Accueil | Insectes | Mante religieuse (Mantis religiosa) – Les yeux dans les yeux
Mante religieuse - Mantis Religiosa

Mante religieuse (Mantis religiosa) – Les yeux dans les yeux

La mante religieuse est un insecte étonnant à plus d’un titre. Vous l’avez peut-être aperçu en forêt de Fontainebleau dans les zones à bruyères ! Mais que savez-vous de Mantis Religiosa ? Est-ce qu’elle pique ou est-ce un nuisible ? Le temps nous manque parfois pour étudier la chose ou la regarder évoluer… C’est pourquoi, j’aimerai partager avec vous le temps que j’ai passé avec ces créatures fascinantes et démystifier tout ce qui peut être dit sur la mante religieuse.

Cycle de vie de la mante religieuse

À fin de l’été, la mante religieuse construit une structure de 4 à 5 cm de haut de couleur galette de riz appelé oothèque. Cette enveloppe souple et résistante accueille ses œufs. Le tout est hermétique, de manière à offrir protection à la pluie et au froid à sa future descendance. Il faut pouvoir passer l’hiver pour perpétuer l’espèce. J’ai trouvé une fois cette structure avec les bébés de couleur beige tout autour. Si ma mémoire est bonne, c’était sur une platière à bruyères non loin des gorges d’Apremont. Les petits sont les répliques des parents. Il y a juste la taille et la couleur qui diffèrent.

Entre fin avril et début juin, les petites mantes religieuses s’éparpillent à la recherche de nourriture. Leur taille du moment (environ 1 cm) ne leur permet que la chasse de micro insectes. Durant plus de 2 mois, elles prendront du volume et de la longueur. Elles atteindront leur taille adulte entre aout et septembre.

La couleur mimétique sera verte ou marron/beige. Des différences morphologiques apparaitront entre le mâle et la femelle. Pour être plus précis, je devrais parler de dimorphisme sexuel. La taille de la femelle est un tiers plus grand que celle du mâle.

Cette différence a une énorme importance…pour le mâle ! Il arrive qu’à la fin de l’accouplement, la femelle trouve Monsieur à son gout et qu’il finisse en casse-croute.

Pour les clés de détermination des principales mantes religieuses de France, voici un document PDF à télécharger.

F.A.Q sur la mante religieuse

  • Question : Est-ce que la mante religieuse est un insecte dangereux ?
  • Réponse : Non, c’est une espèce inoffensive pour l’homme ! Ses pattes sont dotées de piquants qu’elles utilisent exclusivement pour capturer ses proies et les immobiliser.
  • Question : Est-ce que la mante religieuse est un insecte nuisible ?
  • Réponse : Ses proies de prédilection sont les sauterelles, les petits criquets des prairies, les petits papillons. Elle régule en tant que prédateur les petits grignoteurs de fleurs et feuillages. Elle contribue à l’équilibre de l’écosystème. Il faut la protéger et éviter la collecte d’individus dans le milieu naturel. En forêt de Fontainebleau, la mante religieuse est présente, mais peu commune.

Particularités de Mantis religiosa

  • Cet insecte diurne est capable de vous suivre du regard en tournant la tête. Un point noir sur chaque œil indique la pupille. C’est un des rares à avoir cette capacité. Il s’en sert pour suivre ses proies efficacement.
  • Lorsqu’on la dérange, elle cherche à fuir en s’enfonçant dans les herbes et en courant sur l’herbe par petites phases. Bien qu’elle puisse voler, elle préfère fuir à pied.

Prises de vues

J’ai réalisé les photos de cet article en extérieur avec mon reflex numérique Canon EOS 7D + objectif macro 100 mm Canon.

Pour en savoir plus sur Mantis religiosa, je vous propose ce lien.

NEWSLETTER

Pour découvrir les papillons, coléoptères et autres petites bêtes de la forêt de Fontainebleau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

FORÊT DE FONTAINEBLEAU

INSECTES

  1. Papillons
  2. Coléoptères
  3. LIbellules
  4. Et pleins de surprises
INSCRIPTION
Rejoignez
les 8000 lecteurs de Fontainebleau Blog

POUR DÉCOUVRIR LES INSECTES DE FONTAINEBLEAU

INSCRIPTION
Votre email ne sera ni vendu, ni échangé
error: Content is protected !!