Accueil | Oiseaux | Canard colvert – Un palmipède sauvage dans la ville
Canard colvert (canard sauvage) - Canard colvert (canard sauvage) - Oiseau de la forêt de Fontainebleau

Canard colvert – Un palmipède sauvage dans la ville

Parmi les canards sauvages que compte la forêt de Fontainebleau, il y a le canard colvert. Cet anatidé commun est représentatif d’une grande famille qui peut nous paraître peu familière. Lorsque nous entendons parler de cet oiseau, il s’agit bien de nourriture avec le magret ou par des chasseurs. Après, la plupart des étangs proches de chez vous en accueillent la plus grande partie du temps. Qui n’a jamais jeté du pain rassis aux canards ou employé une expression comme faire un froid de canard ? Voyons comment se débrouille ce palmipède parmi nous.

État civil d’Anas platyrhynchos dit Canard Colvert

La première chose marquante est son aspect. Mâles et femelles portent un plumage différent. Les plumes de la tête et du cou du mâle sont vert métallique. Son bec est jaune pâle et les pattes palmées sont orange. Il porte un collier blanc. Le poitrail est marron, tandis que le reste du corps est de couleur grise. Une fine bande marron borde ses ailes. Un miroir violet souligné de blanc est plaqué sur chaque aile. Il est visible lorsqu’ils barbotent dans l’eau. Pour finir, vous remarquerez 2 plumes bouclées au-dessus de la queue blanche.

Canard colvert mâle

Le plumage beige marron recouvre entièrement la cane. La teinte du bec oscille entre le jaune pâle et l’orange en passant par le beige.  Elle diffère visuellement du mâle. Ce dimorphisme sexuel lui offre un mimétisme précieux au moment de la couvaison.

Cane (femelle) colvert - (Anas platyrhynchos)

Les colverts peuvent vivre longtemps avec de la chance. Au mieux, l’espérance de vie est de quelques années, voire beaucoup plus dans les meilleurs des cas. Le nombre de canetons à chaque couvaison indique une forte mortalité juvénile. La cane cache son nid  pour pondre jusqu’à dix œufs. Il est fait d’herbes et de duvets. Nous découvrons le fruit de leur reproduction lorsque les poussins suivent la mère en file indienne.

Imprégnés à la naissance, les oisillons épient la maman et l’imitent dans la recherche de nourriture. Mignons avec leur duvet jaune, noir et blanc, leur nombre diminue jour après jour. En effet, la prédation est forte lors de cette période.  Les brochets peuvent prédater des poussins. Les renards, putois et autres subtils prédateurs collectent aussi leur part. C’est ainsi qu’il est fréquent de retrouver la fratrie amputée des trois quarts des jeunes.

canetons (poussins) colvert

Statut du colvert

Encore communs aujourd’hui, ces palmipèdes tendent à exploiter les zones urbaines non chassées pour y résider une partie de l’année. La chasse prélève dans les effectifs pas mal d’oiseaux en période de migration. C’est une des raisons qu’en ville et dans les parcs publics où s’étendent des bassins artificiels (comme au bois de Vincennes par exemple), le canard colvert se trouve bien.

En forêt de Fontainebleau, les étangs accueillent pas mal de colverts. Que ce soit à la mare aux Évées, la mare aux fées, où à la plaine de Sorques, il est fréquent d’observer mâle et femelle vaquer à leurs occupations. J’ajouterais qu’il suffit parfois de jeter un œil sur les rives de la Seine pour voir des compagnies de canards sauvages se reposer sur les pelouses en hiver et au début du printemps.

Comportement du palmipède

Avez-vous déjà vu des mâles poursuivre une femelle de leurs assiduités, au point d’en devenir agressifs ? Cette attitude semble fréquente chez ces canards. La femelle s’envole pour fuir ses opportuns. Mais parfois, l’issue est violente pour la pauvre femelle. Il m’est arrivé d’observer cette scène et la frénésie sauvage qu’elle entraine. Je n’ai pas d’explications précises. Est-ce une surpopulation de mâles ou autre chose, je ne saurais pas dire.

 

LE SAVIEZ-VOUS ? En Amérique du Nord, le canard colvert est appelé canard mallard.

 

Bien que sauvage, ce palmipède fait partie de notre environnement. Qui n’a jamais été jeter du pain aux canards du coin ? Dans notre inconscient collectif, nous avons des souvenirs, des histoires, des anecdotes sur cet oiseau des milieux humides.

Partagez avec nous vos plus belles anecdotes sur le canard colvert.

NEWSLETTER

Découvrez les oiseaux de la forêt de Fontainebleau.

2 commentaires

  1. Magnifiques photos de ces palmipèdes qui nous sont si familiers.

    Merci beaucoup pour tous ces détails concernant le « colvert et la cane ainsi que leurs petits », articles toujours très intéressants à lire … Et quel beau travail vous fournissez à vos lecteurs !!

    A la prochaine fois. Bien cordialement.

    Dominique Ftr

  2. Merci pour ces très belles photos, justement cette après midi nous avons fait une randonnée en partant du carrefour de l’épine foreuse et sur la mare aux évées il y a beaucoup de colverts , nous avons même, sur le retour, vu quelques uns voler.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LA VIE SECRÈTE DES

Oiseaux

Découvrez l'avifaune extraordinaire de la forêt de Fontainebleau
PHOTOS - RÉCITS - GUIDES

INSCRIPTION
error: Content is protected !!