Accueil | Oiseaux | Bécassine des marais (Gallinago gallinago) – Limicole migrateur
Bécassine des marais - Gallinago gallinago

Bécassine des marais (Gallinago gallinago) – Limicole migrateur

Deux fois par an, la migration des oiseaux entraine le passage de limicoles en forêt de Fontainebleau. Parmi ces grands voyageurs se trouve la bécassine des marais (Gallinago gallinago). Comme son nom l’indique, les marais sont ses biotopes favoris. C’est donc tout naturellement dans les zones humides du massif forestier qu’elle fait des arrêts.

Oiseau discret par excellence, il aime se cacher derrière une touffe d’herbe ou une grosse pierre. Malheureusement, il sert de gibier dans beaucoup de pays. Heureusement qu’il reste des zones protégées lui donnant tranquillité pour se refaire une santé et continuer son voyage. Mais approchons-nous un peu pour admirer ce merveilleux plumage mimétique…

Description

Ce petit limicole de 25 cm environ pour un poids d’à peine plus de 100 g est habillé pour le camouflage. Son plumage strié sur le dessus le rend indétectable sur les sols de feuilles mortes ou de fougères roussies. Son bec est ce qui se remarque à première vue, car il est long et souple comme en témoigne la photo ci-dessous.

Ces attributs lui servent lors de la recherche de nourriture sur les fonds vaseux ou boueux. La bécassine des marais sonde le sol de son long bec jusqu’à trouver des invertébrés comme des vers, de crustacés, de mollusques, d’insectes et autres.

Bécassine des marais - Oiseaux de la forêt de Fontainebleau

Le dessous des plumes de la queue est orné d’un liseré orange et blanc. La poitrine est de couleur claire avec des stries foncées. Pour le reste du plumage, il offre un avantage au petit échassier lors des longues séances de repos dont il a besoin lors de la nidification et lors des voyages migratoires.

Origine du nom bécassine

Bécassine est dérivée de bécasse que l’on retrouve en latin avec beccum qui lui-même est issu du gaulois. Donc, l’étymologie de bécassine se rapporte à sa particularité anatomique, son bec !

LE SAVIEZ-VOUS? Sur les 3 espèces de bécassines observables en France, seule la bécassine des marais niche sur notre territoire. Les 2 autres espèces sont la bécassine sourde et la bécassine double.

 

Bécassine des marais - Limicole de la forêt de Fontainebleau

Quand voir la bécassine des marais en forêt de Fontainebleau ?

Les 2 saisons à privilégier sont l’automne et le printemps. Disons qu’à mi-septembre jusqu’en décembre vous avez des chances de la voir. Ensuite, ce sera courant mars et avril qu’elle se montrera. La plaine de Sorques au sud du massif est particulièrement favorable à son observation. Une précision en passant puisqu’il s’agit d’un E.N.S (espace naturel sensible) et qu’il y a un bon observatoire, mais surtout des règles à respecter. Cet échassier fait partie d’un cortège d’oiseaux migrateurs faisant des haltes fréquentes sur ce site.

Pour aller plus loin

Fichier PDF à télécharger la bécassine des marais (sourceinpn.mnhn.fr) et sa fiche de présentation ici.

Voir Aussi

Martinet noir - Oiseau de la forêt de Fontainebleau

Martinet noir (apus apus) – Un oiseau migrateur hors norme

Chaque printemps, le martinet noir est de retour avec les hirondelles. Discrètement, ce migrateur regagne …

Geai des chênes (Garrulus glandarius)

Geai des chênes – L’imitateur des bois

Le geai des chênes est un oiseau particulier dans notre avifaune locale. Par ses cris …

2 commentaires

  1. Super article comme d’habitude et magnifique photo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LA VIE SECRÈTE DES

Oiseaux

Découvrez l'avifaune extraordinaire de la forêt de Fontainebleau
PHOTOS - RÉCITS - GUIDES

INSCRIPTION
error: Content is protected !!