Muguet sauvage (Convallaria majalis)

Le muguet des bois à Fontainebleau – Cueillette et règles

Le muguet sauvage (Convallaria majalis) appelé aussi clochette odorante est une plante vivace de famille des Convallariaceae qui pousse durant le mois d’avril/mai en forêt de Fontainebleau et ailleurs. Arrivé au 1er mai, date de la fête du Travail, il est de coutume de vendre les brins de muguet cueillis parfois dans les bois. Pour cela, j’aimerais répondre à quelques questions qui touchent à la réglementation de la cueillette, la saison propice et d’autres sujets.

Description

Rien de plus simple pour cette vivace rustique de 10 à 20 cm de haut puisqu’elle est composée de 2 feuilles au centre desquels poussent 1 ou 2 brins. L’inflorescence du muguet est en grappe. Les fleurs (ou clochettes) sont blanches et exhalent une odeur soutenue. En terre, la plante a des rhizomes qui contiennent des réserves alimentaires et lui permet le maintien au sol.

 

Muguet sauvage (Convallaria majalis)
Muguet commun

 

Règles à suivre pour la cueillette du muguet

Que ce soit pour les fleurs sauvages ou pour des champignons comestibles, vous devez vérifier d’être en conformité avec le règlement prévu par les autorités compétentes. En l’occurrence, on trouve sur le site de l’ONF des règles de bon sens quant à la quantité et pour quel usage.

 

Que dit la réglementation à ce sujet ? Ainsi, il est dit, que la cueillette des plantes naturelles dont fait partie le muguet commun est à usage personnel doit tenir dans la main. On ne doit pas en faire le commerce ! Dans certains cas, les zones de pousse en forêt domaniale appartiennent à des propriétaires. Donc le prélèvement peut se faire en petite quantité sous peine de sanctions. Si vous avez des questions, n’hésitez pas à contacter l’ONF qui donnera des indications détaillées.

Comment ne pas l’abimer lors de la cueillette ?

Pincer à quelques centimètres au-dessus du sol pour laisser le système racinaire en place. Vous éviterez ainsi de détruire la plante !

Quand cueillir le muguet en Ile de France ?

La floraison du muguet sauvage intervient un peu après celles de la clochette des bois. Cette dernière fleurit en avril donc tout logiquement c’est fin avril/début mai, selon les années, qu’il est possible d’en trouver. En plus de la période de floraison de Convallaria majalis, voyons le type de biotope qu’il affectionne en région parisienne et ailleurs. Vu la conjoncture du printemps 2020, il n’est pas dit que la cueillette du muguet par des particuliers soit possible. En effet, le Coronavirus (Covid-19) nous impose la prudence par un confinement à durée indéterminée. J’espère me tromper…

Où trouver le muguet ?

Mes observations m’ont donné quelques indications sur le type de biotope dans lequel pousse le muguet sauvage. J’en ai vu dans le nord de la forêt de Fontainebleau et dans l’ouest du massif. Il est probable qu’il y en ait ailleurs. Généralement, il s’agit d’endroits frais pouvant recevoir du soleil, du type sous-bois. Sa présence va de quelques pieds à plus d’une centaine.

Cette fleur pousse aussi en forêt de Rambouillet dans les Yvelines. D’ailleurs en faisant quelques recherches sur internet, vous devriez trouver d’autres endroits dans les départements de la grande Couronne.

Dans les espaces naturelles sensibles

La cueillette peut-être, soit interdite, soit restreinte dans les sanctuaires dédiés à la faune et à la flore. Cela rejoint le type de règlement des forêts domaniales évoqué plus haut dans l’article.

Origine du brin de muguet le 1er mai

L’histoire et l’origine de certaines traditions sont à rechercher dans un passé ancien qui révèle pourquoi cette plante odorante est à l’honneur à cette période. Ainsi, je vous invite à consulter le lien qui vous mènera vers quelques explications à ce sujet.

Quelques précautions à prendre

Quand la fleur fane, commence alors la fructification. La plante en elle-même est hautement toxique, tous comme ses baies rouges. Donc, prudence si vous avez des enfants !

8 commentaires

  1. Bonjour Djamal,
    Merci, on se contentera du muguet virtuel cette année 2020, comme je le fais chaque année.
    Le muguet hautement toxique, je n’en veux plus à cause de mes chattes… dont une dévore toute végétation sur son passage ! Ce n’est pas une chatte, c’est une chèvre qui brouterait tout le temps… ! Et pourtant ma Griszzy est née chatte…, pas chèvre… ! Le sait elle ? :lol
    Le parfum entêtant du muguet pour mon nez, contraste avec la délicatesse de sa floraison que j’apprécie.
    Prends soin de toi, et de tes proches. J’espère qu’à l’avenir nous pourrons profiter d’observations naturelles et libres. Patience !
    Cordialement.
    Brigitte DIDIER.

  2. Bonjour Djamal,
    rien que de voir ces jolies clochettes, on sent leur divine odeur.
    J’attends les miennes avec impatience !

  3. Bonjour,
    C’est faisant suite à un souhait de venir en vacances cet été en Seine et Marne que j’ai découvert votre blog qui est très bien conçu,bravo.
    Merci de le faire vivre aussi en ces temps difficiles.
    Prenez bien soin de vous et vos proches,et j’espère peut-être vous rencontrer cet été lors de nos balades.
    Amitiés
    Hervé

  4. Bonjour,
    Merci Djamal pour cet air de printemps – un peu de bonheur dans ces temps déprimants. La Nouvelle Aquitaine est bien loin de la Forêt de Fontainebleau mais je lis toujours votre lettre avec beaucoup de plaisir. Et en ce moment une belle évasion dans notre confinement. Bonne journée et prenez soin de vous et bon courage à tous vos lecteurs, Lysiane

  5. Merci Djamal de poursuivre la publication de ce splendide blog, que je lis depuis si longtemps avec un plaisir toujours renouvelé.

    Espérons que cette période maudite ne soit qu’un dur moment à passer, qu’il ne laisse pas trop de traces douloureuses derrière lui, et que peut-être aussi puisse enfin se développer une réflexion plus respectueuse sur le monde où nous avons la chance de vivre.

    Un grand merci pour votre travail, et vous aussi prenez soin de vous, il y a encore plein de belles photos à faire !

    Amitiés

error: Le contenu est protégé !