Accueil | Insectes de la forêt de Fontainebleau | Bembex à rostre (Bembix rostrata) – La guêpe des sables
Bembix rostrata (Frank Vassen)

Bembex à rostre (Bembix rostrata) – La guêpe des sables

Parmi les hyménoptères de l’été, voici le Bembex à rostre (Bembix rostrata) une guêpe fouisseuse aussi appelée guêpe des sables que j’ai eu l’occasion d’observer en forêt de Fontainebleau. La taille impressionnante de cet insecte et sa méthode de chasse m’ont intrigué. Considérons un peu l’écologie de ce prédateur ailé.

Description du Bembex à rostre

Nous avons ici affaire à une guêpe aux couleurs typiques de l’espèce, à savoir le noir et jaune. Mais ce qui est impressionnant, ce sont ces grands yeux verts qui englobent une petite tête. Le thorax est noir. L’abdomen est strié de noir et de jaune. Les antennes mesurent 5 à 7 mm. Les pattes sont jaunes. La longueur du Bembex à rostre est comprise entre 15 et 25 mm. Les ailes ont une teinte légèrement brune. Elle possède un rostre assez long sous la tête.

 

Bembix à rostre (Bembix rostrata) guêpe des sables

 

Biotope | Habitat

Cet hyménoptère aime la chaleur et les sols sableux pour effectuer son cycle de reproduction et de ponte. En forêt de Fontainebleau, la nature du sol est sableuse en de nombreux endroits. C’est donc, tout naturellement dans ce type d’habitat que j’ai photographié Bembix rostrata. Le chemin sableux était bordé de chaque côté par des callunes et bruyères sauvages.

Comportement | Reproduction

L’appellation de guêpe des sables ou guêpe fouisseuse donne des indications sur une de ses activités. Vivant en colonie pouvant comprendre plusieurs dizaines d’individus, les femelles pondent un œuf, creusent une galerie d’une vingtaine de centimètres dans le sable pour l’y déposer. Chaque femelle peut creuser entre 5 et 8 trous. La cellule d’élevage est refermée par un bouchon protecteur. Chaque larve sera alimentée par le dépôt d’un diptère (insecte de la taille d’une mouche) capturé et proposé comme nourriture.

 

Ce comportement indique que la femelle chasse ses proies en volant de fleur en fleur, en inspectant la basse végétation, les buissons. Une fois capturée, la proie est piquée afin d’être immobilisée avant le transport vers le trou de la larve. Le développement de la larve dure 2 semaines avant d’atteindre la taille adulte.

Nourriture | Habitudes alimentaires

Les Bembex butinent les fleurs et se nourrissent de leur nectar. Certaines espèces de fleurs sauvages ont sa préférence comme le thym, le serpolet, la centaurée, la ronce ou même la bruyère. Mais il arrive très souvent que les proies capturées servent de complément alimentaire aux imagos. Dans ce cas, la guêpe vide littéralement les sucs de sa victime avant de la laisser choir tel un sac vide.

Période de vol de Bembix rostrata

C’est au cœur de l’été que Bembex rostrata est visible. Pour information, la photo ci-dessus a été prise mi-juillet. Cet hyménoptère se montre durant les 3 mois d’été entre juin et septembre.

Statut de l’espèce en forêt de Fontainebleau

À ce jour, je n’ai pas de recul pour vous donner une information pertinente sur Bembix rostrata sur le massif forestier de Fontainebleau. J’en croise une à 2 par ans lors de mes sorties photo. Je serais juste tenté de vous dire que ce n’est pas une guêpe commune même si on a affaire à un insecte de grande taille.

J’espère que ce type d’article pour aura plu et qu’il alimentera votre soif de découverte sur cette nature insoupçonnée.

 

 

7 commentaires

  1. tjrs agréable d’apprendre sur les insectes inconnus ou méconnus parfois , merci Djamal

  2. Personnellement, oui cet article m’a beaucoup plu. Merci beaucoup. Je ne me promène pas autant que je voudrais dans les forêts parisiennes mais j’ai l’impression que cette guêpe (dont on comprend qu’elle est différente et bien plus rare que les guêpes communes) ne doit pas être facile à y rencontrer.

  3. Chez moi les guêpes sont assez communes elles logent sous le toit. je les laissent tranquilles sachant que leurs nids ne durent qu’une année.Quand elles s’invitent à notre table je les capture sous un verre pour les relâcher plus tard. j’explique souvent leurs comportement à mes visiteurs. Il est inutile de s’agiter, ça les énervent.

  4. Nous avons souvent peur des guêpes et celle-ci est grosse !
    Comment l’approcher mieux que sous l’angle de la caméra de Djamal ?
    D’habitude, les guêpes gachent nos piques-niques, mais Djamal nous apprend à les aimer.
    Merci à lui.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

FORÊT DE FONTAINEBLEAU

INSECTES

  1. Papillons
  2. Coléoptères
  3. LIbellules
  4. Et pleins de surprises
INSCRIPTION
close-link
Rejoignez
les 25000 lecteurs de Fontainebleau Blog

POUR DÉCOUVRIR LES INSECTES DE FONTAINEBLEAU

INSCRIPTION
Votre email ne sera ni vendu, ni échangé
close-link
error: Content is protected !!