Anthribe bois vermoulu (Platyrhinus resinosus)

Anthribe bois vermoulu (Platyrhinus resinosus)

L’anthribe bois vermoulu est un coléoptère de la famille des Anthribidés. Son aspect étrange le rend particulier. J’ai photographié cet insecte phytophage en forêt de Fontainebleau (Seine et Marne) en 2016. Ce fut ma seule observation de Platyrhinus resinosus à ce jour. Pour toutes ces raisons, découvrons ensemble cette petite bestiole.

Description

Comme la plupart des coléoptères, il est doté d’élytres rigides avec une paire d’ailes souple. Son pronotum et le dessus des élytres ont un aspect rugueux renforcé par une structure légèrement bosselée. Sa tête longue et plate se termine par des mandibules. Deux antennes fines à la base se terminent par des massues de 3 articles au sommet.

Anthribe bois vermoulu (Platyrhinus resinosus) avec acariens phorétiques

La taille des adultes (mâle, femelle) est comprise entre 8 et 15 mm. Les pattes, les antennes et la carapace sont gris anthracite avec des taches fauves. Cela est particulièrement visible sur le sommet de la tête et à l’extrémité de l’abdomen.

 

Anthribe bois vermoulu (Platyrhinus resinosus) avec acariens phorétiques
L’insecte transporte des acariens phorétiques

 

Dans la nature, il existe des sortes de « complémentarité unilatérale » comme celle des acariens phorétiques (les points orange) que l’on aperçoit sur les 3 photos de cet article.

Régime alimentaire

L’anthribe bois vermoulu se nourrit de mycélium de champignons trouvé sur les arbres malades ou morts sur lequel ils poussent. En faisant le lien avec son nom, vous notez où le coléoptère trouve sa nourriture.

Habitat

En théorie, il est présent partout en France et plus fréquent dans la moitié sud de la France. Il fréquente les forêts et bois de feuillus avec des hêtres notamment, mais aussi d’autres essences comme l’orme, le frêne ou le bouleau.

Biologie

Alors que les adultes se rencontrent sur la végétation ou sur les troncs d’arbres, les larves accomplissent leurs cycles dans le bois mort. C’est une pierre à l’édifice du recyclage naturel !

Période d’observation

J’ai eu l’occasion de photographier Platyrhinus resinosus au mois de mai. Sa période de présence court de mai à octobre sur le territoire.

 

9 commentaires

  1. bonjour Djamal, superbes photo…
    Dominique

  2. Merci pour le partage de vos connaissances.
    C’est de l’air frais apporté sur ma boite mail, chargée des malheurs du monde.

  3. Marie-Claude LENOIRE

    Jamais vu cette petite bestiole à l’aspect insolite
    Merci de l’avoir photographiée pour nous !

  4. Une étonnante petite bestiole. Merci de nous la présenter.
    Pour l’instant je ne l’ai jamais rencontrée.
    Bon courage pour attendre la fin des restrictions de circulations.
    Annie-Marguerite.

  5. Bonjour Djamal ! merci pour ces précieux renseignements pour ce joli coléo que j’ai eu l’occasion de rencontrer dans le Gard !
    Nous avons la chance de ne pas être confinés (pour le moment) et je savoure chaque jour cette liberté, alors que le printemps et ses merveilles pointe son nez !
    Bon courage à vous !
    Cordialement
    Fabienne

  6. Un monde passionnant les insectes, je ne connaissais pas celui ci !

  7. Bonjour, Je ne crois pas avoir déjà vu cet insecte. Ses couleurs un peu tristounettes ne m’ont pas attiré sans doute. Merci de nous le faire connaître.
    Courage pour le confinement, c’est sans doute à ce prix que nous retrouverons tout ce que nous aimons.

  8. Merci de m’avoir fait découvrir cette bestiole dont je n’ai jamais vu un exemplaire. Pas joli joli mais sûrement utile et peut-être qu’avec le réchauffement, il y en aura de plus en plus par chez nous. C’est bien d’apprendre tous les jours.
    Cet insecte figure dans “Coléoptères du bassin parisien” de Mériguet et Zagatti, mais quand on ne rencontre pas la bestiole les yeux dans les yeux, on passe…
    Bonne chasse dans un rayon de 10kms ! Catherine

  9. Bjr Djamal ,effectivement, cette petite bébête m’est totalement inconnue, vu sa taille, pas étonnant !
    Merci pour ces jolis clichés, et courage pour les prochains !!!
    avec les sorties limitées à 10 kms , le couvre feu, heureusement, on va sur la belle saison !
    Prenez bien soin de vous
    CDT

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

FORÊT DE FONTAINEBLEAU

INSECTES

  1. Papillons
  2. Coléoptères
  3. LIbellules
  4. Et pleins de surprises
INSCRIPTION
Rejoignez
les curieux de nature de Fontainebleau Blog

POUR DÉCOUVRIR LES INSECTES DE FONTAINEBLEAU

INSCRIPTION
Votre email ne sera ni vendu, ni échangé
error: Le contenu est protégé !