Accueil | Santé | Tique, comment l’enlever sans danger ? Quand aller chez le médecin ?
Tique femelle

Tique, comment l’enlever sans danger ? Quand aller chez le médecin ?

Comment enlever une tique suite à une promenade dans les bois ? Vous découvrez une sorte de bouton noir accroché à votre mollet. D’un geste de la main, vous essayez d’enlever cette verrue étrange mais vous n’y arrivez pas. La question qui se pose maintenant est comment enlever une tique dans les règles de l’art ?

La forêt de Fontainebleau est un milieu naturel dans lequel coexiste tout un écosystème propice à la vie de petites bêtes. La plupart du temps, nos balades en forêt n’ont pas de conséquences. Mais il peut arriver qu’un enfant, un adulte ou un chien se trouve infecté par une tique. Cet acarien est un insecte piqueur suceur. Sa piqure est indolore, on ne la sent pas. Mais pour faire connaissance avec cet affreux jojo, découvrons où il vit.

Ou vit la tique ?

On trouve la tique en milieu forestier ou dans la végétation haute. Chez la tique, seule la femelle pique car elle devra pondre et a besoin d’énergie pour accomplir sa tâche. Il faut savoir que la tique est un gros acarien qui vit une partie de sa vie au sol avec l’éclosion  et une autre à grandir sur l’hôte sur qui elle se trouve. En forêt de Fontainebleau, la tique aime bien se fixer sur les lézards.  J’ai souvent observé des malheureuses bêtes couvertes de ses horribles bestioles.

Comme la tique se déplace très lentement, l’opportunité de se placer sur un lézard, un serpent, un hérisson, un rongeur semble plus facile. Il n’en demeure pas moins que l’homme est une cible potentielle pour la tique. Les chiens font souvent les frais de ces acariens voraces. En se plaçant sur les herbes hautes, elle augmente la probabilité de trouver à manger à boire. Par expérience, il m’est arrivé d’en avoir sur la main après être passé dans un sous bois humide où le chemin était envahi de branches basses. En écartant le branchage, les tiques ont grimpé sur mon bras pour faire leur œuvre.

Maladie de Lyme

Pour beaucoup cette maladie n’évoque rien et pourtant !  La tique (Ixodida) lors de sa piqure peut transmettre à l’homme une bactérie nommée Borrelia burgdorferi. Toutes les tiques ne sont pas porteuses. Mais une piqure doit être suivie de prêt pour déceler toute évolution de la plaie. Si après la suppression de la tique (que nous allons voir plus loin), la plaie est cerclée par une ligne qui tend à grandir dans les 30 jours suivant la piqure, il est vivement conseillé de consulter un médecin et de lui montrer la zone touchée.

D’autres cas peuvent nécessiter la visite chez le médecin. Par exemple, une femme enceinte mordue par une tique devrait immédiatement consulter. Si vous êtes victimes de plusieurs tiques au même moment, ou si vous la portez depuis plus de 36h, ou si au moment de l’enlever, elle est gorgée de sang, dans tous ces cas, il est vivement recommandé d’aller voir le docteur (Source Ameli Santé).

Pour aller plus loin sur les symptômes de cette maladie, je vous renvoie vers un article de Doctissimo.

Comment enlever une tique
Comment enlever une tique ?

 

Comment enlever une tique ?

La découverte d’une tique sur soi est un peu traumatisant. Et voir qu’elle si bien accrochée ne rassure pas. Alors comment enlever une tique sans risque ?

Cette question se pose car nous pourrions être tenté d’arracher la tique en tirant dessus. Ce serait une erreur car si vous appuyez sur son abdomen, elle va recracher le contenu de son estomac dans votre corps avec le risque de contamination. Il ne faut pas non plus l’enlever avec une pince à épiler comme je l’ai déjà fait. Enfin, essayer de l’étourdir avec de l’éther n’est pas la bonne méthode non plus.

Pour enlever une tique proprement, il faut une petite pince que l’on trouve en pharmacie. Elle ressemble à petit pied de biche de bricoleur. Regardez les photos du tire-tic.

Tire-tic vue de face - Comment enlever une tique ?

Tire-tic vue de profil - Comment enlever une tique ?

Procédure d’extraction de la tique

Dans la boite, 2 modèles suivant la taille de la tique. Une encoche centrale permet de faire glisser l’outil sous le corps de la tique. Ensuite il faut tourner le tire-tic dans le sens contraire des aiguilles d’une montre. Cela correspond au sens du dévissage. Faire un demi-tour et essayer d’extraire doucement la bête. Si elle résiste encore, avancer en faisant un quart de tour et recommencer l’opération.

Cette manœuvre a pour but de faire remonter l’acarien comme un bouchon de liège dans une bouteille. Si tout c’est bien passé, la tique est entière et son rostre est avec elle. Si cela c’est mal passé, allez chez votre toubib finir cette opération.

Je vous montre la méthode d’extraction en image.

Mode d'emploi tire-tic - Comment enlever une tique ?

Je signale que je n’ai aucune part commerciale dans cet article, de prêt ou de loin. D’ailleurs, les ‘pinces’ ne sont pas données…

Comme il m’est déjà arrivé ces mésaventures, je profite de l’occasion pour vous conseiller sur la méthode à utiliser pour enlever une tique sans risque. Tout cela est valable pour nous mais aussi pour votre chien, votre chat, votre lapin qui risquent eux aussi d’attraper des tiques.

Se protéger des tiques

Pour le naturaliste de terrain et pour les autres aussi, le risque d’en découvrir une est réel. Alors voici quelques conseils simples, de bon sens, qu’il faut respecter avant et au retour d’une balade en forêt.

  • Prévoir un répulsif qui vous permettent une certaine tranquillité
  • Quand cela est possible, une paire de bottes offriront une bonne protection
  • Après chaque sortie, se déshabiller et inspecter ses vêtements (dans le doute, les passer à la douche et au lave-linge)
  • Avant la douche, inspecter à l’aide d’un miroir son corps à la recherche de tique(s)
  • Si cela est possible, inspecter votre cuir chevelu et celui de vos enfants
  • Faire la même chose si vous avez un chien
  • Si vous n’en avez pas, achetez un tire-tic ou quelque chose de semblable pour l’extraction de la bestiole

La tique est active du printemps au début de l’automne. Les beaux jours nous donnent l’occasion de faire des virées en famille. Soyons paré à faire face à la tique en connaissance de cause.

 

8 commentaires
  1. Commentaire un peu long.
    – la morsure d’une tique n’est pas forcément indolore. Une sensation de piqure est une petite alerte qui doit amener à inspecter la partie du corps concernée. Par expérience, la tique est immédiatement « extractable » avec les doigts.
    – Ne pas oublier que la tique peut passer du support arbuste au support chaussette et s’attaquer au bonhomme le lendemain ou le surlendemain sauf passage à la machine à laver.
    – enlever la tique :
    ne pas hésiter à être deux malgré la petitesse de l’animal. Et surtout ne pas hésiter à employer une loupe qui facilite la mise en place du crochet (Je crois qu’il faut recommander l’usage de l’instrument).
    – une fois le tire-tique bien engagé, le sens de rotation est absolument indifférent (les tiques n’ayant aucune inclinaison politique préférentielle). Une seule recommandation, tourner lentement.
    – après arrachement, plonger le crochet avec la tique prisonnière, dans un verre d’alcool à 90° (le whisky ou la vodka fonctionnent aussi) pour désinfecter le crochet et tuer l’animal.
    – en profiter pour désinfecter la zone concernée.

    • Merci Oleg pour ces précisions qui seront appréciées ! Cependant, avec un tire tique, il y a bien un sens de rotation à respecter. Il faut faire remonter la tique comme le ferait un tire bouchon avec un bouchon…

  2. Le constat d’une morsure de tique doit systématiquement être suivie par un traitement antibiotique ( type doxyciline ) de 3 semaines. Moindre précaution pour éviter de se trimbaler une maladie qui pourrie la vie, dont on guérie très mal en France, et dont l’identification est compliquée. La rougeur autour de la piqûre est en effet un symptôme qui n’intervient pas systématiquement en cas d’infection ( Je suis officiellement infecté mais n’ai eu aucun symptôme de ce type ).
    La maladie de Lyme est malheureusement très répandue et souvent ignoré par son porteur.

    Merci pour le blog et ce début de sensibilisation/information, mais je pense qu’il est pertinent d’ajuster vos recommandations quant aux suites d’une piqûre.

    • Merci Florian pour vos précisions sur la suite à donner en cas de morsure !!! Je regarde ce que je peux faire pour apporter quelques précisions…
      @Bientôt

    • FAUSSE INFORMATION ! PAS D’ANTIBIOTHERAPIE
      SYSTEMATIQUE APRES MORSURE DE TIQUE!
      ATTENTION A CE QUE VOUS DITES, ATTENTION A CE QUE VOUS LISEZ SUR LE NET

      Merci Djamal de refaire le point sur les morsures de tique.
      Les habits claires facilitent aussi le repérage des tiques, passer à la douche après chaque sortie, et les habits, hop, au lave-linge

  3. Bonsoir,
    A Florian :
    Vous affirmez : « Le constat d’une morsure de tique doit systématiquement être suivie par un traitement antibiotique ( type doxyciline ) de 3 semaines. »
    Vu les effets secondaires possibles, et le coût environnemental et économique, des traitements antibiotiques, merci de donner des arguments (études, références…) à l’appui de votre affirmation.
    Cordialement.

    • Il n’est pas raisonnable de suivre un traitement antibiotique après chaque piqure de tiques, étant donné le faible risque d’infection ….et la fréquence des piqures pour certains. Je viens d’^tre piqué deux fois en moins d’un mois et ca m’arrive tous les ans … En effet je parcours régulièrement la Foret de Fontainebleau en toute saisons et, malgré mes précautions (surveillance après la sortie, époussetage des vetements, vetements couvrants…) je ne peux pas y échapper. Je ne veux pas me mettre sous antibiotique à temps plein !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!