Accueil | Oiseaux | Pinson des arbres (Fringilla coelebs) – Mâle et Femelle
Pinson des arbres mâle (Fringilla coelebs)

Pinson des arbres (Fringilla coelebs) – Mâle et Femelle

Le pinson des arbres (Fringilla coelebs) est l’un des oiseaux communs des villes et des campagnes. Toute l’année, ils fréquentent parcs et jardins à la recherche de graines. Notre avifaune locale le compte dans le rang des fringillidés.

Ce passereau n’en reste pas moins attachant et sympathique. D’un plumage inimitable, il fait partie des espèces facilement reconnaissables. Ainsi, voyons ensemble ce que peut nous apprendre cette boule de plume.

Gai comme un pinson des arbres

La réputation du pinson est telle qu’une locution proverbiale existe pour décrire son comportement. Être gai comme un pinson désigne une personne d’humeur à chanter comme le fait l’oiseau aux beaux jours. Son aptitude au chant dynamique et fréquent a été remarquée. C’est ainsi qu’une personne de bonne humeur est comparée à ce passereau chantant.

Description de Fringilla coelebs

Mâle et femelle présentent un dimorphisme sexuel marqué par un plumage différent. Le mâle est habillé de rouille sur les joues et le poitrail. Au printemps, sa tête et son cou sont bleu ardoise. Ses ailes noires sont barrées de blanc et de jaune. Principalement granivore, il utilise son gros bec pour décortiquer les graines trouvées au sol.

À l’inverse, la femelle porte un plumage gris brun ou gris vert avec les mêmes barres alaires que le mâle. Fringilla coelebs mesure environ 18 cm, soit un peu plus long qu’un moineau. En forêt de Fontainebleau, le pinson des arbres peut nicher 2 fois entre le printemps et l’été. Il fabrique un petit nid en forme de coupelle de moins de 10 cm de diamètre intérieur. Une des particularités est la faible hauteur du nid. On peut le voir dans des arbrisseaux et des buissons entre 1 m et 3 m de haut. Il y pond de 3 à 5 œufs en moyenne pour une durée de couvaison de 2 semaines.

Pinson des arbres - Oiseau de la forêt de Fontainebleau

Alimentation

Comme indiqué plus haut, la forme du bec du pinson indique le régime granivore de l’oiseau. En milieu naturel, cette espèce recherche certains types d’arbres comme le bouleau, le hêtre, les résineux. Elle ne dédaigne pas les graines d’herbacées, les fruits, les baies lorsque la saison s’y prête. Son alimentation change lors de la phase de reproduction comme pas mal d’oiseaux sédentaires.

Ainsi, pour nourrir sa nichée, les parents chasseront des insectes (chenilles, pucerons, sauterelles, criquets, vers, etc.) en plus d’une base de graines. Cette adaptation saisonnière permet une mise en forme des parents pour la reproduction et accélère le développement des poussins qui s’élanceront vers la vie avec les ressources nécessaires.

Dans quelles situations voir l’oiseau ?

En réfléchissant aux occasions, qui m’a permis de le rencontrer, il y a 2 moments de l’année propices. En fait, il s’agit de l’hiver lorsqu’il vient à la mangeoire et au printemps lorsque le mâle chante. Les photos que je propose dans la galerie ci-dessous correspondent à ces périodes.

Ainsi, il faut reconnaître que ce fringillidé n’est pas farouche et accepte une certaine proximité en milieu ouvert comme les parcs publics. En forêt, il est plus délicat de le détecter parce qu’il est souvent à terre. Maintenant, vous pouvez toujours apprendre son chant (source Web Ornitho) et le trouver de cette manière.

La moitié des clichés présentés ici ont été fait en affût et l’autre à découvert ou à l’approche. Donc, pour les photographes qui voudraient s’essayer à cette espèce, tout est possible !

NEWSLETTER

Pour découvrir les oiseaux de la forêt de Fontainebleau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LA VIE SECRÈTE DES

Oiseaux

Découvrez l'avifaune extraordinaire de la forêt de Fontainebleau
PHOTOS - RÉCITS - GUIDES

INSCRIPTION
close-link
error: Content is protected !!