Accueil | Insectes | Nacré de la ronce – Brenthis daphne

Nacré de la ronce – Brenthis daphne

Le nacré de la ronce est un de ses rares papillons de la forêt de Fontainebleau que je peine à voir tous les ans. Il a fallu que je retrouve des photos de différentes années dans mes archives pour vous présenter ce magnifique lépidoptère.

Il fait partie de cette cohorte de papillons orange dont a parfois du mal à identifier telle ou telle espèce. Il y a toutefois de petits détails spécifiques qui permettent de le nommer. Voyons quels secrets va nous dévoiler le nacré de la ronce (Brenthis daphne).

Description du nacré de la ronce

Ce papillon diurne orange a une envergure de 50 mm environ. Mâle et femelle se ressemblent. Ils ont la particularité d’avoir les ailes arrondies  et de nombreuses taches foncées suivant la courbe des ailes postérieures. En forêt de Fontainebleau, ils sont visibles au mois de juin.

En consultant mes archives photo, j’ai remarqué que toutes étaient datées de ce mois. La chenille est visible en mai. Elle se nourrit principalement de feuilles de ronces. Mais la femelle peut pondre aussi sur des framboisiers ou à l’occasion sur des plants de violettes sauvages.

nacre_de_la_ronce_12062011_IMG_9999_70

Ce qui me fascine chez ce papillon, c’est le contraste qu’offre le revers des ailes avec des teintes pastel, rehaussées de bleu violet et le dessus qui me fait parler d’ailes couleur de feu. J’ai découvert le nacré de la ronce par hasard un jour de grisaille et de froid. Je me dirigeais vers mon véhicule pour rentrer quand mon œil a été attiré pour une tache orange et bleu sur un roncier.

Je me suis empressé de photographier Brenthis daphne. Il a fallu 4 ans pour que je découvre le nom de cette espèce, car j’étais perdu dans les identifications des papillons. Je connais les principales espèces, mais lorsque l’on attaque certaines familles comme les nacrés, il faut avoir le sens de l’observation pour réussir à donner un nom.

nacre_de_la_ronce_14062014_IMG_9982

Chenille du nacré de la ronce - Papillon de la forêt de Fontainebleau
Chenille du nacré de la ronce

 

Les papillons orange

Comme je vous l’ai expliqué précédemment, l’identification des papillons de même couleur est parfois compliquée. Pour illustrer mon propos, regardez cet article sur le petit collier argenté, un papillon avec lequel on peut se tromper. Vous voyez que juste avec 2 espèces la confusion n’est jamais très loin. Alors, imaginez toutes les papillons orange vivant en forêt de Fontainebleau, telle que le grand nacré, le petit nacré, le tabac d’Espagne, les mélitées, etc.

Heureusement que la forêt m’offre des sujets et par conséquent des articles, pour les mois à venir. Mais aujourd’hui, la nature souffre d’un printemps froid et humide. En attendant, je ronge mon frein en rêvant des projets photo pour cette année. Mais ça, c’est une autre histoire !

Si les papillons d’Ile de France vous intéressent, je vous propose un lien avec des PDF à télécharger sur toutes sortes de sujets.

6 commentaires
  1. Merveilles de la nature, les papillons font le bonheur de tous les photographes !!
    Pas faciles à prendre, il faut se montrer patient …
    Photos magnifiques ainsi que les explications qui sont très précieuses pour Nous, amateurs …!
    Un grand merci.

  2. Joli en effet et qu’en est-il des orchidées de la plaine de Chanfroy ?

  3. Merci pour ces jolis sujets agréablement traités 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

FORÊT DE FONTAINEBLEAU

INSECTES

  1. Papillons
  2. Coléoptères
  3. LIbellules
  4. Et pleins de surprises
INSCRIPTION
close-link
Rejoignez
les 8000 lecteurs de Fontainebleau Blog

POUR DÉCOUVRIR LES INSECTES DE FONTAINEBLEAU

INSCRIPTION
Votre email ne sera ni vendu, ni échangé
close-link
error: Content is protected !!