Accueil | Oiseaux | Étourneau sansonnet (Sturnus vulgaris) – Oiseau nuisible ?
Étourneau sansonnet (sturnus vulgaris) - Kdsphotos

Étourneau sansonnet (Sturnus vulgaris) – Oiseau nuisible ?

L’étourneau sansonnet (Sturnus vulgaris), également connu sous le nom d’étourneau commun, ou juste étourneau, est un passereau de taille moyenne appartenant à la famille des Sturnidés. Connu pour être un oiseau bruyant et grégaire, il s’observe dans les dortoirs en ville et à la campagne. Mais voyons ensemble ce qui le caractérise comme son apparence, son chant et ses qualités d’imitateurs.

Description

L’étourneau commun mesure de 19 à 23 cm de long, avec une envergure de 31 à 44 cm pour un poids de 58 à 101 g. La queue mesure de 5,8 à 6,8 cm comparés à celle du Merle noir est plus petite. Le plumage est noir irisé, avec des reflets violet ou vert satinés, pailletés de blanc, surtout en hiver. Les plumes de la gorge des mâles sont longues et lâches tandis que celles des femelles sont plus petites et plus pointues. Les pattes sont trapues et rosâtres ou rouge grisâtre.

 

Étourneau sansonnet ( Sturnus vulgaris ) - Photo
Étourneau sansonnet (Sturnus vulgaris)

 

Les parties inférieures des jeunes étourneaux mâles adultes sont moins pointillées que celles des femelles adultes à un moment donné de l’année. Le bec est étroit et conique. En hiver, il est noir brunâtre, mais en été, les femelles ont des becs jaune citron alors que les mâles ont des becs jaunes avec des bases bleu-gris. Les juvéniles sont gris-brun et, à leur premier hiver, ressemblent à des adultes, bien qu’ils conservent souvent des plumes juvéniles brunes, surtout sur la tête.

 

L’étourneau sansonnet se distingue facilement des autres passereaux de taille moyenne, ou des petits corvidés, par sa queue relativement courte, son bec aiguisé de forme arrondie. En vol, ses ailes fortement pointues et sa coloration foncée sont caractéristiques, tandis que sa démarche étrange au sol et un peu dandinante est caractéristique.

Reproduction de Sturnus vulgaris

L’étourneau sansonnet construit un nid dans une cavité naturelle ou artificielle dans laquelle sont pondus quatre ou cinq œufs bleu pâle brillant. Ceux-ci mettent deux semaines à éclore et les jeunes restent au nid pendant encore trois semaines. Il y a normalement une ou deux tentatives de reproduction chaque année. Par cavité naturelle, il faut comprendre un trou d’arbre dans la plupart du temps. Les couples recherchent une ancienne loge de pic pour nidifier.

Nourriture/Alimentation

L’étourneau commun est largement insectivore et se nourrit à la fois d’insectes nuisibles et d’autres arthropodes. Le régime alimentaire comprend des araignées, des mouches, des mites, des éphémères, des libellules, des demoiselles, des sauterelles, des criquets, des perce-oreilles, des chrysopes, des petits scarabées, des abeilles, des guêpes et des fourmis. Les proies sont consommées aux stades adultes ou larvaires. Ils incluent aussi comme nourriture les vers de terre, les escargots, et les petits amphibiens et les lézards.

 

Étourneau en plumage hivernal - Photo
Étourneau en plumage hivernal

 

Alors que la consommation d’invertébrés est nécessaire pour une reproduction réussie, les étourneaux communs sont omnivores et peuvent également manger des céréales, des graines, des fruits et du gaspillage alimentaire si l’occasion se présente. Les Sturnidae diffèrent de la plupart des oiseaux en ce qu’ils ne peuvent pas facilement métaboliser des nourritures contenant des niveaux élevés de saccharose, bien qu’ils puissent faire face à d’autres fruits tels que des raisins et des cerises.

Bénéfices et désagréments

Les regroupements de cette espèce peuvent être bénéfiques à l’agriculture en contrôlant les invertébrés ravageurs. Cependant, les étourneaux peuvent également être eux-mêmes des parasites lorsqu’ils se nourrissent de fruits et de bourgeons. Qui n’a jamais vu ces oiseaux dans un cerisier se délectant de fruits juteux ? Et puis, généralement quand vous en voyez un, plusieurs suivent. Il est rare de voir un étourneau seul, car c’est un oiseau grégaire.

Les étourneaux sansonnets peuvent également être une nuisance à cause du bruit qu’ils font lorsqu’il rejoignent leur dortoir. Commence un brouhaha audible à plusieurs centaines de mètres. Dans les centres urbains, leurs déjections souillent les voitures, le sol, voire les monuments historiques.

État des populations d’étourneaux

L’espèce a diminué dans certaines parties du nord et de l’ouest de l’Europe depuis les années 1980, en raison de la diminution du nombre d’invertébrés des prairies qui servent de nourriture aux poussins en croissance. Malgré cela, on ne pense pas que sa population mondiale diminue de manière significative, de sorte que l’étourneau commun est encore classé comme stable par l’Union internationale pour la conservation de la nature.

Cris | Chants | imitations de l’étourneau sansonnet

L’étourneau commun est un oiseau expressif. Son chant se compose d’une grande variété de sons qui se répète mécaniquement. Cependant, j’ai souvent été berné par un étourneau sansonnet croyant avoir à faire à un loriot ou à une grive, c’est pour dire ! Ils incorporent souvent des bribes de chants imitées d’autres espèces d’oiseaux et divers bruits naturels ou artificiels. Il est arrivé qu’un étourneau sauvage imite un son qu’il n’a entendu qu’une seule fois. Chaque oiseau a son propre répertoire et ses qualités d’imitateur. Avec des individus plus expérimentés, la variété du répertoire peut s’enrichir de plusieurs dizaines de chants et cris. Selon la proximité d’autres passereaux, ils enrichissent leur répertoire d’imitateur.

Voici une bande-son qui permet de se rendre compte du répertoire de chants et cris de l’étourneau sansonnet.

Quelle différence entre étourneau et sansonnet ?

Pour répondre à cette question sur la différence entre étourneau et sansonnet, il faut d’abord voir la signification de sansonnet. Bien que l’étymologie de sansonnet ne soit pas certaine, il dériverait de sassonet qui signifie « crible » désignant les petites taches blanches du plumage. Donc en associant la compréhension de sansonnet au nom de l’oiseau, étourneau, on peut affirmer qu’il n’y a pas de différence entre étourneau et sansonnet. Les 2 termes évoquent le même passereau.

Dans d’autres langues

  • Anglais = Common starling
  • Allemand = Star
  • Espagnol = Estornino pinto
  • Italien = Storno comune

Fiche PDF

Télécharger une fiche PDF de l’étourneau sansonnet.

 

Source : https://en.wikipedia.org/wiki/Common_starling
10 commentaires
  1. Magnifique , quelle passion !

  2. Merci de partager vos connaissances dans des domaines variés.Vos articles m’intéressent,ils sont agréables à lire.
    Je ne sais pas si vous connaissez le site ZOOM NATURE,il y a des informations qui pourraient. retenir votre attention (la variation de taille du bec des mésanges qui sont nourries l’hiver,l’odorat des mésanges noires etc…..).
    Bien cordialement.
    Annie-Marguerite.

  3. Merci Djamal, pour ton blog, toujours intéressant et complet, j’adore !
    Bonne continuation !
    Cordialement.

  4. Merci Marguerite ! Je suis allé voir le site en question que je ne connaissais pas et je le trouve très intéressant…

  5. Djamal, thank you for your blog post. Really thank you! Awesome.

  6. Un beau sturnidé
    Merci pour toutes ces informations

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La vie secrète des

Oiseaux

Découvrez l'avifaune extraordinaire de la forêt de Fontainebleau.
Photos - Récits - Guides

INSCRIPTION
close-link
error: Content is protected !!