Accueil | Insectes | Petit Mars changeant (Apatura ilia) – Papillon diurne
Petit Mars changeant - Papillon de la forêt de Fontainebleau

Petit Mars changeant (Apatura ilia) – Papillon diurne

Le Petit Mars changeant est un papillon de la forêt de Fontainebleau. La couleur de ses ailes est une des particularités de cette espèce de nymphalidé. Selon l’angle que font ses ailes par rapport à la lumière, on peut admirer une teinte allant du bleu/violet au violet irisé. Mais le Petit Mars changeant a d’autres atouts à nous dévoiler.

Morphologie du petit mars changeant

Ce papillon des bois a une envergure de 5,5 à 6,5 cm. Ses antennes sont marron et se terminent par 2 massues orange. Ses yeux sont d’un jaune vif et ses pattes sont blanches. C’est ma troisième rencontre avec le Petit Mars changeant. À chaque fois, la couleur des ailes a été différente. Il y a pas mal de variations dans l’espèce. Vous pouvez rencontrer un individu aux couleurs flamboyantes et la fois d’après en voir un autre aux couleurs pastelle. C’est ce qui fait le charme du Petit Mars changeant !

 

Petit Mars changeant sur ma main

Le détail qui m’a surpris est la teinte de sa trompe. Avez-vous vu sur la photo celle-ci ? Sa trompe est jaune fluorescent. Ce jour-là, je me suis fait un petit copain, car le papillon se posait systématiquement sur moi. Il m’a même fait l’amitié de prendre la pose sur ma main.

Période de présence

Le Petit Mars changeant vole de mai à juillet quand la météo n’est pas détraquée. Il est plus ou moins fréquent selon les années. Il dépend beaucoup des milieux humides, là ou poussent les plantes nourricières.

Yeux jaunes du Petit Mars changeant

Plantes nourricières

La chenille se nourrit de diverses espèces de trembles, saules, peupliers. Les chenilles ressemblent à des limaces vertes avec leurs antennes.

Particularité comportementale

Le papillon visiblement aime aspirer les sels minéraux sur l’homme (preuve à l’appui).

Petit Mars changeant aspirant les sels minéraux

Le Petit Mars changeant est un papillon au vol rapide. Il disparaît en un coup d’aile dans les frondaisons des arbres. Il fait partie de cette cohorte de papillons diurnes qui volent en forêt de Fontainebleau entre le printemps et l’été. Il est devenu rare cette dernière décennie. Le voir évoluer en toute quiétude est un spectacle fantastique tant le papillon est magnifique.

Pour aller plus loin sur cet insecte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

FORÊT DE FONTAINEBLEAU

INSECTES

  1. Papillons
  2. Coléoptères
  3. LIbellules
  4. Et pleins de surprises
INSCRIPTION
close-link
Rejoignez
les 8000 lecteurs de Fontainebleau Blog

POUR DÉCOUVRIR LES INSECTES DE FONTAINEBLEAU

INSCRIPTION
Votre email ne sera ni vendu, ni échangé
close-link
error: Content is protected !!