Accueil | Technique | Comment photographier les papillons ? Matériel, conseils, guides
Comment photographier les papillons ?

Comment photographier les papillons ? Matériel, conseils, guides

La question, comment photographier les papillons, en entraine bien d’autres. Budget, choix du matériel, moment de la journée, bons coins sont autant facteurs à prendre en compte lorsqu’on se lance dans ce loisir. Pour y voir plus clair, je vais vous apporter mon expérience sur le sujet et vous proposer quelques points déterminants pour photographier les papillons.

Quel matériel photo utiliser ?

Soyons clairs, le matériel va dépendre en grande partie de votre budget. Pour s’équiper en photo, les frais peuvent être conséquents pour du matériel de qualité. Sachez qu’il est tout à fait possible de réaliser de beaux clichés avec peu de moyens. Le but de cet article est de vous aider à cerner ce qui est important en fonction de vos moyens.

Sachez que vous devrez arbitrer entre 2 postes d’achat, le boitier photo et l’objectif. Sachant que le résultat final dépend en grande partie de ce dernier, il faudra en tenir compte au moment de la prise de décision.

Coté technique, pour photographier les papillons, il y a deux approches  la proxi photo et la macro photo. Avec la proxi photo, vous restez à distance (>1,5 m) du sujet lors de la prise de vue. Cette distance est la plupart du temps imposée par la distance de mise au point mini du téléobjectif (ou du zoom). Pour la prise de vue macro, la distance de mise au point pour un 100 mm (par exemple) est de 0,3 m ce qui autorise des vues rapprochées.

L’autre différence entre ces 2 approches, est le rapport de grossissement. Alors que le rapport de grossissement est de 1:1 pour la macro, il sera de 1:3 à 1:2 pour la proxi photo. Avec le rapport de grossissement de 1:1, le sujet sera à l’échelle 1 sur votre capteur. Alors que pour des coefficients de 1:3 ou 1:2, le papillon verra sa taille divisée par 3 ou par 2 selon l’objectif.

Il reste à voir l’ouverture focale des objectifs. Une ouverture à F/2.8 apportera beaucoup de lumière au capteur, donc une vitesse plus élevée et un risque moindre de flou. En bonus, il donnera une faible profondeur de champ ce qui contribuera à une mise en valeur de l’avant-plan.

L’arrière-plan, lui, sera flouté. Avec une ouverture de F/2.8, on dit que l’objectif est lumineux. Plus le chiffre derrière F/ est grand, plus la profondeur de champ augmente et la quantité de lumière envoyée au capteur baisse.

Quand je pars pour une séance de photos de papillons, je prends dans mon sac photo un objectif macro 100 mm (F/2.8) pour les plans rapprochés. Pour les vues plus larges, j’utilise un téléobjectif 300 mm (F/4.0).

Quel reflex numérique pour la macro photo ?

Les principaux constructeurs comme Canon, Nikon, Sony, Pentax proposent un large panel de boitiers reflex. Côté technique, vérifiez leur capacité à gérer les hautes sensibilités (> 400 iso pour les modèles de base). L’autre point à contrôler est la capacité à déclencher en rafale. Trois images par seconde sont un bon début pour photographier les papillons.

Ensuite, un viseur traditionnel à miroir est plus confortable qu’une visée électronique. Avant l’achat, demandez à manipuler l’appareil photo afin d’étudier son ergonomie. Comparez les prix et jetez un coup d’œil sur les forums photo pour avoir des avis sur vos futurs choix.

Comment photographier les papillons ? Appareil photo numérique Canon

Un reflex numérique bas de gamme peut convenir pour vous lancer dans l’aventure de la photo de papillons.

Dans quels cas de figure utiliser la proxi photo ?

J’ai en tête un exemple avec un papillon vif comme le sphinx gazé. Il se déplace rapidement d’une fleur à l’autre. Il conviendra de réaliser un cadrage large pour conserver l’insecte dans le champ. Mon objectif macro (100 mm) est trop juste dans ce cas de figure. L’emploi du téléobjectif de 300 mm autorise une mise au point de 1,5 m, ce qui est idéal. Je peux ainsi le suivre à distance sans le faire fuir.

À quelle période voir les papillons ?

La période de vol des papillons en Seine et Marne (et ailleurs dans le nord de la France) s’étend du mois de mars au mois d’octobre selon les années. À la fin de l’hiver, les papillons qui ont hiverné seront les premiers à se montrer. Parmi eux, il y a le citron, le Robert le diable, la petite tortue, etc.

Mais les bons mois vont de mai à aout. Ils concentrent la plus grande diversité et la plus forte densité en papillons diurnes (rhopalocères).  Les biotopes les plus riches sont les prairies fleuries, les friches, les lisières de forêts, les milieux humides, les sous-bois clairs. Là où poussent les fleurs sauvages, il y a des papillons.

Combien d’espèces de papillons sont présentes en forêt de Fontainebleau ?

Selon le site Lepinet.fr, on estime qu’il y a entre 130 et 150 espèces de papillons diurnes en Seine et Marne si on compte la famille des Sphingidae qui ont des représentants volant le jour. J’ai commencé en 2014 un recensement photographique des papillons de la forêt de Fontainebleau qui est loin d’être terminé puisqu’il me manque des espèces rares comme le Morio, entre autres.

Comment photographier les papillons ?

Une fois votre matériel photo à la maison, prenez le temps de tester les différents réglages et leurs effets. Une des clés du succès est de connaître parfaitement où se trouvent les commandes de votre boîtier.

Photographier les papillons - Iphiclides podalirius
Flambé – Iphiclides podalirius

 

Bien appréhender les sujets que l’on souhaite photographier est un gage de réussite. Chaque espèce de papillon a des exigences particulières liées à la plante hôte (pour la chenille) et au type de biotope fréquenté. Si vous n’avez aucune idée de comment trouver les papillons, je vous recommande de vous équiper d’un livre qui fait référence en la matière « Papillons de France« . Il vous fournira des indications précieuses sur les espèces de votre région. Faire des recherches préalables sur la biodiversité locale répondra en partie à la question comment photographier les papillons.

 

Mon conseil : Habillez-vous d’un pantalon et d’un haut (veste, pull, polaire) destinés à cette activité. En macro, on est souvent à genoux ou allonger par terre.

Alors, comment photographier les papillons ? Dehors, commencez par repérer les fleurs sauvages sur lequel les papillons se posent. Certains d’entre eux restent plusieurs dizaines de secondes à butiner, ce qui vous laisse du temps pour décider de ce que vous allez faire. Pensez à la provenance de la lumière pour éviter de couvrir de votre ombre le papillon et la fleur. Déplacez-vous lentement lors de votre approche. On obtient de bons résultats en étant le plus bas possible.

Les meilleurs moments pour photographier les papillons : Le matin après le lever du soleil, la rosée envahit la végétation et les papillons. Engourdis par la fraicheur de la nuit, les insectes sont immobiles et donc faciles à prendre en photo. Au coucher de soleil, juste avant que le soleil ne disparaisse de l’horizon, les lépidoptères se posent pour passer la nuit.

Voici quelques questions à se poser avant de photographier les papillons :

  • Ferez-vous un cadrage horizontal ou vertical ?
  • Quelle profondeur de champ utiliserez-vous ?
  • Quelle taille aura le papillon dans la photo ?
  • La pose du papillon le met-elle en valeur ?

Photo et éthique

Photographier les papillons peut vite devenir un moment de détente. Il y a toujours le risque de déranger l’espace sauvage dans lequel nous nous trouvons. De mon point de vue, cette pratique doit s’accompagner du respect du milieu que l’on fréquente. Cela veut dire, faire attention où l’on marche, varier les zones prospectées, ne pas tenter d’attraper les papillons, garder pour soi la localisation d’espèces rares, etc.

J’espère que mon dossier « Comment photographier les papillons ? » a répondu à vos interrogations.

2 commentaires
  1. j’ai lu avec grand intérêt votre article, cependant, je n’ai pas trouvé la réponse à mes attentes !

    les papillons de nuit gardent en permanence les ailes à plat alors que les papillons diurnes font exactement le contraire et c’est là qu’est le problème !

    il est très difficile de prendre en photo un papillon diurne avec les ailes bien ouvertes… alors ?

    cordialement,
    JB

    • Bonjour Jacky,
      Pour avoir les papillons diurne ailes ouvertes, il y a 2 moyens.
      Le premier, arriver sur le lieu de la photo au petit matin pendant que les papillons se réchauffent avant de s’envoler.
      Le second moment est lorsque le papillon butine et cela demande patience et recherche…
      y a plus qu’à…
      Bonnes photos
      Djamal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Créer votre blog Wordpress facilement

Besoin de conseils pour ne pas perdre du temps ?
1. Découvrez les bonnes pratiques
2. Le choix des thèmes
3. Comment monétiser son blog ?
VOIR PLUS DE DÉTAILS
close-link
error: Content is protected !!