Accueil | Insectes de la forêt de Fontainebleau | Sphinx du tilleul (Mimas tiliae) – Description | Période de vol
Sphynx du tilleul (Mimas tiliae)

Sphinx du tilleul (Mimas tiliae) – Description | Période de vol

Dans la famille des Sphingidae, je vous présente le Sphinx du tilleul (Mimas tiliae) un gros papillon de nuit de la tribu des Smerinthini. Ce grand lépidoptère nocturne est inoffensif, non dangereux et n’inflige pas de piqûre. Ceci dit, je vais vous donner la période de vol, les plantes hôtes et le cycle annuel de l’insecte. Voyons cela ensemble.

Description | Morphologie

Le Sphinx du tilleul est par la découpe de ses ailes un des plus faciles à identifier. À la sortie de la chrysalide, le papillon est contrasté avec des nuances allant du rose pâle au vert kaki. De nombreuses nuances ont été observées au sein de l’espèce. Dans tous les cas, la bordure des ailes est ondulée. La teinte est claire sur le dessous avec 2 bandes blanches diffuses. Deux taches sombres ponctuent la partie supérieure des ailes.

 

Un dimorphisme sexuel existe entre les 2 sexes. Le mâle est plus petit, plus fin que la femelle. L’envergure est comprise entre 60 et 70 mm. Les antennes sont blanches. Comme tous les sphinx, ces papillons ont besoin de faire vibrer leurs ailes pendant quelques minutes pour chauffer leurs muscles puissants.

Sphinx du tilleul (Mimas tiliae) - photo - période de vol - plantes hôtes

En effet, bien que d’aspect massif, les imagos ont un vol relativement rapide se servant de leurs gros yeux et de la détection de phéromone pour se diriger dans la nuit noire.

Période de vol

La période de vol de Mimas tiliae se situe en avril et juillet en Île de France. Selon les régions de France, une seconde génération peut émerger avant la fin de l’été.

Alimentation | Nourriture

L’imago ne s’alimente pas ! Autrement dit, ce papillon de nuit ne butine pas et ne recherche aucune source de nourriture durant cette phase aérienne. Les réserves en graisse accumulées durant l’étape larvaire lui donnent l’énergie nécessaire à la recherche de partenaire pour la reproduction.

Habitat | Biotope

Dépendant d’espèces communes d’arbres, le Sphinx du tilleul est commun un peu partout en région parisienne et même en France, jusqu’au cœur des villes. N’ayant pas le besoin de se nourrir, sa présence ne dépend que des plantes hôtes. Du coup, il est possible de voir cet insecte nocturne posé en journée sur tous types de support. Le voir reste quand même un coup de chance, car ce lépidoptère recherche quand même des supports qui se marient bien avec leurs couleurs mimétiques, comme des troncs d’arbres. Ce comportement évite de servir de nourriture pour les oiseaux.

Mimétisme du Sphynx du tilleul (Mimas tiliae) - photo - habitat - description - cycle annuel

Plantes hôtes de Mimas tiliae

Si le nom évocateur laisse penser que la femelle dépose ses œufs que sur le tilleul, il en est rien. D’autres espèces de feuillus servent de plante hôte. Voici une liste des arbres utilisés par ce papillon de nuit :

  • Tilleul (Tilia)
  • Aulne (Alnus)
  • Charme (Carpinus)
  • Châtaignier (Castanea)
  • Chêne (Quercus)
  • Noyer (Juglans)
  • Noisetier (Corylus)
  • Bouleau (Betula)

Cycle annuel

Comment se passe le cycle annuel d’un Sphinx du tilleul ? Après l’accouplement, la femelle recherchera un tilleul (par exemple) pour déposer ses œufs sous le revers des feuilles par groupe de 2 à 4. La chenille émergera au bout de 2 à 3 semaines environ et commencera à s’attaquer à la plante hôte. Arrivée à maturité, la nymphose modifie sa couleur et elle partira à la recherche d’un endroit pour muer et produire une chrysalide abritée dans une petite loge qu’elle se sera confectionnée avec de la soie dans le sol. La chrysalide passera l’hiver de cette manière avant de sortir au printemps ou l’été suivant. Le cycle complet aura été bouclé.

Chenille du Sphinx du tilleul

La grande chenille de Mimas tiliae est pourvue d’une corne appelée « scolus ». Il ne déroge donc pas à la famille des Sphingidae. La couleur de la larve va du vert pomme au vert bleuté flanqué de stries blanches sur les cotés.

Après 5 stades larvaires de développement qui dureront plusieurs semaines, la larve change de couleur, s’assombrit d’une teinte brune et commence la recherche d’un emplacement pour la nymphose. J’ajouterais que la longueur de la chenille avoisine les 6 cm et qu’elle est totalement inoffensive.

Le groupe des Smerinthinae comprend les 4 espèces suivantes :

    1. Mimas tiliae
    2. Marumba quercus
    3. Smerinthus ocellatus
    4. Laothoe populi

Si la découverte de cette famille de papillons de nuit vous intéresse, je vous propose de consulter mon eBook sur les Sphinx de la forêt de Fontainebleau.

 

 

4 commentaires

  1. Superbe article, très complet. Merci beaucoup

  2. Merci pour cet article très instructif illustré par de superbes photos.
    J’espère avoir la chance de le voir un jour dans la forêt de Fontainebleau.
    Bien cordialement. A.M.A

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoignez
les 16000 lecteurs de Fontainebleau Blog

POUR DÉCOUVRIR LES INSECTES DE FONTAINEBLEAU

INSCRIPTION
Votre email ne sera ni vendu, ni échangé
close-link
error: Content is protected !!