Accueil | Oiseaux | Hirondelles de fenêtre (Delichon urbicum) – Les messagers du printemps
Des hirondelles de fenêtre font le printemps

Hirondelles de fenêtre (Delichon urbicum) – Les messagers du printemps

Nous connaissons l’adage, une hirondelle ne fait pas le printemps. Mais plusieurs hirondelles de fenêtre font-elles le printemps ?  Sa présence, ses chants eux le revendiquent haut et fort ! C’est ainsi qu’au centre UCPA de Bois le Roi les écuries accueillent cet oiseau migrateur. L’hirondelle niche chaque année sur le bâtiment. Leurs nids accrochés génèrent un ballet continu d’oiseaux qui vont et qui viennent. Il n’y a pas loin d’une dizaine de couple donnant sur la voie d’accès.  Ils sont tout affairés à la construction de leur nid en ce moment.

Construction du nid des hirondelles de fenêtre

Pour certaines hirondelles de fenêtre, ce sera juste du rafistolage, mais pour d’autres il faudra s’atteler à le reconstruire complètement. Cette hirondelle utilise de la boue pour confectionner une sorte de bol accroché sous la charpente du toit. Elles utilisent la boue trouvée sur une flaque  pour maçonner son nid. Le bord d’une mare, d’un étang peut lui apporter les matériaux dont elle a besoin pour bâtir son nid, mais aussi la ressource alimentaire.

hirondelle de fenêtre en train d'inspecter son nid

Ce passereau est un insectivore qui n’hésitera pas lors de journées fraiches et pluvieuses à couvrir les bassins fluviaux comme la Seine pour trouver moustiques, éphémères et autres insectes nourrissants. C’est un des seuls lieux de ce côté-ci, en forêt de Fontainebleau, ou nous pouvons les observer de près.  Leur présence anime les lieux, car tout en volant elles poussent de petits cris distincts. J’aime les entendre, les voir s’activer pour mener à bien la perpétuation de l’espèce. Leur présence marque la saison du printemps.

Cette année, les hirondelles de fenêtre sont arrivées autour de la mi-avril en provenance de leur aire d’hivernage située au-delà du Sahara. Il a fallu pas mal d’énergie à cette petite bête pour venir nous rendre visite ! Malheureusement, les bâtisses d’aujourd’hui offrent peu d’accès à nos hirondelles.

2 commentaires
  1. Est il vrai que les hirondelles de fenêtre détruisent leur nid pour les reconstruire?

    • Bonjour Yvette,
      Les hirondelles de fenêtre, à ma connaissance, ne détruisent pas le nid qu’elles trouvent à leur retour de migration.
      Deux solutions s’offrent à elles !
      La première, elles trouvent un nid qui a résisté aux intempéries ou qui n’a pas été détruit par l’homme et elles le fignolent pour le rendre acceptable.
      La seconde, elles en reconstruisent un complètement en servant de la boue des flaques comme ciment.
      Cordialement
      Djamal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La vie secrète des

Oiseaux

Découvrez l'avifaune extraordinaire de la forêt de Fontainebleau.
Photos - Récits - Guides

INSCRIPTION
close-link
error: Content is protected !!