Accueil | Mammifères | Le loup bientôt en forêt de Fontainebleau ?
Loup gris - Canis lupus

Le loup bientôt en forêt de Fontainebleau ?

Le journal 20 Minutes titrait lundi 13 octobre « Les loups aux portes de Paris ? ». M’intéressant au sujet, je me suis demandé si la présence du loup en forêt de Fontainebleau était une probabilité. Cette question peut prêter à sourire, n’est ce pas ? Mais en y regardant de plus prêt, cette interrogation n’est pas dénuée de sens, voyons pourquoi ensemble…

Le loup arrivera t'il en forêt de Fontainebleau ?

L’article du journal demandait si le canidé pouvait arriver aux portes de Paris. En janvier, un loup a été abattu dans la Marne à 160 kilomètres de la capitale. On sait de source sure que les loups français sont arrivés des Alpes Italiennes. Ils ont peu à peu colonisé le massif alpin français. Ils ont remonter l’est de la France, colonisant ici et là dans le Massif Central. Depuis quelques années, les autorités de suivi du loup observent ses mouvements sur le territoire. Seul ou en groupe, ils explorent la France à la recherche de territoires favorables. La répartition grandissante du loup en France est telle que je suis quasiment sur que vous n’imaginez pas une seconde ou il a été vu !!!

Situation du loup en France ?

Non loin de la Seine et Marne, dans le département voisin de l’Aube (10), il y a un eu un cas de prédation laissant penser qu’un loup est passé par là. Cet ‘incident’ est juste le signe indiquant que l’espèce est en voie de progression. Pour se faire une idée de l’expansion du loup, regardez cette carte extrait d’un document édité par le site de suivi du Loup (http://www.oncfs.gouv.fr).

Carte expansion des loups en France
Carte d’expansion des loups en France en 2014

Le loup est un mammifère craintif qui évite l’homme. Mais en meute, son comportement peut être différent. Aujourd’hui, nous vivons dans une nature sécurisée. Les grands prédateurs ont été éradiqué au début du vingtième siècle. Peut-être, dans un avenir proche, nous faudra t’il apprendre à vivre avec. Ce n’est pas tant le risque qu’ils sont supposés représenter que le manque de culture naturaliste qui nous fait défaut. L’urbanisation galopante et la disparition des espaces sauvages au détriment des grandes villes efface de notre mémoire collective notre souci de vivre en symbiose avec la nature. Ce besoin a été remplacé malheureusement par d’autres préoccupations plus urgentes.

Toujours est il que discrètement, le loup se réapproprie ses anciens territoires sous la vigilance des comités de suivi régionaux. Jusqu’à preuve du contraire, il ne représente pas de risque pour nous !

Le loup en Seine et Marne

Pour s’installer sur un nouveau territoire, le loup doit pouvoir trouver suffisamment de proies. Le second facteur d’installation est la présence de femelle(s). Autrement dit, ils doivent être plusieurs. L’avenir nous dira si ce canidé à choisi la forêt de Fontainebleau comme lieu de refuge. Mon sentiment personnel est que d’ici à 5 ans tout au plus, le loup fera partie des mammifères du département. Peut-être pas sur le massif bellifontain mais quelque part sur notre beau territoire francilien. La nature me surprend toujours alors pourquoi pas des loups en Ile de France sur la grande couronne ?!

Dispersion du loup début 2017 en l’Île de France (Région parisienne)

L’observatoire du loup en France indique que le loup est en phase de dispersion en Île de France. Trois départements franciliens sont concernés par canis lupus. Il s’agit de la Seine et Marne, l’Essonne et les Yvelines. Cette dispersion sur ces nouveaux territoires précède une installation. Le Val d’Oise et les Hauts de Seine sont également surveillés par les autorités compétentes.

Dispersion loup en Ile de France en 2016

 

Regardez ci-dessous, la dispersion début 2017 du loup en région parisienne !

Carte dispersion du loup en région parisienne
Carte dispersion du loup en région parisienne

Cet article a 2 ans aujourd’hui ! À l’époque, il était question de loups dans la Marne et dans l’Aube. Il est évident que ces animaux cherchent de nouveaux territoires. Les zones rouges correspondent à des zones de progression. Orange pour signaler l’installation de meute(s). Bleu signale l’absence pour l’instant et vert marque une mise sous surveillance.

Pour l’instant, ne nous affolons pas avec ces coupures de presse qui font leurs gros titres dessus. Le loup est un animal craintif et méfiant. Du coup, le risque est hypothétique à ce jour.

Ceci dit, des franciliens s’interrogent sur ce qu’ils ont pu observer. D’autres ni croient pas et s’en amusent. Dans tous les cas, pendant que nous cherchons des réponses, le loup poursuit sa progression.

Et puis, vous remarquerez que les initiales des 3 départements donnent une « réponse » sur la présence des loups autour de Paris !!! 😉

Pour en savoir plus sur le loup en France

Dans notre inconscient collectif, la peur du loup dicte nos actions. Mais dans la réalité, nous avons besoin d’apprendre à connaître ce fin limier, ou il se trouve et comment gérer cette situation. Pour vous aider à le faire si le sujet vous intéresse, je place des liens que vous pourrez consulter à loisir.

NEWSLETTER

Pour découvrir la vie des mammifères de la forêt de Fontainebleau.

12 commentaires
  1. Bonjour Djam,

    Un critère d’installation du loup que tu ne cites pas, et qui est à mon sens le principal, est la TRANQUILLITE.
    Le loup, comme n’importe quel animal, doit pouvoir trouver une certaine tranquillité pour s’installer, avant même de songer à manger et bien avant de songer à se reproduire.
    S’il est tout le temps dérangé il ne viendra pas s’installer.
    Cette tranquilité suffisante, à mon avis le loup ne la trouvera pas en Ile-de-France, et ça n’est pas près de s’arranger.
    Le loup sera bien plus dérangé que ne peuvent l’être les autres grands mammifères (cerfs, chevreuils, sangliers), car lui en plus il fera l’objet de la haine des chasseurs, et de l’animosité des promeneurs.
    Cordialement.

    • Merci MonCahierNature de me donner ton avis sur la question du Loup. Ta remarque est intéressante car elle montre la limite que probablement le loup ne dépassera pas. Néanmoins, il y a des parties de campagne en Seine et Marne pouvant servir de zones d’exploration. Donc à suivre…

      • Bonjour,

        Bien que votre article date de plusieurs mois, je pense que vous serez intrigué par ce qu’il vient de m’arriver: Souhaitant faire une balade vers APREMONT , au coucher du soleil, je viens de tomber nez à nez avec ce que je pense être un loup …. Je n ai pas eu le temps de le photographier , mais il était aussi grand que mon berger allemand, gris et blanc »sale »

  2. Salut Djamal,
    J’ai abordé ce sujet à plusieurs reprise sur la Tl2bleau et notamment son aspect historique jusqu’au 20e siècle dans notre département. Depuis, l’urbanisation, l’accroissement du réseau routier et ferroviaire ont terriblement morcelé le territoire il sera donc difficile au loup de s’installer chez nous mais des incursions restent probable notamment dans les parties les plus rurales du 77 ou du 91. Il y a ceux qui remontent du sud et ceux qui viendront des Vosges… Pas de panique mais oui, le loup peut se révéler dangereux et fréquenter les villes. Pour ceux qui lisent l’allemands vous pouvez lire l’édition du 20 minutes suisse qui rapporte un acte de prédation en zone urbaine http://www.20min.ch/schweiz/romandie/story/11822335?redirect=mobi&nocache=0.8073736834339797

  3. Bonjour Djamal,

    Tout d’abord merci pour cet article très intéressant.
    Vu la surpopulation de grand gibiers en Seine et marne et le « manque » de chasseurs, je pense que les loups auront assez de nourriture. Le loup permettra la régulation des populations.

    En ce qui concerne les zone de quiétude pour la reproduction, je pense que notre département offre des zones assez tranquille pour ça.

    Un avantage indéniable du massif Bellifontain est l’absence d’élevage, cela évitera d’entendre des éleveurs demander qu’il soit pendu en place publique …

    Malheureusement il y aura toujours des chasseurs haineux ou en recherche de trophée qui se feront un plaisir de l’aligner dans leur viseur

    Amicalement
    Seb

  4. Bonjour ! Je découvre ce blog aujourd’hui et j’en profite pour vous informer de la parution récente (2014) d’un petit bouquin sur l’histoire du loup en Beauce et aux environs (soit aussi les forêts qui se trouvent en bordure de la Beauce, dont la forêt de Fontainebleau) On le trouve sur internet. Cordialement. Jacques Baillon

  5. Pour info le loup est établi en forêt de Fontainebleau mais cela ne doit pas s’ebruiter 🙂

  6. Circulant à Dammarie hier à 16h30 sur la route qui va à « la Glandée » en direction de Chailly, j’ai dû stoper pour laisser traverser un animal que j’ai cru identifier comme étant un loup. Il en avait toute la morphologie, l’allure lente mais déterminée, le regard sombre et perçant, un museau mince et un pelage sombre sur le dessus, en dessous feu et gris blanc sous le poitrail et à l’intérieur des pattes. Il avait une queue touffue et longue. L’air d’un chien ? Au premier abord j’ai pensé à un loup et définitivement, je pense que j’ai vu un loup. Mais, je n’ai jamais entendu parler de loups aux abords des habitations, car nous étions presque au niveau de la fontaine à l’Ermitage. Il sortait d’un bosquet pour rentrer dans le bois de la Rochette. J’ai vu de nombreuses fois des renards dans ce secteur, des belettes, des hérissons. Est-ce possible de croiser un loup ???????? Cordialement,

    • Bonsoir janina,

      Vous êtes la seconde personne qui me décrivez une rencontre un peu spéciale ! D’après les recherches que j’ai effectuées sur internet, le loup était aux portes de la Seine et Marne, il y a 1 an à peu près. Personnellement, je suis convaincu que ce canidé reprend discrètement ses anciens territoires. Étant donné la discrétion de l’espèce, il est possible qu’il fasse quelques apparitions ici ou là. Les proies sont présentes en forêt de Fontainebleau. Il ne me manque plus qu’une photo…pour en avoir la preuve formelle. Reste que c’est un sujet que je suis avec intérêt ! Merci pour votre témoignage;
      Pour informations, il a été recensé 14 meutes de loups autour de Berlin. Qui l’eut cru ?!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvrez la vie secrête des
MAMMIFȈRES de
LA FORʊT DE FONTAINEBLEAU
INSCRIVEZ-VOUS
error: Content is protected !!