. Étant de petite taille, il est une proie parfaite pour quantité de prédateurs ailés ou pas. Le bout de ses 3 paires de pattes est brun. Les ailes transparentes sont nervurées de vert. Il ne vous aura pas échappé en regardant les photos que sa morphologie est celle d’un insecte suceur de sève. En effet, une trompe de 2 à 3 mm repliée se cache sous le thorax.

 

 

Fulgore d'Europe (Dictyophara europaea) vu de profil

Habitat

Son biotope naturel se compose de zones buissonneuses et de plantes herbacées.

Régime alimentaire

Pour se nourrir, le Fulgore d’Europe s’installe sur une plante et la pique pour sucer la sève.

Fulgore d'Europe (Dictyophara europaea) vu de face

Période d’observation

En Île-de-France, Dictyophara europaea est présent entre juillet et septembre avec un pic d’observation en août. J’ai pris les photos de cet article vers le 15 septembre à l’ENS de Livry-sur-Seine en 2015.

Répartition en Île-de-France

Vu sa petite taille et son mimétisme, sa recherche n’est pas évidente, car, il n’hésite pas à s’envoler pour fuir dès qu’on l’approche. Cependant, entre 2018 et 2022, il y a eu 47 observations en région parisienne. Il y a un noyau en Seine–Saint-Denis (93). La plus grande zone d’observation se trouve dans le sud et le sud-est de la Seine-et-Marne (77). Le sud de l’Essonne (91) en abrite une autre partie.

Voir Aussi

Hespérie de la mauve (Pyrgus malvae) - Hespérie de l'ormière

Hespérie de la mauve (Pyrgus malvae) – Hespérie de l’ormière

L’Hespérie de la mauve (Pyrgus malvae) a d’autres noms comme l’Hespérie de l’ormière, l’Hespérie du …

Hespérie de la houque (Thymelicus sylvestris)

Hespérie de la houque (Thymelicus sylvestris)

L’Hespérie de la houque (Thymelicus sylvestris), petit papillon orange, se trouve dans la famille des …

4 commentaires

  1. une étrange bestiole qui gagnait à être connue. Merci Djamal

  2. Bonjour Djamal,
    Merci. Je l’ai déjà vu, mais pas avec autant de détails…
    Bonnes observations, l’explosion de vies du retour du printemps ne va plus tarder.
    Amicalement, prends soin de toi.
    Brigitte.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

FORÊT DE FONTAINEBLEAU

INSECTES

  1. Papillons
  2. Coléoptères
  3. Libellules
  4. Et pleins de surprises
INSCRIPTION
Rejoignez
les curieux de nature de Fontainebleau Blog

POUR DÉCOUVRIR LES INSECTES DE FONTAINEBLEAU

INSCRIPTION
Votre email ne sera ni vendu, ni échangé
error: Le contenu est protégé !