Accueil | Oiseaux | Pic épeichette (Dendrocopos minor) – Le lutin des bois
Pic épeichette au nourrissage

Pic épeichette (Dendrocopos minor) – Le lutin des bois

Vous connaissez probablement Dendrocopos major appelé le pic épeiche. Eh bien, je vais vous parler de Dendrocopos minor ayant pour nom pic épeichette. Quelques centimètres séparent les 2 espèces. Mais dans la réalité, cette différence rend sa localisation très compliquée à cause de sa petite taille. Mais laissez-moi vous expliquer ma rencontre avec ce petit oiseau de la famille des pics.

Rencontre fortuite

J’étais en repérage dans un coin de forêt, à la recherche de troncs accueillant des loges de nidification. Je circulais lentement la tête en l’air scrutant chaque arbre pour trouver ce pourquoi j’étais venu. Mètre après mètre, je prenais des notes pour m’y retrouver précisément. Depuis un moment déjà, j’entendais ‘couiner’ au loin dans la frondaison. Au début, je n’y ai pas prêté attention tout concentré que j’étais. Mais à la longue, j’ai fini par me poser des questions.

En suivant la piste auditive et sa provenance, j’ai fini par localiser un arbre ayant un trou à 6 ou 7 mètres. À la jumelle, je constate avec bonheur un poussin à l’entrée. Il a la tête dehors et à intervalle régulier, il lance une série de cris aigus. J’étais un peu perplexe sur l’espèce que j’avais devant moi. Je me doutais que j’avais à faire à un pic, mais lequel, pic épeiche ou bien…

Pic épeichette mâle au nourrissage
Pic épeichette mâle au nourrissage

 

Quelques minutes après, j’ai obtenu ma réponse en voyant arrivé le pic épeichette mâle avec le bec rempli de nourriture à destination du jeune oiseau. À partir de là que commença ma séance photo sur Dendrocopos minor.

Description

Le pic épeichette est de la taille d’un moineau, mais sa morphologie est bien celle des picidés (Picidae). Il mesure à peine plus de 15 cm. Il a l’habit de famille des pics avec au niveau des pattes, 2 doigts devant et 2 autres vers l’arrière. Il est 3 couleurs principalement, le noir, le blanc et le rouge. Le mâle à une calotte rouge écarlate  sur la tête alors que la femelle à la nuque et le sommet du crane noir. La poitrine blanche est striée de noir. Le reste du corps (dos et ailes et queue) comporte des bandes blanches sur un fond noir.

Comportement

Notre lutin des bois est un oiseau timide qui est rarement observé. Non pas à cause de sa rareté, mais parce que son mode de vie arboricole conjugué à sa petite taille rend les observations compliquées. Toutes les rencontres que j’ai eu la chance d’avoir avec ce pic l’ont été en hiver lorsque les arbres étaient nus. C’est pour cette raison que je ne cache pas mon plaisir d’avoir eu la chance de le voir au printemps en forêt de Fontainebleau.

Dendrocopos minor

Comme tout pic qui se respecte, le pic épeichette tambourine au printemps sur les branches pour annoncer sa présence aux femelles. Pour écouter son activité, je vous propose cet enregistrement.Étant de plus faible constitution que les autres pics, il recherchera des arbres dont la consistance souple et molle lui permet d’entrevoir la nidification. La présence de ces loges est très importante pour les oiseaux comme le rougequeue à front blanc ou le gobemouche noir qui utilisent ces cavités de faible diamètre pour nicher.

Pic épeichette et les autres pics de la forêt de Fontainebleau

Si notre pic épeichette est un des dignes représentants de la fratrie des picidae, il y a d’autres espèces présentes sur le célèbre massif Seine et Marnais. Je vous propose un résumé des pics vivant localement du plus petit au plus grand.

Ce petit lutin des bois a toute ma sympathie, car il fait sa vie si discrètement que nous en oublierions sa présence. Son rôle est important, car il permet à plusieurs espèces de passereaux de nicher dans de bonnes conditions. La disparition des pics entrainerait avec elle celles d’oiseaux qui dépendent des trous d’arbres.

Voilà encore une bonne raison de rester attentif à la préservation de la forêt de Fontainebleau.

4 commentaires
  1. Toujours aussi sympas tes articles! Mon jardin est un observatoire privilégié de pics verts… Au printemps nous avons aussi les jeunes qui viennent se faire nourrir. Une fois j’ai vu un pic épeiche sur le poirier. Je vais dorénavant guetter l’épeichette…

    • Merci Cécile pour ton commentaire ! 🙂 Tu as de la chance avec tes pics verts ! En ce moment avec les boules de graisses et les graines, je vois passer un pic épeiche mâle à la mangeoire. C’est un bel oiseau…
      À bientôt

  2. Je n’ai jamais eu la chance de voir des pics épeichette, juste des pics noirs en forêt, et des pics épeiche et pics verts dans le parc de Fbleau, et ceux-là, les autres espèces peuvent en effet les remercier, parce que vu le nombre de trous par arbre, ce ne sont plus des arbres, mais de véritables immeubles :0)
    Je ne savais pas que les autres oiseaux pouvaient y renicher, merci pour toutes ces infos, j’ouvrirai encore plus les yeux et les oreilles !

    • Je n’ai jamais eu la chance de voir des pics épeichette

      C’est aussi mon cas Séverine. Je pense avoir vu ou aperçu le pic épeichette 4 à 5 fois dans ma vie, c’est pour dire !
      Merci pour votre commentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La vie secrète des

Oiseaux

Découvrez l'avifaune extraordinaire de la forêt de Fontainebleau.
Photos - Récits - Guides

INSCRIPTION
error: Content is protected !!