Accueil | Flore de la forêt de Fontainebleau | Les orchidée sauvages de la forêt de Fontainebleau
Céphalantere rouge - Orchidée de la forêt de Fontainebleau

Les orchidée sauvages de la forêt de Fontainebleau

L’orchidée sauvage pousse en forêt de Fontainebleau, le saviez-vous ? Discrète et secrète, cette fleur remarquable n’oublie pas d’être unique. Cachées au milieu des herbes, ses inflorescences déclenchent l’unanimité devant tant de beauté. Chaque année, au printemps/été, j’ai le plaisir de photographier différentes espèces dans des milieux divers. La connaissance du terrain et du mode de pousse permet de détecter ces plantes étonnantes.

La forêt de Fontainebleau et ses dépendances (massifs périphériques) comptent une petite trentaine d’orchidées sauvages. Leur habitat est morcelé et donc très localisé. On peut facilement passer des journées à fouiner sans trouver les bons spots à orchidées.

 

La période de floraison des orchidées est de tous taxons confondus est de 6 mois. Elle se situe entre les mois d’avril et septembre. Les photographier est toujours un petit évènement pour le naturaliste que je suis. Bien que novice en botanique, j’arrive à identifier quelques espèces communes.

Orchidée sauvage de Fontainebleau

En Ile de France, les orchidées sauvages sont réparties du nord au sud. En forêt de Fontainebleau (Seine et Marne) bien que leur localisation soit plus aléatoire, il n’en reste pas moins que ces Orchidaceae sont bien présente. Elles fleurissent sur des pelouses calcaires, sur des pentes ensoleillées, dans les sous-bois, en milieu ouvert, sur les bords de chemins. Voici la liste des principales espèces que j’ai photographiées localement. Elles représentent un magnifique patrimoine naturel. Vous pouvez également les observer un peu partout en France.

  • Épipactis rouge (Epipactis atrorubens)
  • Épipactis à larges feuilles (Epipactis helleborine)
  • Épipactis des marais (Epipactis palustri)
  • Orchis bouc (Himantoglossum hircinum)
  • Orchis bouffon (Anacamptis morio)
  • Orchis brûlé (Neotinea ustulata)
  • Orchis militaire (Orchis militaris)
  • Orchis moucheron (Gymnadenia conopsea)
  • Orchis pyramidal (Anacamptis pyramidalis)
  • Orchis verdâtre (Platanthera chlorantha)
  • Orchis tacheté (Dactylorhiza maculata)
  • Orchis homme pendu (Orchis anthropophora)
  • Orchis incarnat (Dactylorhiza incarnata)
  • Orchis pourpre (Orchis purpurea)
  • Ophrys abeille (Ophrys apifera)
  • Ophrys abeille (Ophrys chlorantha)
  • Ophrys araignée (Ophrys sphegodes)
  • Ophrys bourdon – (Ophrys fuciflora)
  • Ophrys mouche (Ophrys insectifera)
  • Céphalanthère à grandes feuilles (Cephalanthera damasonium)
  • Céphalanthère à longues feuilles (Cephalanthera longifolia)
  • Céphalanthère rouge (Cephalanthera rubra)
  • Listère à feuilles ovales (Neottia ovata)
  • Néottie nid d’oiseau (Neottia nidus-avis)
  • Goodyère rampante (Goodyera repens)
  • Spiranthe d’automne (Spiranthes spiralis)
  • Limodore à feuilles avortées (Limodorum abortivum)
  • Orchis x hybrida (Orchis purpurea + orchis militaris)

Photos/Images d’orchidées sauvages

 

Pour vous aider à mettre un nom sur ces fleurs sauvages, je vous propose un eBook sous la forme d’un document commenté de 83 pages au format PDF. Pour plus de détails, cliquez sur l’image ci-dessous.

 

eBook sur les Orchidées de la forêt de Fontainebleau
eBook sur les Orchidées de la forêt de Fontainebleau

 

Les orchidées sauvages de la forêt de Fontainebleau sont des fleurs fragiles et relativement rares. Il convient donc de ne pas les cueillir ni de les déterrer pour les emmener chez soi. Avec un appareil photo numérique ou même un smartphone, vous pourrez emmener un souvenir de votre orchidée sauvage. Au fil de vos promenades, vous aurez l’occasion d’en découvrir d’autres. Ouvrez l’œil et votre collection d’images de fleurs sauvages de France grandira.

Vous savez maintenant ce qu’il vous reste à faire…

 

11 commentaires

  1. Sur mon terrain en Algérie, plusieurs fleurs d’orchidée sauvage poussent ce début de printemps. Quelqu’un, un voisin, m’a dit que c’est une fleur rare et qu’elle est protégée en France. J’en ai pris une en photo si vous vouliez la voir allez sur ma page facebook : nassim abdou (avatar aigle aux ailes déployées sur fond d’un drapeau palestinien) et laissez un com

  2. Merci pour ce beau reportage. Surtout qu’il n’est pas très évident d’en croiser. Je tiens aussi à vous saluer pour la qualité de votre site

  3. Jean-Paul Auffrand

    Bonjour,
    J’ai de la chance, dans ma “pelouse” de la Côte Chalonnaise j’ai quatre espèces d’orchidées sauvages, dont l’ophrys abeille qui a fait sa réapprition cette année après plusieurs années d’absence… Les autres: Orchis bouc, orchis homme pendu et orchis pyramidal. On en voit beaucoup en ce moment sur les prairies calcaires au-dessus des vignes …

  4. Bonjour!
    Merci pour ces belles photos!

    J’ai néanmoins une petite remarque pour la photo de la Néottie nid-d’oiseau (Neottia nidus-avis), c’est en fait une autre plante.
    On voit bien sur votre photo, qu’elle est pubescente (“poils”) et le périanthe double, la présence de petite “herbe autour”.
    La Néottie est glabre et n’a qu’un seul périanthe (que la “corolle”). Elles sont parasites de certains arbres, vous les trouverez dans les forêts humides (les hêtraies, etc..) avec très peu d’herbacée autour.

    Du coup je pense que vous avez pris une photo d’une Orobanchaceae.
    Les Orobanchaceae sont parasite des “herbes”.
    Peut-être Orobanche teucrii ou Orobanche minor?

    En tous cas bravo pour votre travail!

    Bon weekend!

    • Merci Sarra pour ces précisions précieuses !!!
      J’avais dans ma photothèque les 2 espèces. J’ai remplacé la photo par l’espèce qui correspond au bon nom…
      Je vous souhaite un bon week-end.
      @Bientôt

  5. Bonjour,

    Pouvez m’indiquer si l’orchis verdatre est une plante rare ou en voie de disoarition , j’en ai dans mon jardin elles se sont implantées naturellement .

    Merçi d’avance

    Evelyne

    • Bonjour Evelyne, l’orchis verdatre ou Platanthère des montagnes est une espèce commune dans la région. Elle pousse sur des sols secs et calcaires. Elle fleurit de mai à juin.

      Cdlt
      Djamal

  6. Bonjour,
    J’habite à Bouchereau commune de Poligny au sud de la seine et marne , près du bois de Nanteau-Poligny .
    Il y a un projet de construction de centrale d’enrobage à chaud à 1400 m de chez nous au hameau le puy commune de Chaintreaux par APRR qui indique dans son projet qu’il n’y a pas autour de population sensible , de faune et de flore “remarquable” donc je suis à la recherche de toute cette faune et flore . Pouvez vous me contacter et nous aider ?

    Merci d’avance
    Evelyne

  7. Bonjour et merci pour ce beau partage.
    J’adore les orchidées sauvages, bien que je ne m’y connais pas beaucoup. Elles sont fascinantes et donnent envie d’en apprendre un peu plus. Comme vous, je ne cueille pas, je trouve qu’elles sont plus belles quand elles s’épanouissent dans la nature.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DÉCOUVREZ LA FLORE

DE LA FORÊT DE FONTAINEBLEAU

Les orchidées sauvages aussi...
INSCRIVEZ-VOUS
error: Le contenu est protégé !