criquet noir ébène mâle (Omocestus rufipes)

Criquet noir ébène (Omocestus rufipes)

Le criquet noir ébène (Omocestus rufipes) est un petit orthoptère de la famille des Acrididae. Sa présence discrète en forêt de Fontainebleau le rend quasiment imperceptible. Néanmoins, il est bien présent localement. Voyons comment cette espèce en détails, sa description, son habitat et son régime alimentaire.

Description

Comme indiqué précédemment, il s’agit d’un petit criquet mesurant de 12 à 17 mm pour le mâle comme celui ci-dessous et 18 à 21 mm pour la femelle. Pour le mâle, les couleurs dominantes sont le brun noir sur les 2 tiers supérieurs et le rouge sur le dernier tiers. Le bout de l’abdomen, le tibia et le fémur le sont aussi. Les genoux sont noirs. Les ailes sont légèrement ombrées. Bien que nous ne le voyons pas ici, le dessus du pronotum est presque noir avec 2 lignes anguleuses claires. Il faut dire que les teintes d’un individu à l’autre peuvent varier.

 

 

 

criquet noir ébène mâle (Omocestus rufipes)
Criquet noir ébène mâle

 

La femelle présente un dimorphisme de taille et de couleur. En effet, celle-ci peut sembler appartenir à une autre espèce ! Une bande verte court du sommet de la tête au bout des ailes. Plus clair que le mâle de la tête au haut de l’abdomen, ses flancs alternent des bandes noires et crème.

Criquet noir ébène femelle
Criquet noir ébène femelle (crédit photo : Bernard Dupont)

Habitat

Omocestus rufipes a une nette préférence pour les milieux chauds avec une végétation au sol limitée. Il fréquente les prairies sèches, les friches ensoleillées, les pelouses raz des chemins forestiers ainsi que les landes à bruyères alternantes avec des graminées.

Régime alimentaire

Comme la plupart du temps chez les orthoptères, le régime alimentaire se compose de graminées et d’herbacées.

Période de présence

Cette espèce est présente en Île-de-France un peu sur tous les départements de région parisienne, mais surtout sur un arc sud-ouest. Il est observable entre juin et septembre principalement. Dans le nord de la France, il n’y a qu’une seule génération alors que dans la zone méditerranéenne, il y en a deux.

Pour faire la différence entre un criquet et une sauterelle, je vous invite à lire ce dossier.

2 commentaires

  1. merci pour cette nouvelle présentation de criquet. Amitiés

  2. Merci, c’est très bien expliqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

FORÊT DE FONTAINEBLEAU

INSECTES

  1. Papillons
  2. Coléoptères
  3. LIbellules
  4. Et pleins de surprises
INSCRIPTION
error: Le contenu est protégé !