Accueil | Oiseaux | Pic mar (Dendrocoptes medius) – Oiseau de la forêt de Fontainebleau
Pic mar mâle (Dendrocoptes medius)

Pic mar (Dendrocoptes medius) – Oiseau de la forêt de Fontainebleau

Le pic mar (Dendrocoptes medius) est un des 5 pics de la forêt de Fontainebleau. Cet oiseau de la famille des Picidés n’est ni le plus petit, ni le plus grand. De plus sa ressemblance avec son cousin le pic épeiche (Dendrocoptes major) rend la confusion possible. Lui aussi tambourine sur les troncs le printemps venu comme les autres. Enfin, il a un plumage qui peut vous aider à l’identifier sans erreur.

Alors, examinons ce volatile au nom bizarre.

Pic mar et pic épeiche – Les différences

La première différence est sa taille. Le Pic mar mesure environ 22 cm lorsque le pic épeiche atteint 24 cm. Donc, 2 cm sépare les oiseaux. Ensuite le plumage donne une information significative. Regardez bien le pic mar ci-dessous. Vous remarquerez une tête blanche avec une calotte rouge. Les joues sont également blanches. Le pic épeiche à une tête noire pour les femelles et les mâles ont en plus une barre rouge sur la nuque. Eux aussi ont des joues blanches.

Un autre point distinctif existe pour Dendrocoptes medius avec les flancs striés de traits. Les sous-caudales (en dessous la queue) tire sur le rose pâle. Chez Dendrocoptes major, la poitrail est blanc et les sous-caudales rouge vif. Pour comparer et voir les différences entre le pic mar et le pic épeiche, je vous invite à regarder les photos de cet article.

 

Pic mar (Dendrocoptes medius) au jardin - Oiseau de la forêt de Fontainebleau

 

Autres détails morphologiques

Afin de compléter le portrait de ce pic forestier, j’ajouterais une particularité de son espèce avec la position de ces doigts. En effet, sa patte possède 2 doigts devant et 2 doigts derrière. Cette disposition pratique lui permet de grimper dans à peu près toutes les positions et confère un ancrage solide.

Les plumes de sa queue sont rigides. L’oiseau s’en sert pour s’appuyer dessus lors de déplacements verticaux sur le tronc. Son bec puissant est conçu pour forer le bois pour construire sa loge. Comme tous les membres de sa famille, il tambourine au début de la saison de reproduction.

Saviez-vous que le cerveau du pic est monté sur une sorte d’amortisseur évitant à l’oiseau d’avoir des séquelles lorsqu’il frappe le bois avec vigueur ? La structure du bec, de la boite crânienne et des muscles du cou absorbe les chocs et ne laisse aucune lésion à l’oiseau, étonnant non !

 

Pic mar (Dendrocoptes medius) - Oiseau de la forêt de Fontainebleau

 

Quels sont les 5 pics de la forêt de Fontainebleau ?

En partant du plus grand au plus petit, voici les tambourineurs de la forêt :

  1. Pic noir (Dryocopus martius)
  2. Pic vert (Picus viridis)
  3. Pic épeiche (Dendrocoptes major) 
  4. Pic mar (Dendrocoptes medius)
  5. Pic épeichette (Dendrocopos minor)

Vous remarquerez l’échelle des tailles données aux noms latins des 3 derniers pics. Ainsi, on voit ces échelles de grandeur avec major, medius et minor. Dans ce portrait de famille, il manque hélas, le pic cendré à ma liste. Cependant, un espoir subsiste puisqu’un contact auditif a été réalisé en forêt de Fontainebleau en 2013. Avec un peu de chance, peut-être aurais-je un jour un article à vous proposer sur cet oiseau rare.

Cris du pic mar

Une bande-son accompagnant des photos pour vous aider à vous faire une idée du chant et cri du pic mar.

 

 

LA VIE SECRÈTE DES

Oiseaux

Découvrez l'avifaune extraordinaire de la forêt de Fontainebleau
PHOTOS - RÉCITS - GUIDES

INSCRIPTION

 

4 commentaires
  1. Très cool aussi cet article.
    merci Djamal

  2. Bravo, c’est toujours très bien fait, et très intéressant.
    Et ça donne envie d’aller dans cette forêt.
    Merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La vie secrète des

Oiseaux

Découvrez l'avifaune extraordinaire de la forêt de Fontainebleau.
Photos - Récits - Guides

INSCRIPTION
close-link
error: Content is protected !!