Accueil | Oiseaux | Merle noir (Turdus merula) – Merle blanc ou albinos
Merle noir femelle

Merle noir (Turdus merula) – Merle blanc ou albinos

Le merle noir est un visiteur commun dans les jardins, parcs et en forêt de Fontainebleau. Il est l’un des oiseaux les plus communs de la région. C’est le volatile que nous connaissons, facile à identifier. Il se peut que vous ayez abrité au printemps dernier, un couple nicheur dans votre jardin. Dans une haie touffue, vous avez peut-être suivi de loin le nourrissage des oisillons. Mais saviez-vous que le merle noir a des atouts, un talent caché et des membres de la famille un peu spéciaux ?

Le merle noir un chanteur hors pair

Ce qui distingue cet oiseau de la famille des Turdidés s’entend à la saison des amours. Monsieur Merle monte sur le pignon d’une maison ou au sommet d’un poteau téléphonique pour se mettre en évidence. Là, il entonne un chant mélodieux et contrasté destiné à séduire d’une part et à marquer son territoire d’autre part. De bonne heure le matin, alors que le soleil n’est pas encore levé, les vocalises du merle se répandent tout autour. C’est qu’il est doué le petit gars ! Il n’a fait aucune Star Academy, il a le chant dans le sang.  Du haut de son perchoir, il prend son temps pour varier la mélodie alternant les phrases courtes et longues, puissantes et douces.

Il commence le chant dès les prémices du printemps, autour du mois de mars avec un pic en avril/mai.

Merle noir mâle
Merle noir mâle

 Description de Turdus merula

Merle et Merlette mesurent environ 25 cm pour un poids compris entre 80 et 110 grammes selon les moments de l’année. Le mâle est noir avec le bec orange tandis que la femelle est de couleur marron, bec compris. Turdus merula ont un cerclage orange autour des yeux. Ce cerclage est cependant plus marqué chez les mâles. Le merle noir a une espérance de vie de 15 ans si un prédateur ne le tue pas. Citons les différentes causes de mortalité comme les chats, les corvidés, les voitures (impacte lors du survol de la route), un hiver rigoureux, etc.

Pour écouter le chant du merle noir (source Web Ornitho)

Nidification

À la sortie du froid hivernal, le couple est formé. Il commence à s’atteler à la construction du nid fait d’herbes, de poils, de mousses. Le nid est construit à faible hauteur (pas plus de 2 mètres). Il est en forme de demi-sphère. Il est capable d’accueillir de 3 à 5 œufs en moyenne. Les œufs sont de couleur bleu turquoise avec de légers points marron.  La taille et la forme des œufs varient un peu, mais restent reconnaissables dans l’ensemble. En général, il est courant que ces oiseaux fassent 2 nichées dans la saison.

Oeufs de merle noir

Je précise à toutes fins utiles que les œufs de merle ci-dessus ont été collectés il y a presque 40 ans. Ce n’était pas malin, mais quand on est enfant on manque souvent de discernement !!!

Le merle albinos ou merle blanc

Saviez-vous que la nature peut nous surprendre là où on ne l’attend pas ? C’est vrai avec le merle qui parfois produit des individus partiellement ou complètement blancs. Le merle albinos ou blanc ne diffère que par la couleur de son plumage. De mémoire, j’en ai vu 3 fois. Mais cela étant, le merle albinos est rare. Il y a une dizaine d’années, j’ai eu l’occasion d’en prendre un en photo dans un jardin à Vaux-le-Pénil. Il m’avait été signalé par un membre de ma famille. La photo date de  l’époque de l’argentique. Même de mauvaise qualité, ma photo du merle blanc reste pour moi un grand souvenir.

Merle blanc - Merle albinos
Merle blanc – Merle albinos

NEWSLETTER

Pour découvrir les oiseaux de la forêt de Fontainebleau

Un commentaire
  1. A Rennes, les merles noirs, ainsi que beaucoup d’autres espèces d’oiseaux sont en voie de disparition. Quelques uns, très peu, ont survécu au massacre infligé par des décisions et des décrets iniques et irresponsables, sans compte les permis de construire accordés de façon illicite, pour ne pas dire criminelle. Le merle noir est un oiseau merveilleux. Dans ma ville, seuls ceux qui ont trouvé de l’aide alimentaire auprès de quelques humains encore conscients de leurs responsabilités ont survécu. Sur un immense périmètre, je n’en ai compté que deux.

    Je ne savais pas qu’il existait des merles albinos.

    Ce site m’apprend beaucoup sur les oiseaux. Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LA VIE SECRÈTE DES

Oiseaux

Découvrez l'avifaune extraordinaire de la forêt de Fontainebleau
PHOTOS - RÉCITS - GUIDES

INSCRIPTION
close-link
error: Content is protected !!