Accueil | Insectes de la forêt de Fontainebleau | Petit Sylvain (Limenitis camilla) – Papillon diurne marron
Petit Sylvain - Limenitis camilla

Petit Sylvain (Limenitis camilla) – Papillon diurne marron

Le petit Sylvain (Limenitis camilla) est un des papillons rares de la forêt de Fontainebleau. En cinq ans, je n’ai vu ce lépidoptère que deux fois sur le massif forestier. À chaque fois, j’ai eu l’occasion d’être équipé de mon appareil photo. Comme son nom l’indique, ce Nymphalidae est un hôte de la forêt. Je suis donc heureux de vous présenter ce grand papillon marron, de 6 centimètres d’envergure.

Description du Petit Sylvain

La famille des Sylvains compte le Petit Sylvain, le Grand Sylvain et le Sylvain Azuré. Pour distinguer Limenitis camilla des autres espèces de nymphalidae, on peut s’assurer d’une double rangée de point sur les ailes postérieures.

 

La teinte des ailes est marron. Une ligne blanche part de la base de l’abdomen et remonte vers le milieu des ailes du haut. On peut les voir sur la photo ci-dessous. Deux légères tâches orange sur les ailes antérieures ajoutent aux signes distinctifs d’identification.

 

Petit Sylvain (Limenitis camilla)
Petit Sylvain (Limenitis camilla)

Habitat en forêt de Fontainebleau

Le Petit Sylvain est un lépidoptère aimant les lieux humides et les zones denses de feuillues. Sur le massif forestier, je l’ai observé au nord de la forêt dans la région de Bois le Roi. Ma seconde observation s’est faite dans le sud de la forêt de Fontainebleau prêt du Loing. Reste que ce grand papillon marron est rare ! C’est par pur hasard que j’ai eu la chance de le photographier. Je ne saurais donc conseiller un endroit plutôt qu’un autre.

Petit Sylvain (Limenitis camilla)
Repos du Petit Sylvain

Période de vol de Limenitis camilla

Le Petit Sylvain est théoriquement visible de mi-juin à mi-août sous nos latitudes lors d’une seule génération.

 

Petit sylvain - Couple en parade
Petit sylvain – Couple en parade

Comportement du papillon

Une fois le plein de nectar récolté sur des ronciers en fleurs, les mâles patrouillent sur des couloirs ensoleillés en lisière. D’un vol puissant, il se cache dans les frondaisons à la moindre inquiétude. Il recherche la chaleur du soleil pour se réchauffer au petit matin. Il n’est pas rare de les voir poser sur des feuilles ou sur le sol, les ailes ouvertes prêt à déguerpir.

Quand un mâle voit une femelle, alors commence un balai aérien. la femelle posée observe le prétendant, tandis que le mâle papillonne derrière pour l’amadouer. Si le refus est catégorique, il s’en ira à la recherche d’une autre conquête.

Plantes nourricières

Les plantes hôtes que la femelle choisie sont principalement le chèvrefeuille et le camérisier. Le chèvrefeuille est un plante grimpante qui s’accroche à toute sorte de support. Tandis que le camérisier est un petit arbuste  avec des feuilles rondes et de petites fleurs ressemblant à celles du chèvrefeuille. D’ailleurs, on l’appelle aussi chèvrefeuille des haies. L’un et l’autre poussent dans les sous-bois semi-ombragés, lieu de présence du Petit Sylvain.

Pour aller plus loin

Vous trouverez une liste non exhaustive des papillons de la forêt de Fontainebleau ici. Et pour la photo de famille, je vous propose un site web Suisse de papillons.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

FORÊT DE FONTAINEBLEAU

INSECTES

  1. Papillons
  2. Coléoptères
  3. LIbellules
  4. Et pleins de surprises
INSCRIPTION
close-link
Rejoignez
les 25000 lecteurs de Fontainebleau Blog

POUR DÉCOUVRIR LES INSECTES DE FONTAINEBLEAU

INSCRIPTION
Votre email ne sera ni vendu, ni échangé
close-link
error: Content is protected !!