Clairon des ruches (Trichodes alvearius)

Clairon des ruches (trichodes alvearius) famille des Cleridae

Le Clairon des ruches (Trichodes alvearius) appelé Trichode des ruches aussi est un petit coléoptère rouge et noir de la famille des Cleridae. Il représente quelques représentants présents en France. Découvrons quelles sont les caractéristiques de ce joli insecte diurne.

Description

Ce coléoptère volant mesure de 10 à 17 mm. Bien que ce ne soit pas visible sur les photos, la bête est fortement poilue. La tête et le pronotum sont longs. Les élytres d’un rouge vif sont marqués de 3 bandes noires transversales. Trichodes alvearius est identifiable grâce à une fine bande noire à la jointure des élytres. Cette distinction permet de le différencier du Clairon des abeilles (Trichodes apiarius) qui présente une apparence similaire. Les pattes et le pronotum ont des reflets bleutés.

 

Clairon des ruches (Trichodes alvearius)
Clairon des ruches

Habitat

Le Clairon des ruches est amateur de chaleur. Pour cela, il fréquentera les milieux ensoleillés de la forêt de Fontainebleau (Ile de France). De ce fait, il reste localisé et n’est pas visible partout bien qu’il soit commun dans notre pays. Les prairies fleuries sont le type de biotope fréquenté par ce coléoptère.

 

Mode de vie

Une des particularités à remarquer est son double mode d’alimentation. En effet, l’insecte est à la fois floricole et carnassier. Capable de s’envoler de fleur en fleur, il se nourrit de pollen, mais aussi des proies capturées sur les végétaux visités. Marguerites ou ombellifères sont visitées lors de sa recherche de nourriture. Il est fréquent de le voir consommer le pollen.

Clairon des ruches (Trichodes alvearius) sur une marguerite

Mode reproduction

Le Clairon des ruches est fortement dépendant des hyménoptères pour assurer la continuité de l’espèce. Pour cela, la femelle fécondée recherche les nids d’abeilles sauvages (la plupart du temps) pour pondre. La larve prédatrice se nourrira de non seulement d’imagos, mais aussi de larves d’osmies ou de mégachiles. Celle-ci se développera au moins durant 2 ans !

Peut-être, vous demandez-vous si cet insecte rouge et noir peut causer des dégâts dans les ruches d’abeilles domestiques. Je peux me tromper, mais d’après la littérature consultée semble dire que la faible répartition de trichodes alvearius n’est pas de nature à être une menace pour l’apiculture, comme l’est le frelon asiatique !

Période de présence

La période de vol se situe entre mai et août en région parisienne.

Répartition en France

Vous trouverez sur la carte du site du MNHN la répartition de cette espèce en France.

Bibliographie

Insectes - Guide Nature (Hachette)
450 insectes - Les indispensables Delachaux
Guide des insectes - Delachaux et Niestlé

4 commentaires

  1. Bonjour Djamal

    Comme d’habitude article bien documenté et belles photos.

    Passez de joyeuses fêtes de fin d’année .

    Bernard

  2. Ha, encore une fois, c’est avec une agréable lecture et de savoir que j’ai encore le plaisir de vous lire !
    Et les scarabées comme le grand cerf volant, on en trouve plus en région parisienne ?
    J’espère que vous ferez un article dessus avec des photos, car moi je n’en trouve plus.
    Merci encore.
    MR HOYAU
    CORDIALEMENT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

FORÊT DE FONTAINEBLEAU

INSECTES

  1. Papillons
  2. Coléoptères
  3. LIbellules
  4. Et pleins de surprises
INSCRIPTION
Rejoignez
les curieux de nature de Fontainebleau Blog

POUR DÉCOUVRIR LES INSECTES DE FONTAINEBLEAU

INSCRIPTION
Votre email ne sera ni vendu, ni échangé
error: Le contenu est protégé !