Canthophorus impressus - La punaise bleu noir métallique

Canthophorus impressus – La punaise bleu noir métallique

Canthophorus impressus est une punaise bleu-noir métallique de la famille des Cydnidae et de la superfamille des Pentatomoidea. Cet insecte rare de l’ordre des Hemiptera a été photographié en forêt de Fontainebleau en 2017. Figurez-vous qu’il y a eu que 3 observations en Île-de-France ces dernières années et toutes en Seine-et-Marne. Le sujet est d’autant plus intéressant que peu de monde a vu cette petite bête au reflet métallique.

Description

Cette petite punaise a une forme ovale. Elle mesure de 6 à 8 mm de long. Sa teinte est d’un bleu noir métallique. Un ourlet blanc parcourt le tour du corps. Le pronotum, le corie (corium) ainsi que le scrutellum arbore un bleu nuit au reflet métallique. La membrane de l’hémélytre est beige. Ses pattes sont noires comme sa tête. Quatre articles composent chaque antenne noire. Son œil noir est composé. La punaise a 3 paires de pattes épineuses. Pour une meilleure compréhension des détails morphologiques, je vous renvoie sur ce lien.

 

Les larves arborent d’autres couleurs que les imagos. Elles sont plus petites, d’un noir brillant. Sur l’abdomen (au niveau de ce qui sera les élytres) vu de dessus, 3 bandes noires épaisses traversent le fond rouge qui lui est bordé de gros points noirs.

Canthophorus impressus

Habitat

L’habitat de Canthophorus impressus est constitué de pelouses rases sur lesquelles pousse le Thésium couché (Thesium humifusum). Cette plante herbacée est bien présente dans la région. Elle fleurit entre juillet et septembre. Elle porte de petites fleurs blanches.

Régime alimentaire

Sous réserve d’informations complémentaires, il semblerait que la dépendance au Thésium soit essentielle à sa survie. Donc c’est à confirmer, si vous avez des données à ce sujet, je suis preneur, car, on connaît peu de choses sur cette espèce.

Période de présence

Les 3 seules observations notées pour le massif forestier bellifontain sont les mois de juillet et août. Comme il s’agit d’un insecte rare, il apparaît moins dans les relevés naturalistes.

Espèces proches

La distinction entre Canthophorus impressus et Canthophorus dubius est complexe, car la dépression transversale du pronotum est variable. On ne peut les différencier avec certitude qu’en examinant leurs pièces génitales sous loupe binoculaire. Cependant, comme la seconde espèce ne semble pas être présente en région parisienne, cela facilite l’identification.

Distribution en France

En consultant l’INPN, on distingue très peu d’épingles situant les observations sur le territoire. Est-ce un manque de recherche ? Quoi qu’il en soit, il y en a en Bretagne, dans le centre Val de Loire, en Picardie, dans le Jura, le Massif central et les Alpes et en Île-de-France.

Voir Aussi

Crocothemis écarlate mâle (Crocothemis erythraea) - Libellule écarlate

Crocothémis écarlate (Crocothemis erythraea) – La libellule écarlate

Le Crocothémis écarlate (Crocothemis erythraea) est une grande libellule rouge thermophile de la famille des …

Cicadelle verte femelle (Cicadella veridis)

Cicadelle verte (Cicadella veridis)

La Cicadelle verte (Cicadella veridis) fait partie de la famille des Cicadellidae et de l’ordre …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

FORÊT DE FONTAINEBLEAU

INSECTES

  1. Papillons
  2. Coléoptères
  3. LIbellules
  4. Et pleins de surprises
INSCRIPTION
Rejoignez
les curieux de nature de Fontainebleau Blog

POUR DÉCOUVRIR LES INSECTES DE FONTAINEBLEAU

INSCRIPTION
Votre email ne sera ni vendu, ni échangé
error: Le contenu est protégé !