Accueil | Mammifères | Lièvre d’Europe (Lepus europaeus) – Mammifère des Champs
Lièvre d'europe en période de bouquinage

Lièvre d’Europe (Lepus europaeus) – Mammifère des Champs

Fin février arrive à grand pas et le lièvre d’Europe (Lepus europaeus) bouquine dans les champs. Dès l’aube, dans le froid matinal, on aperçoit des silhouettes trottiner dans les herbes hautes. Une fois la brume dissipée, les grandes oreilles se rassemblent pour entamer des séries de poursuites. La période du rut va démarrer !

Période de bouquinage

Le bouquinage marque le dernier mois de l’hiver. La période de bouquinage commence, d’après mes observations, autour du 20 février. Depuis plusieurs années, je fréquente une plaine à quelques kilomètres de la forêt de Fontainebleau. Je constate quand je regarde les photos des années précédentes, que la période est sensiblement la même d’une année sur l’autre.

Pendant la période de reproduction, les lièvres parcourent leur territoire à la recherche de leurs congénères. Oreilles dressées, ils n’en demeurent pas moins vigilants, car les chasseurs ne sont qu’à deux kilomètres de mon spot photo. Une fois rassuré, le lièvre peut se montrer relativement confiant jusqu’à passer à quelques mètres de la voiture où je me trouve.

Durant le rut, ils se donnent des coups de patte. Ils peuvent se poursuivre pour décourager la concurrence. Mais quand l’affaire est entendue, l’accouplement est bref !

Lièvres d'Europe - Lepus europaeus

Description du lièvre d’Europe

Le lièvre d’Europe est un mammifère fréquentant les milieux ouverts (plaine, friches, champs) . Ces oreilles longues se terminant par le bout noir le distingue du lapin. Il est plus haut sur pattes que son cousin. Son poids d’environ 3,5 kilos, fait de lui le grand frère du lapin qui est beaucoup plus léger.Une autre particularité du lièvre est sa pointe de vitesse qui est supérieure à 55 km/h.

Lièvre d'Europe - Mammifère

Notre mammifère ne creuse pas de terrier. Il se contente d’une légère dépression dans le sol pour se cacher. Pour la mise bas des petits, la femelle trouvera un buisson et s’y cachera. Son plus grand défi est d’échapper aux chasseurs qui viennent en bande pour ratisser les champs. Malin, cet animal n’hésitera pas à s’enfoncer dans la forêt pour disparaitre dans un roncier.

Parmi les prédateurs du lièvre d’Europe, il y a la buse qui n’hésitera pas à maintenir sa proie entre ses griffes ailes écartées. j’en ai vu une en plein champ dans cette attitude. On peut ajouter le renard, les petits mustélidés entre autre.

Une particularité de la famille est leur nom. La femelle s’appelle la hase. Le petit du lièvre est le levraut à ne pas confondre avec le lapereau, petit du lapin.

Rut du lièvre d'Europe

Pour aller plus loin sur le sujet sur ce mammifère

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvrez la vie secrête des

MAMMIFȈRES de

LA FORʊT DE FONTAINEBLEAU
INSCRIVEZ-VOUS
error: Content is protected !!