Accueil | Papillons de la forêt de Fontainebleau – Diurnes et nocturnes
Fontainebleau Blog - www.fontainebleau-blog.com

Papillons de la forêt de Fontainebleau – Diurnes et nocturnes

En forêt de Fontainebleau, se côtoient les papillons diurnes et nocturnes. Faire une liste exhaustive des lépidoptères complète est compliqué. La difficulté est de prendre le temps de les trouver. Ensuite, il faut les photographier et les identifier. Concernant les papillons nocturnes, à moins de faire du piégeage à l’aide d’une lampe, il est impossible de recenser toutes les espèces. Ainsi, mes trouvailles, je les dois la plupart du temps à mes billebaudes. J’ai collecté durant 5 ans des photos de papillons pour vous montrer les richesses que recèle cette forêt d’exception aux portes de Paris. Notez que la liste que je propose est valable comme liste des papillons de France.

N’oublions pas que le papillon ne subsiste que s’il trouve des plantes hôtes pour pondre ses œufs. Ces plantes sont souvent des fleurs sauvages, des herbes folles ou des buissons épineux. Que se passera-t-il quand ils auront été arrachés, voire éradiqués à l’aide de désherbants ? Une nature sans papillons est comme un paradis sans soleil ! Il est important de conserver des pelouses naturelles et sauvages pour permettre aux papillons de vivre et de se reproduire. Nous avons tous un rôle à jouer dans cet écosystème terrestre. Apprenons à connaître la vie sauvage qui nous entoure. Aidons là à se faire une place auprès de nous. De cette manière la nature n’en finira pas de nous remercier…

Par conséquent, j’ai créé une page dédié à l’inventaire des papillons de la forêt de Fontainebleau. Ce document sera amélioré au gré de mes rencontres et surtout de la création de nouveaux articles. Je vous invite donc à vous abonner à ma newsletter pour suivre le recensement de ces insectes.

De plus, si vous souhaitez avoir des photos d’identifications ainsi que des commentaires descriptifs, je vous propose un ebook sur les Nymphalidés de Fontainebleau. Vous pourrez ainsi l’avoir avec vous lors de vos randonnées en forêt.

Pour plus de clarté, je vous propose 2 sections principales. D’abord le papillon diurne (rhopalocère) et ensuite le papillon nocturne (hétérocère). Cette liste n’est pas complète, car elle est issue de mes observations. Il y a encore pas mal de papillons qui n’y figurent pas. Avec le temps, le nombre de papillons inventoriés augmentera ! Gardez donc le contact, pour ne rien rater…

Papillons Diurnes – Papillons de jour

Hesperiidae

  • Hespérie du Brome (Carterocephalus palaemon)
  • Hespérie de la houque (Thymelicus sylvestris
  • Hespérie de la mauve (Pyrgus malvae)
  • Hespérie de la sanguisorbes (Spialia sertorius)
  • Le point de Hongrie (Erynnis tages)
  • Le Miroir (Heteropterus morpheus)
  • La Sylvaine (Ochlodes sylvanus)

Lycaenidae

Nymphalidae

Pour vous, j’ai préparé un ebook sur les Nymphalidés de la forêt de Fontainebleau. Le but est de vous aider à découvrir cette famille de papillons grâce aux photos et à mes observations personnelles.

Papilionidae

Pieridae

Zygaenidae

Papillons nocturnes – Papillons de nuit

Dans ce groupe des papillons de nuit, il y a des exceptions ! Le Moro-sphinx, le sphinx bourdon et le sphinx gazé sont actifs le jour. Tout le reste de la famille vole à l’aube et la nuit. Je précise à nouveau que cette liste des espèces est issue soit de mes observations, soit de mes recherches de présences sur une base documentaire. Hormis les Sphyngidés, ce qui suit est le résultat d’identifications de photos réalisées dans la région de Fontainebleau. Sachez qu’il y a en France plusieurs milliers d’hétérocères à découvrir. Ce qui nous laisse un grand champ d’investigation dans les années à venir. Et puis, découvrir la diversité des papillons de nuit est finalement pour moi une aventure sans fin.

Sphyngidés

Arctiidae

  • Bordure ensanglantée (Diacrisia sannio)
  • Écaille chinée (Euplagia quadripunctaria)
  • Écaille Lièvre (Spilosoma lutea)
  • Écaille mendiante (Diacrisia mendica)
  • Écaille martre (Arctia caja)
  • La Goutte de sang, Écaille du séneçon (Tyria jacobaeae)
  • Lithosie quadrille (Lithosia quadra)
  • Manteau pâle (Eilema caniola)
  • Rosette (Miltochrista miniata)

Notodontidae

Geometridae

  • Acidalie ornée (Scopula ornata)
  • Acidalie détournée (Idaea aversata)
  • Acidalie familière (Idaea fuscovenosa)
  • Acidalie retournée (Idaea trigeminata)
  • Alternée (Epirrhoe alternata)
  • Bande rouge (Rhodostrophia vibicaria)
  • Boarmie ceinte (Cleora cinctaria)
  • Boarmie pointillée (Hypomecis punctinalis)
  • Citronnelle rouillée (Opisthograptis luteolata)
  • Ennomos rongée (Ennomos erosaria)
  • Ephryre trilignée (Cyclophora linearia)
  • Épirrite automnale (Epirrita autumnata)
  • Eupithécie couronnée (Chloroclystis v-ata)
  • Eupithécie des centaurées (Eupithecia centaureata)
  • Fausse eupithécie (Gymnoscelis rufifasciata)
  • Hibernie défeuillante (Erannis defoliaria)
  • Hibernie orangée (Agriopis aurantiaria)
  • Lynx (Cosmorhoe ocellata)
  • Mélanippe de l’Alchémille (Epirrhoe alternata)
  • Mélanippe claire (Epirrhoe rivata)
  • Panthère (Pseudopanthera macularia)
  • Phalène blanche (Siona lineata)
  • Phalène de l’euphorbe – La Souris (Minoa murinata)
  • Phalène du fusain (Ligdia adustata)
  • Phalène du nerprun (Philereme transversata)
  • Phalène ornée (Scopula ornata)
  • Phalène picotée (Ematurga atomaria)
  • Phalène rustique (Idaea rusticata)
  • Phalène sillonnée (Hemithea aestivaria)
  • Philobie effacée (Macaria liturata)
  • Philobie tachetée (Macaria notara)
  • Rayure commune (Aplocera plagiata)

Pyralidae

  • Clédéobie étroite (Synaphe punctalis)
  • Crambus des champs (Thisanotia chrysonuchella)
  • Crambus des tiges (Agriphila tristella)
  • Ennychie cordelière (Pyrausta nigrata)
  • Eudorée commune (Scoparia ambigualis)
  • Eudorée des vergers (Scoparia pyralella)
  • Flamme (Endotricha flammealis)
  • Phycide des Chardons (Myelois circumvoluta)
  • Pyrale de la menthe (Pyrausta aurata)
  • Pyrale de l’ortie (Anania hortulata)
  • Pyrale du buis (Cydalima perspectalis)
  • Pyrale du houblon (Pleuroptya ruralis)
  • Pyrauste pourprée (Pyrausta purpuralis)

Noctuidae

  • Boarmie ceinte (Cleora cinctaria)
  • Brocatelle dorée (Camptogramma bilineata)
  • Doublure jaune (Euclidia glyphica)
  • Collier soufré (Noctua janthe)
  • Crochet (Laspeyria flexula)
  • Cucullie du bouillon blanc (Cucullia verbasci)
  • Éphyre trilignée (Cyclophora linearia)
  • Fausse eupithécie (Gymnoscelis rufifasciata)
  • Fiancée (Noctua pronuba)
  • Frangée (Noctua fimbriata)
  • Gamma (Autographa gamma)
  • Halias du Hêtre (Pseudoips prasinanus)
  • Herminie de la Vigne-blanche (Herminia tarsipennalis)
  • Horisme rayé (Horisme vitalbata)
  • La vieillie, la Voisine (Idaea seriata)
  • Leucanie blafarde (Mythimna pallens)
  • Mélanippe claire (Epirrhoe rivata)
  • Mi (Euclidia mi)
  • Monoglyphe (Apamea monoglypha)
  • Noctuelle berbère (Amphipyra berbera)
  • Noctuelle cythérée (Thalpophila matura)
  • Noctuelle de la myrtille (Anarta myrtilli)
  • Noctuelle de la patience (Acronicta rumicis)
  • Noctuelle de la renouée (Agrotis puta)
  • Noctuelle du noisetier (Colocasia coryli)
  • Noctuelle du camérisier (Polyphaenis sericata)
  • Noctuelle du cucubale (Sideridis rivularis)
  • Noctuelle du troène (Craniophora ligustri)
  • Noctuelle furoncle (Mesoligia furuncula)
  • Noctuelle héliaque (Panemeria tenebrata)
  • Noctuelle lythargyrée (Mythimna ferrago)
  • Noctuelle ratissée (Habrosyne pyritoides)
  • Noctuelle thalassine (Lacanobia thalassina)
  • Noctuelle trapue (Agrotis bigramma)
  • Nole crêtée (Nola confusalis)
  • Pie (Aedia funesta)
  • Point d’Exclamation (Agrotis exclamationis)
  • Psi (Acronicta psi)
  • Troënière (Craniophora ligustri)
  • Vert doré (Diachrysia chrysitis)

Lasiocampidae

  • Bombyx de la ronce (Macrothylacia rubi)
  • Bombyx du trèfle (Lasiocampa trifolii)
  • Bombyx à livrée (Malacosoma neustria)1
  • Buveuse (Euthrix potatoria)

Saturniidae

  • Petit paon de nuit (Saturnia pavonia)

Psychidae

  • Epichnopterix plumella

Alucitidae

  • Ornéode du chèvrefeuille (Alucita hexadactyla)

Tortricidae

  • Tordeuse du fraisier (Celypha lacunana)

Notodontidae

  • Bucéphale (Phalera bucephala)
  • Capuchon (Ptilodon cucullina)
  • Dragon (Harpyia milhauseri)
  • Museau (Pterostoma palpina)
  • Processionnaire du pin (Thaumetopoea pityocampa)

Erebidae

  • Bombyx disparate (Lymantria dispar)
  • Cul-brun (Euproctis chrysorrhoea)
  • Étoilée (Orgyia antiqua)
  • L-Noir (Arctornis l-nigrum)

Tortricidae

  • Euxanthie du chardon (Agapeta hamana)

Cossidae

  • Zeuzère du poirier (Zeuzera pyrina)

Hepialidae

  • Sylvine (Triodia sylvina)

Oecophoridae

  • Oecophore nervurée (Alabonia geoffrella)

Pour apprendre à identifier soit même un papillon avec certitude, je ne saurais trop vous recommander cet excellent ouvrage de Tristan Lafranchis (Papillons de France). Cliquez sur l’image pour le détail.

Guide papillons de France - Tristan Lafranchis

Si les papillons de nuit vous intéressent, je vous propose un site internet dédié Les carnets du Lépidoptériste Français qui aborde aussi les papillons de jour.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

FORÊT DE FONTAINEBLEAU

INSECTES

  1. Papillons
  2. Coléoptères
  3. LIbellules
  4. Et pleins de surprises
INSCRIPTION
close-link
Rejoignez
les 8000 lecteurs de Fontainebleau Blog

POUR DÉCOUVRIR LES INSECTES DE FONTAINEBLEAU

INSCRIPTION
Votre email ne sera ni vendu, ni échangé
close-link
error: Content is protected !!