Accueil | Flore de la forêt de Fontainebleau | Origan sauvage (Origanum vulgare) – Une plante mellifère
Origan sauvage (Origanum vulgare) - Marjolaine sauvage fleur mellifère

Origan sauvage (Origanum vulgare) – Une plante mellifère

L’origan sauvage (Origanum vulgare) est une plante vivace herbacée de la famille des Lamiacées. Appelée aussi origan commun ou marjolaine sauvage, elle pousse d’une manière naturelle en forêt de Fontainebleau. Sa présence assure une mise à disposition de nectar aux insectes pollinisateurs. Cette plante aromatique à fleurs est essentielle dans le maintien des espèces de lépidoptères forestières. Mais voyons comment elle se démarque des autres.

Utilisation en cuisine

Connue des amateurs de préparations culinaires à base de sauce tomate, cette plante aromatique est souvent associée aux pâtes, pizzas et autres sauces pour la viande. Moins connu que d’autres plantes de la même famille comme la marjolaine des jardins ou le basilic, cette plante offre les mêmes services condimentaires.

 

Description

Les fleurs de l’origan sauvage sont roses et forment des grappes de fleurs sous forme de panicules. La plante mesure de 30 à 80 cm de haut. En forêt de Fontainebleau, la marjolaine sauvage pousse sur des sols pauvres et ensoleillés. Elle est capable de résister aux sècheresses en produisant un plant de taille moindre avec une inflorescence réduite. Du coup, la floraison est raccourcie comme cette année 2019.

 

Origan sauvage (Origanum vulgare) - Marjolaine sauvage fleur mellifère

 

Période de floraison

La période de floraison de cette plante mellifère va de juillet à septembre/octobre en Ile de France. Ces mois d’été sont une bénédiction pour les insectes. En effet, l’étalement de sa floraison permet par exemple aux espèces de papillons de différentes familles de se nourrir. Les Argus (petits papillons bleus), les nymphalidés (les Nacrés, les vanesses, etc.), les sphinx diurnes sont des hôtes fréquents à la table que dresse cette plante aromatique.

Conditions de développement

Comme indiqué plus haut, l’origan sauvage se plait dans les milieux relativement secs avec un sol au pH neutre. Le plein soleil ne la dérange pas donc, on la trouve souvent sur les bords de routes, de chemins, dans les plaines ouvertes dans les friches et même des prairies sèches.

Utilisations médicinales de l’origan

Ayant de nombreuses propriétés intéressantes, depuis longtemps on utilise cette plante vivace en infusion, décoction et pleins d’autres usages pour nous soigner. Les parties utilisées sont les feuilles que l’on fait sécher et les fleurs. On y produit des huiles essentielles et des pommades. Si vous êtes intéressé par les usages médicinaux de l’origan, je place un lien qui répondra peut-être à certaines questions que vous vous posez.

Mon avis sur cette plante

Depuis des années, j’entretiens chez moi cette plante qui se resème facilement. Malgré un petit jardin, tous les étés, je vois passer des papillons blancs, des moro-sphinx, des amaryllis et même des demi-deuils et de temps à autre un Tristan. Parfois, plus de 10 papillons voltigent autour de mes plants d’Origanum vulgare. Cela me comble de joie, car je vois un ilot de biodiversité qui fait sa vie sans pesticides et sans crainte de ma part. En plus, comme cette plante est rustique et peu sujette aux maladies, elle pousse année après année !

 

Rappel : Cette plante généreuse doit faire aussi l’objet de notre attention. Bien que commune en forêt de Fontainebleau, nous devons faire attention de ne pas dégarnir des zones de pousses si nous en prélevons quelques tiges. Rappelons-nous que le peuple de l’herbe en a besoin pour subsister par temps chaud et sec comme cette année.

 

En avez-vous dans votre jardin ?

Avez-vous des observations à partager avec nous autour de ce sujet ?

7 commentaires

  1. Gabrielle Huegli-Jobin

    Bonsoir Djamal! Bien sûre que l’origan fait partie du petit jardin de senteur que j’ai créé dans un coin du jardin, ainsi que la lavande, la sarriette le thym, la ciboule, les menthes etc.. je laisse aussi venir la bourrache, les fenouils montés en tige pour les chenilles de macaon, ainsi que tout ce que je n’arrive pas a consommer à temps. ça fait un peu “chnit” c-à-d. “désordre” mais ça ne me dérange pas. Ca met un peu de vie dans le jardin… il n’y a que les chats qui n’y sont pas les bienvenus. A bientôt, gabrielle

  2. bjr Djamal, pour répondre à votre question, non , je n’en n’ai pas au jardin, je ne savais d’ailleurs pas que cela poussait aussi haut dans le nord, je vais en planter l’an prochain, si l’odeur est aussi agréable que les autres herbes de Provence! et je trouve que les fleurs ressemblent aux fleurs du basilic rouge, que j’ai planté pour la 1ère fois cette année, un peu marre du vert ! amitiés

  3. Bonjour Djamal,
    Merci pour tes photos et articles.
    J’ai mis de l’origan dans mon jardin, mais comme mes lavandes, il a cramé sous ce soleil brûlant, malgré les arrosages.
    Ma terre trop argileuse ne doit pas leur convenir, ou alors, l’atmosphère de Toulon.
    Heureusement il y avait bien d’autres fleurs dans mon jardin, pour nourrir cette faune sauvage !
    Bonne semaine !
    Amitiés.
    Brigitte.

  4. bonjour

    Cette plante est un bon plan pour des captures d’arthropodes. Merci pour cet article

  5. marie claude lenoire

    Et moi qui croyais que l’origan ne poussait que dans le Midi! Merci pour cette belle découverte.
    Au printemps prochain, je vais essayer d’en semer au jardin pour régaler les papillons.

    Bonne soirée et merci pour vos articles si intéressants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DÉCOUVREZ LA FLORE

DE LA FORÊT DE FONTAINEBLEAU

Les orchidées sauvages aussi...
INSCRIVEZ-VOUS
close-link
error: Content is protected !!