Mauve alcée (Malva alcea)

Mauve alcée (Malva alcea) plante hôte d’un papillon

La Mauve Alcée (Malva alcea) est une plante herbacée de la famille des Malvaceae qui se trouve parfois aux abords de la forêt de Fontainebleau (Seine-et-Marne). Elle donne de belles inflorescences roses. Les insectes butinent volontiers ces fleurs mellifères. Et plus encore, cette espèce est la plante hôte d’un papillon de la famille des Hesperiidae. Découvrons d’abord l’aspect de cette fleur.

Description

Laissez-moi vous décrire une plante vivace qui attire le regard de par sa hauteur dépassant parfois le mètre. La Mauve Alcée se caractérise par une inflorescence isolée. Les fleurs roses sont grandes, atteignant jusqu’à 5 cm de diamètre, et sont généralement de couleur rose clair. Les feuilles sont alternées, ovales à lobées, avec des bords dentés et des poils sur les deux faces. Sa morphologie présente des formes différentes, avec des tiges dressées, cylindrique couvert d’un fin duvet. Les feuilles du bas sont en forme de cercle avec des découpures arrondies. Les feuilles palmées qui se développent sur la tige de la plante sont rangées de manière alternée et bien plus découpées. Ces feuilles pétiolées et légèrement velues ajoutent une texture agréable à l’ensemble.

Mauve alcée (Malva alcea) sur pied

Les 5 pétales sont triangulaires avec un apex tronqué et crénelé. La pollinisation est assurée par les insectes et elle peut également s’autopolliniser. Enfin, ses fruits se présentent sous forme de capsules. Une fois arrivées à maturité, elles s’ouvrent d’elles-mêmes pour libérer les graines et laisser le vent les disperser.

Habitat

La Mauve Alcée pousse dans les prairies, les lisières et les haies, généralement dans des sols humides et riches en nutriments. Elle apprécie les sols bien drainés et préfère les expositions ensoleillées à mi-ombragées.

Période de floraison

La floraison de la Mauve Alcée a lieu de juin à septembre en Île-de-France avec un pic en juin et juillet.

détails de la Mauve alcée (Malva alcea)

Rôle dans la nature

Outre utile comme source alimentaire pour quantité d’insectes (coléoptères, diptères, lépidoptères, etc.), Malva alcea entre autres permet la reproduction d’un papillon diurne appelé l’Hespérie de l’Alcée (Carcharodus alceae). La faible implantation de cette vivace sur le massif forestier bellifontain rend la présence de ce lépidoptère assez aléatoire. Mais comme l’insecte utilise aussi les roses trémières (beaucoup plus fréquente dans les jardins), les observations annuelles ne sont pas rares en Seine-et-Marne. La femelle utilise les feuilles de la plante pour pondre ses œufs. Les larves se fabriquent une protection avec les feuilles pour se protéger du regard des prédateurs et des intempéries. En effet, elles replient un coin de la feuille et collent les bords avec de la soie.

Hespérie de l'alcée (Carcharodus alceae)
Hespérie de l’Alcée (Cacharodus alceae)

 

Donc, en plantant chez soi des mauves Alcée, vous pouvez contribuer à fournir une sorte de trame de continuité pour les femelles à la recherche de la plante hôte sauvage. En plus de faire une action utile pour la biodiversité, vous embellissez vos extérieures. Elle n’est pas belle la vie !

 

eBook fleurs roses sauvages
eBook – Fleurs roses sauvages

Découvrez 46 espèces de fleurs sauvages roses dans cet eBook. (Cliquer sur l’image pour plus de détails)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !