Accueil | Insectes | Colias crocea – Le Souci, papillon migrateur méditerranéen
Souci (papillon) Colias crocea - papillon de jour (forêt de Fontainebleau)

Colias crocea – Le Souci, papillon migrateur méditerranéen

Le Souci (Colias crocea) est un papillon de la famille des Pieridae. Il fait partie des papillons méditerranéens migrateurs effectuant des déplacements du sud au nord de l’Europe. Souvent vu à la fin de l’été en forêt de Fontainebleau, j’apprécie de le voir butiner les fleurs sauvages. Mais, approchons-nous de ce lépidoptère jaune orange pour faire connaissance.

Description

Comme indiqué, le Soucis alias Colias crocea se trouve dans la même famille que l’Aurore, le Citron, le Piéride de la moutarde ou même du Soufré qui présente des similitudes de formes et de couleurs. Son envergure est comprise en 40 et 50 mm. Mâle et femelle ne sont pas dans les mêmes teintes. Le mâle porte un habit jaune vif, visible sur la face intérieure des ailes et sur le revers de l’aile antérieure. La bordure intérieure est recouverte d’une bande marron noir. Un point noir sur le haut marque l’endroit et l’envers des ailes antérieures. Enfin, une tache orange est visible quand le Souci a les ailes ouvertes. Il est à remarquer que ce papillon diurne se tient très souvent les ailes fermées au repos.

Les quelques signes distinctifs de la femelle ne sont pas faciles à discerner. Mais il y a quelques points de repère sur lesquels s’accrocher. Par exemple, la bordure sombre dont j’ai parlé plus haut est marquée de points jaunes, alors que le mâle en est dépourvu. Ensuite, la couleur du revers est plus pâle, le jaune tirant un peu sur le verdâtre. Enfin, pour compliquer l’identification de cette espèce de piéride, il existe une variante de femelles blanches, appelée Helice, ressemblant aux femelles du Soufré. Pas simple, n’est-ce pas !

 

Souci (papillon) Colias crocea - papillon de jour (forêt de Fontainebleau)
Souci (papillon) Colias crocea mâle

 

La migration du Souci (Colias crocea)

En France, ce papillon migrateur n’est pas présent au printemps partout. Pourquoi ? La raison est son aire de répartition initiale est la zone méditerranéenne. Là, les générations successives de Soucis débutent au printemps et se poursuivent jusqu’à la fin de l’été. Mais ailleurs, plus au nord, sa présence dépend des flux migratoires saisonniers. Souvent, en Seine-et-Marne et pour être plus précis en forêt de Fontainebleau, je commence à observer Colias crocea à partir du mois d’août. Peut-être est il visible plus tôt, mais en ce qui me concerne, je le vois lors de périodes chaudes.

 

Souci (papillon) Colias crocea - papillon de jour (forêt de Fontainebleau)
Le papillon Souci sur de l’origan – Colias crocea

Comment se passe la migration ?

Le Souci n’accomplit pas une migration allée et retour par lui même. Le printemps venu, il quitte le sud de l’Europe pour coloniser tout le territoire se trouvant au-dessus de sa zone d’installation. Là, les femelles pondent après s’être accouplées. La génération naissante d’imago poursuit sa remontée vers le nord, ce qui explique l’apparition de cette espèce qu’à un moment dans le calendrier. Les papillons sont tributaires des conditions météo pour leurs déplacements. Qu’une vague de froid tardive et longue arrive et l’avancé est stoppée nette.

Donc, les territoires les plus septentrionaux sont atteints par les plus robustes. De là naîtra une nouvelle génération qui accomplira le chemin retour en plusieurs étapes. Ce qui explique la période d’observation sur Fontainebleau. Un voyage de plusieurs centaines, voire plusieurs milliers de kilomètres sont accomplis par plusieurs générations de papillons jaune orange.

Que la nature est merveilleuse !

Plantes hôtes

Ce magnifique papillon de jour pond dans les prairies fleuries où pousse la luzerne, le trèfle, le lotier et diverses légumineuses.

Photographier le Souci

Le matin, après la lever du soleil, l’approche se révèle plus simple qu’en journée. Le Souci est un papillon rapide par temps chaud. Donc, il est préférable de l’aborder au petit matin ou lorsqu’il butine les fleurs d’été. Si souhaitez faire la photo de papillons, je vous propose de lire mon article. Vous y trouverez des conseils que j’utilise pour mes sorties natures.

 

Aimez-vous les papillons, au point de les photographier ?

 

2 commentaires
  1. Un souci couleur « soleil » … On aime beaucoup !
    Les photos sont superbes et l’article qui les accompagnent toujours aussi intéressant.
    Merci pour tous ces détails précieux pour nous.

    Bonne semaine à Vous.

    Dominique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

FORÊT DE FONTAINEBLEAU

INSECTES

  1. Papillons
  2. Coléoptères
  3. LIbellules
  4. Et pleins de surprises
INSCRIPTION
close-link
Rejoignez
les 8000 lecteurs de Fontainebleau Blog

POUR DÉCOUVRIR LES INSECTES DE FONTAINEBLEAU

INSCRIPTION
Votre email ne sera ni vendu, ni échangé
close-link
error: Content is protected !!