Mésange à longue queue (Aegithalos caudatus)

Orite à longue queue (Aegithalos caudatus)

La Mésange à longue queue (Aegithalos caudatus) appelée aussi Orite à longue queue est un passereau de la famille des Aegithalidae qui comprend 13 espèces dans le monde. Même si nous l’associons depuis toujours au groupe des mésanges (de la famille des Paridés), il n’en fait plus partie. Mais pour plus de simplicité, je continuerais d’utiliser son ancienne appellation. Donc ici, j’utiliserais le nom le plus largement connu pour vous parler de cet oiseau.

Description

L’aspect typique de cette espèce est celui du petit oiseau à longue queue. Cette dernière est aussi longue que le corps. En effet, sa taille globale tourne autour de 15 à 16 cm. Le corps de ce passereau est petit puisqu’il atteint 6 à 7 cm. Donc, il fait logiquement partie d’un des plus petits oiseaux de France ! Son poids oscille entre 7 et 10 grammes. Son bec est court.

 

 

Orite à longue queue adulte (Aegithalos caudatus)
Orite à longue queue adulte

 

Les adultes ont un plumage plus contrasté que les juvéniles. Une bande blanche part de la base du bec vers le sommet de la tête. Au-dessus des yeux, une bande noire atteint la nuque. La gorge est claire, parfois ornée de fine strie. Cette teinte se poursuit vers le ventre en devenant moins nette comme si le plumage était sale. Le bord des ailes est blanc avec au-dessus une ligne blanche. Le plumage du dos est un mélange de brun rosé, de blanc et de stries foncées. Aucun dimorphisme sexuel ne permet de distinguer le mâle de la femelle.

 

Mésange à longue queue juvénile (Aegithalos caudatus)
Mésange à longue queue juvénile

 

La longue queue est noire avec les bords blancs. Concernant les juvéniles, vous avez un exemple avec la photo ci-dessus. Vous noterez qu’à ce stade de leur vie, les jeunes ont un cercle rouge autour des yeux. Le contraste de leur plumage est moins marqué.

Habitat

Cette espèce s’accommode de différents types d’habitats. On la rencontre dans les forêts de feuillus, les parcs et jardins, les milieux humides, les lisières. En forêt de Fontainebleau, il est courant de l’observer en bande familiale l’été dans un environnement buissonnant. Elle apprécie les landes à bouleaux.

Régime alimentaire

La mésange à longue queue recherche les petits insectes débusqués dans les buissons, sous les feuilles, derrière les écorces d’arbre. Il consomme les larves, petites chenilles, des œufs ainsi que des invertébrés. Ces insectivores sont constamment en mouvement à la recherche de leur nourriture. On les voit souvent suspendus dans toutes les positions sur les branches.

Reproduction

La saison de reproduction se situe au début du printemps. Pour héberger leur ponte, le couple d’orites à longue queue construit une structure faite de mousses, de lichens, d’herbes, de plumes et de toiles d’araignées. Contrairement aux autres mésanges, nos boules de plumes construisent une grosse boule d’un diamètre de 20 cm environ avec une entrée latérale.

La durée des travaux occupe les parents pendant 2 à 3 semaines. Une fois terminée, la femelle pondra de 6 à 8 œufs en moyenne. La couvaison dure un peu plus d’une dizaine de jours. Le nourrissage des jeunes se fait sur 2 semaines. Ensuite, pendant quelque temps, une fois sortis, les juvéniles seront encore nourris par les adultes jusqu’au moment où une phase de nidification débutera avec une seconde couvée.

Comportement

Hors période de reproduction, la mésange à longue queue est grégaire. De joyeuses bandes se forment avec d’autres espèces. On les voit aller d’arbuste en arbuste chercher leur pitance. En hiver, lors de période de disette, elles peuvent venir picorer les boules de graisse. Donc, avis aux propriétaires de jardin ! Vous pouvez faire un geste pour aider l’avifaune des jardins et parcs.

 

4 commentaires

  1. Bonjour Djamal,

    Merci pour cette page fort documentée et passionnante !
    Bonne continuation, car je sais tout le travail en amont de recherches après les tris des photos pour construire des pages dignes d’intérêts et toujours impeccablement illustrées : Félicitations Djamal, prends bien soin de toi et très bonne semaine.
    À bientôt,
    Brigitte.

  2. LE MANCHEC Françoise

    Bonjour, Djamal,

    J’ai reçu par hasard un jour, dans les mails indésirables, un mail de votre part proposant la description de faune et flore de la forêt de Fontainebleau.

    Je demeure à LYON mais je lis avec attention vos mails descriptifs que je trouve forts intéressants et je ne compte pas me désabonner !

    Merci encore pour vos explications claires, passionnantes.

    Bonne continuation et à bientôt pour de nouvelles rubriques.

error: Le contenu est protégé !