Préparer son agenda nature pour l'année

Agenda nature pour la forêt de Fontainebleau

Au cœur de l’hiver, le froid ralentie la nature. Quelques irréductibles oiseaux animent les taillis dégarnis, mais le silence de la forêt marque un agenda nature bien vide. Alors pour ne pas se laisser entraîner dans une morosité ambiante, voici quelques idées de projets à préparer maintenant et à réaliser au printemps et en été.

La pause hivernale est propice à la réflexion. Si comme moi, vous aimez vous retrouver au contact du monde sauvage, vous trouverez peut-être cette période difficile à passer. En effet, rien de plus frustrant que de ne pas pouvoir se livrer à ses hobbies préférés. Alors en attendant, voici quelques trucs à mettre en place pour remplir votre agenda nature. Les suggestions proposées seront applicables si les conditions sont remplies. Mais ne vous inquiétez pas, je vous explique tout ici !

Noter les dates sur un carnet

Pour être bien occupé au niveau nature toute l’année, il faut connaître les rendez-vous qu’elle offre. Autrement dit, si la botanique (plantes sauvages) vous intéresse et que vous résidez non loin d’une prairie, d’un bois ou d’une forêt, pourquoi ne pas noter les dates de floraison des jonquilles, des jacinthes des bois ou de toute autre espèce. Le but étant d’avoir des étapes annuelles dans son calendrier. Si vous ne l’avez pas encore fait, pensez à prendre avec vous de quoi écrire lors de vos balades nature. Ainsi, année après année, vous aurez une fourchette de dates pour les évènements que vous aimez suivre.

 

Ce qui est valable pour la flore l’est tout autant pour les animaux ! Quoi mettre dans cet agenda nature à ce sujet ? Dès le mois de novembre, vous pouvez noter les espèces d’oiseaux qui visitent votre jardin (si vous en avez un). Pour cela, il suffit d’y installer un distributeur de graines (mangeoire). Vous seriez surpris d’apprendre quels sont les visiteurs de vos espaces verts ! Vous découvrirez peut-être que les vagues de froid sur l’Europe du Nord poussent quantité de passereaux vers le sud. Certains prennent quartier dans nos régions d’une manière régulière comme le pinson du nord ou le tarin des aulnes.

Préparer vos agendas printemps-été

Êtes-vous plutôt fleurs, insectes ou animaux ? Selon le ou les choix que vous ferez, votre agenda sera plus ou moins rempli. Ces rendez-vous annuels sont intéressants, car ils donnent une large vision de comment la nature est interdépendante. Ils permettent de voir que telle ou telle espèce de fleurs des prés nourrit de nombreux insectes pollinisateurs et que sans elle, des prairies entières seraient sans vie. Donc, quelles que soient vos préférences, la base est l’observation. Mais cette dernière n’est rien sans un minimum de connaissance de l’environnement qui vous entoure. De plus, vous devrez y passer un peu de temps pour découvrir comment évolue le biotope en fonction des saisons. Toutes les fleurs sauvages ne fleurissent pas au même moment de l’année.agenda nature pour débutant

D’ailleurs, à l’occasion de ces sorties vous constaterez que vos découvertes augmenteront petit à petit. Sur plusieurs cycles annuels, vous aurez inscrit beaucoup d’informations ! Pourquoi dis-je cela ? Tout simplement, parce que les conditions climatiques changent chaque année. Certaines fois, le printemps est froid et humide et l’été est chaud puis le cycle suivant c’est l’inverse. Comme le rythme imposé par ces changements de temps varie, toutes les formes de vie s’adaptent.

Ce que je vais vous montrer est le reflet de mes propres observations pour la Seine et Marne (Ile de France). Il est évident que les différentes régions de France devront se caler sur leur propre rythme. Alors prêt pour noter quelques suggestions pour vos balades printanières ?

Agenda botanique

Voici quelques propositions de fleurs des bois, des marais et de prairies sèches que l’on peut rencontrer en forêt de Fontainebleau. Ici, 14 espèces de plantes vivaces qui fleurissent entre mars et septembre. Il s’agit d’une liste qui ne demande qu’à grandir sous votre regard. Mais si vous vous mettez à leur recherche, vous aurez de quoi vous occuper au printemps et en été. Les mois indiqués ici sont représentatifs de l’apparition de la plante en question. Certaines ont une durée de floraison plus ou moins longue.

Quelles sont les espèces de cet agenda floral ?

  • Mars : Jonquille des bois (Narcissus pseudonarcissus) + Scille à 2 feuilles (Scilla bifolia)
  • Avril : Jacinthes des bois (Hyacinthoides non-scripta) + Cardamine des prés (Cardamine pratensis)
  • Mai : Anémone pulsatille (Pulsatilla vulgaris) + Iris des marais (Iris pseudacorus)
  • Juin : Molène blattaire (Verbascum blattaria) + Campanule raiponce (Campanula rapunculus)
  • Juillet : Armérie des sables (Armeria arenaria) + Origan sauvage (Origanum vulgare)
  • Août : Scille d’automne (Prospero autumnale) + Linaire commune (Linaria vulgaris)
  • Septembre : Géranium à feuilles découpées (Geranium dissectum) + Euphraise raide (Euphrasia stricta)

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Pour aller plus loin, pourquoi ne pas noter (ou photographier) les espèces de papillons qui fréquentent ces fleurs. Vous vous apercevrez que certaines d’entre elles sont des aimants à insectes. Allez, je vous laisse chercher par vous-même.

Maintenant, pour explorer plus encore le monde végétal, je vous suggère une liste de 154 espèces de fleurs sauvages dans cet ouvrage.

Agenda entomologique

Les papillons sont les insectes préférés de la plupart des gens ! Ils représentent le renouveau de la nature, l’éclosion de la vie foisonnante. Ils sont légers, virevoltant de fleur en fleur au gré du vent. Pour toutes ces raisons, dans notre imaginaire, ils sont associés aux espaces sauvages que nous côtoyons parfois lors de nos vacances d’été. Ce tableau des périodes de vol des lépidoptères que je vous propose ci-dessous est bien étroit pour afficher tous les représentants ailés de nos régions. J’espère avoir entrouvert une porte que vous pourrez aisément emprunter dès le mois de mars. Une bonne partie des espèces de papillons diurnes sont des nymphalidés. Découvrez les à votre rythme !

N’empêche que certains papillons de jour sont visibles sur plusieurs mois. Effectivement, fréquemment certaines familles ont jusqu’à 2 générations d’imagos par an. Donc, je les ai placés à partir du moment où ils se montrent.

Quelles sont les espèces de papillons diurnes de cet agenda entomologique ?

  • Mars : Grande tortue (Nymphalis polychloros) + le Citron (Gonepteryx rhamni)
  • Avril : L’Aurore (Anthocharis cardamines) + Robert le diable (Polygonia c-album)
  • Mai : Mélitée du plantain (Melitaea cinxia) + Petit collier argenté (Boloria selene)
  • Juin : Petit nacré (Issoria lathonia) + Petite tortue (Aglais urticae)
  • Juillet : Piéride du chou (Pieris brassicae) + Tabac d’Espagne (Argynnis paphia)
  • Août : Mercure (Arethusana arethusa) + Souci (Colias croceus)
  • Septembre : Hespéride de l’alcée (Carcharodus alceae) + Mégère (Lasiommata megera)

But de cet agenda nature

Ces photos sont le reflet des écosystèmes présents en forêt de Fontainebleau. En fonction des lieux où vous vous rendrez et du moment de l’année, vous aurez des opportunités de les photographier. Apprenez à découvrir quelles espèces de fleurs ils butinent. En affinant vos connaissances sur les lépidoptères, vous découvrirez que certains migrateurs font des centaines de kilomètres pour venir nous voir. Tous sont fragiles, car ils dépendent de la bonne santé de l’environnement dans lequel ils évoluent.

Les printemps froids et pluvieux suivis de longues périodes de sécheresse touchent durement ces insectes qui dépendent de leurs plantes hôtes pour se reproduire. Sans elles, plus de vie dans nos prairies ou dans nos jardins ! En associant les plantes sur lequel les femelles pondent, vous prendrez conscience de leur importance pour les voir encore et encore, pour nous, mais aussi pour les générations futures. Vulgariser cette culture qui se perd est un moyen de lutter contre l’ignorance qui sert de prétexte à beaucoup.

Suivre cet objectif est le but que je me suis fixé en créant Fontainebleau Blog ! En partageant mes recherches, je me suis rendu compte que je ne savais pas grand-chose. C’est peut-être aussi la raison qui me pousse à rédiger semaine après semaine des articles documentés même si parfois j’ai l’impression de ne représenter qu’une goutte d’eau dans un univers minéral.

Et vous quel est votre agenda nature pour l’année ?

 

3 commentaires

  1. Magnifique idée ! Vos tableaux avec les fleurs pour chaque mois sont si beaux que l’on a envie de les imprimer pour se rappeler des floraisons. Je crois que cela s’appelle la phénologie. Pourquoi se limiter à 7 mois ? L’apparition de la première fleur est intéressante à noter: par exemple la ficaire.

    • Merci pour le complément d’information avec la phénologie !
      J’aurais pu faire effectivement tous les mois de l’année mais je sais par expérience que les mois froids et pluvieux sont ceux où nous restons à la maison.
      Ainsi, les bois et forêt sont désertés pendant cette période…

  2. Merci pour cette superbe idée!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La nature dans tous ses états !

Découvrez les richesses naturelles et les activités de la forêt de Fontainebleau...

PHOTOS - RÉCITS NATURALISTES - GUIDES
INSCRIPTION
PHOTOS - GUIDES - CONSEILS
Découvrez la biodiversité de la forêt de Fontainebleau
INSCRIPTION
error: Le contenu est protégé !