Lierre grimpant (Hedera helix)

Lierre grimpant (Hedera helix) pas seulement décoratif

Le lierre grimpant (Hedera helix) est une plante grimpante de la famille des Araliaceae. Cette liane à feuilles persistantes joue un rôle important dans les écosystèmes naturels pour la survie de la biodiversité. Grâce à sa contribution discrète, elle mérite une attention particulière même si parfois nous la trouvons envahissante.

Description

Cette plante mellifère pousse sur les arbres, les murs et les clôtures grâce à ses vrilles aériennes. Ses feuilles peuvent varier en taille et en forme, allant du simple au lobé, avec des teintes allant du vert vif au vert foncé, voire au panaché de blanc ou de jaune. Elle possède 2 types de feuilles dépendant de leur localisation et leur fonction. Les feuilles ovales et pointues (comme ci-dessous) poussent sur la partie florifère de la plante, c’est-à-dire sur le rameau qui va produire des fleurs et des baies. Partout ailleurs, sur sa longueur, les feuilles forment jusqu’à 5 lobes. Son accommodation lui permet de couvrir le sol sous les haies, les buissons fournissant de l’ombre aux végétaux pendant les étés chauds. Elle tapisse facilement et même rapidement une surface inutilisée.

 

Baies du lierre grimpant (Hedera helix)

Habitat

On peut trouver Hedera helix dans une grande variété d’habitats, allant des forêts denses aux zones urbaines. Il prospère principalement en Europe, en Asie occidentale et en Afrique du Nord. Cette plante à feuilles persistantes s’adapte à différents niveaux de lumière et peut s’enrouler autour de divers supports grâce à ses vrilles adhésives.

Type de sol

Cette liane est peu exigeante en ce qui concerne le type de sol, poussant dans des sols bien drainés et modérément fertiles. Il est capable de s’épanouir dans des sols argileux, sableux et même calcaires.

Période de floraison

En ce qui concerne la floraison, le lierre grimpant fleuri généralement dans le dernier tiers de l’été, produisant de petites fleurs vertes en ombelles. Dès le mois de septembre, les inflorescences constituent une source essentielle de nourriture pour de nombreux insectes.

Rôle écologique

Cette plante indigène joue un rôle crucial dans les écosystèmes en offrant un abri aux oiseaux, aux rongeurs, aux reptiles et aux invertébrés. Ses feuilles persistantes fournissent un refuge hivernal. Il apporte aussi une source de nourriture à une variété d’espèces. Sa floraison tardive arrive au bon moment pour quantité d’insectes butineurs. Les baies noires et brillantes du lierre grimpant apparaissant après la floraison sont une source importante de nourriture pour les oiseaux, notamment les merles, les grives, les étourneaux et les pigeons. La photo, plus haut, a été prise en mars. Preuve, que les fruits produits constituent une réserve de nourriture pour la faune sauvage.

Associations fructueuses

Le lierre grimpant attire une variété d’insectes lorsqu’il est en fleur, fournissant ainsi une source de nectar. De nombreux invertébrés viennent collecter son nectar durant cette période (coccinelles, paon du jour, punaises, fourmis, syrphes, mouches, abeilles domestiques, frelons). Mais il se trouve une espèce d’abeille solitaire appelée Collète du lierre (Colletes hederae) qui a fait d’elle sa plante mellifère numéro 1 durant le mois de septembre lors de son émergence.

Gestion au jardin

Comme plante décorative dans les jardins, elle offre une couverture végétale attrayante sur les murs, les clôtures et les treillis. Cependant, en raison de sa croissance vigoureuse, elle peut devenir envahissante. Une taille régulière évite qu’il ne s’étale excessivement.

Le saviez-vous ?

  • Cette liane vivace est souvent accusée d’étouffer les arbres sur lesquels elle pousse. Or, il s’avère que les accroches sur la tige ne sont pas destinées à pomper la sève du support, mais font uniquement office de crampons. Munie de petits poils, elle adhère à son support comme avec un scratch.

Lierre grimpant (Hedera helix)

  • Pour voir cette plante grimpante en fleur, il doit pouvoir s’élever et capter le soleil. En couverture au sol, il ne fleurira pas.
  • Ainsi, avec sa capacité à s’adapter à divers habitats, sa floraison tardive, ses baies nourrissantes et son rôle d’abri pour la faune, il est une plante véritablement précieuse sur le plan écologique. Son interaction avec divers diptères, hyménoptères, coléoptères  et oiseaux témoigne de son importance dans le maintien de la biodiversité. En l’intégrant judicieusement dans nos jardins et en appréciant son rôle dans la nature, nous pouvons contribuer à préserver cet acteur clé de nos écosystèmes.
  • Savez-vous faire de la lessive avec du lierre ?

5 commentaires

  1. Bonjour Djamal,

    Merci de m’avoir ouvert les yeux quant à l’utilité de cette liane dans les écosystèmes, notamment essentiel pour la collète du lierre. Si j’avais évidemment remarqué les fruits, je n’avais jamais vu de fleurs…
    Bonne journée !
    À bientôt !
    Brigitte.

  2. Intéressant je suis envahie par le lierre ;-)) Merci

  3. J’aime voir saluer le lierre et grâce à vous je découvre qu’une abeille lui est associée. En regardant quelques photos je pense que je l’aurais prise pour une guêpe si je l’avais croisée. Taille fine oblige. Que d’insectes apprécient la plante. C’est un bonheur de le découvrir.
    Merci pour vos articles, précis, agréables, précieux. Je vous souhaite une très bonne journée.

  4. Merci pour ces explications. Cela me rassure sur son utilité. J’en ai contre la pallisade qui me sépare de mes voisins qui ne l’apprécient guère.
    Maintenant j’ai de bons arguments pour le justifier.
    A bientôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fleurs et plantes
 

de la forêt de Fontainebleau

Découvrez aussi les orchidées...
INSCRIVEZ-VOUS
error: Le contenu est protégé !