ophrys fuciflora

Ophrys bourdon (Ophrys fuciflora) et ses variantes

Au printemps fleurit l’ophrys bourdon (Ophrys fuciflora), une des 30 espèces d’orchidées de la forêt de Fontainebleau. Cette espèce de fleur sauvage présente des variantes de motifs, de formes et même de couleurs. Pour vous en rendre compte, je vous propose de regarder le label et les macules des 20 photos de cette galerie.

Description

Ophrys fuciflora a une tige feuillée appelée pédoncule floral sur lequel poussent plusieurs fleurs. La fleur est composée de 3 sépales (une dorsale et 2 latérales), 2 pétales latéraux. Le label en forme de langue est la partie centrale qui affiche la macule (ou miroir) correspondant au motif particulier de la fleur. Le champ basal est la zone sous ce qui ressemble à une casquette. Enfin, on trouve les pollinies, 2 petites boules contenant le pollen reproducteur. L’Ophrys bourdon mesure de 15 à 30 cm de haut.

 

Les variantes de l’Ophrys bourdon

Vous remarquerez la forme des labels qui varie d’un plant à l’autre. L’autre curiosité provient de la diversité des macules qui pour un même spot peut générer des aspects différents. Vous voyez ci-dessous les variantes de l’ophrys fuciflora. Tous ces types sont issus de la même espèce, étonnant non ! Et puis, les orchidées sauvages dans la nature s’hybrident volontiers et produisent des fleurs avec des caractères mixes.

Habitat

Cette fleur sauvage pousse en pleine lumière dans les milieux ouverts dans les prairies, les lisières où pousse une végétation rase sur sol calcaire. Elle est bien présente en forêt de Fontainebleau dans les biotopes qui répondent notamment à ces critères.

Période de floraison

Cette espèce d’orchidée commence à pousser dès le mois de mai et se termine en juin.

Les orchidées de Fontainebleau

Connaissez-vous les espèces d’orchidées qui poussent en forêt de Fontainebleau ? Si le sujet vous intéresse, je vous invite à les découvrir dans ce guide spécialement réalisé pour cette belle forêt d’Ile de France.

 

Un commentaire

  1. Bonjour Djamal,
    Merci pour ces nombreuses photos qui nous montrent qu’une même fleur peut avoir des aspects physiques distincts, du fait des différentes hybridations. C’est d’autant plus difficile pour l’identification : bravo d’y parvenir !
    Bonne semaine et prends soin de toi ! La forêt et ses balades te sont désormais autorisées il était temps !
    Amicalement.
    Brigitte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !