Accueil | Insectes | Hibernie défeuillante – Le papillon de l’hiver
Hibernie défeuillante (Erannis defoliaria) - Papillon nocturne de la forêt de Fontainebleau

Hibernie défeuillante – Le papillon de l’hiver

L’hibernie défeuillante (Erannis defoliaria) est un papillon nocturne de la famille des Geometridae. Lors de l’identification des papillons de nuit que j’ai photographiés, j’ai trouvé des informations qui m’ont stupéfait. Pour ne rien gâcher, ce petit insecte esthétique et commun de la forêt de Fontainebleau a eu la bonne idée de se poser sur le mur de ma maison. Je vous laisse deviner la suite…

Le papillon de l’hiver

Une des particularités remarquables concernant la phalène défeuillante est liée à sa période de vol. Les mâles émergent en effet entre octobre et décembre (parfois janvier). Curieuse période d’envol pour l’hibernie défeuillante. En même temps, la première partie de son nom suggère une époque de l’année, l’hiver.

L’autre singularité concerne les femelles de cette espèce qui sont dépourvues d’ailes. Une fois l’imago femelle sorti de sa chrysalide, elle monte sur le tronc d’un arbre pour laisser ses phéromones attirées les mâles environnants. Dans le froid de l’automne et de l’hiver, à partir du moment où la température est supérieure à 5 °C, l’hibernie défeuillante se déplace. C’est ce qui m’a permis de la photographier chez moi.

Avouez que l’on n’imagine pas un papillon faire sa petite vie en dehors du printemps et de l’été ! Personnellement, bien qu’il m’arrive d’apercevoir de petits insectes dans les phares de la voiture lorsque je traverse la forêt de Fontainebleau de nuit. Je n’ai pas imaginé qu’il pouvait y avoir des insectes ayant un cycle quasi hivernal.

Hibernie défeuillante – Description

Erannis defoliaria mâle a 4 cm d’envergure. Sa teinte est bicolore. On trouve des nuances sur cette espèce entre le brun noir pour la teinte foncée et le beige jaune pour la teinte claire. La forme du papillon posé ressemble à une aile delta (triangle).

Comme indiqué un peu plus haut, la femelle aptère attire les mâles pour s’accoupler. La ponte aura lieu sur toute sorte de plantes sauvages ainsi que celle du jardin. Le large choix d’alimentation de la chenille arpenteuse de l’hibernie défeuillante permet un maintien de l’espèce dans le milieu naturel. Cependant, en grand nombre les larves peuvent causer des dégâts. L’autre partie de son nom « défeuillante » que l’on pourrait remplacer par défoliante indique ce qui peut se passer lorsque les chenilles géomètres sont en grande quantité.

Papillons nocturnes de la forêt de Fontainebleau

À l’occasion de cet article sur l’hibernie défeuillante, j’ai enrichi ma page sur les papillons de la forêt de Fontainebleau. En plus des papillons diurnes, vous trouverez maintenant les hétérocères que j’ai rencontrés et photographiés. Cette liste a vocation de grossir au fur et à mesure.

LE SAVIEZ-VOUS ? Le nombre d’espèces nocturnes est estimé à plus de 5000, rien que pour la France (source OPIE — insectes.org). La Seine-et-Marne compte près de 995 espèces de papillons diurnes et nocturnes (source INPN).

Rien que pour vous, j’ai récupéré la liste des lépidoptères de la Seine et Marne. Étant donné la difficulté du recensement, il est probable que soit passé à travers un certain nombre de papillons. La méthode de recherche la plus commode à employer est le drap blanc fortement éclairé dans un espace dégager en pleine nature. Cette lumière attractive permet d’obtenir une multitude d’espèces en un minimum de temps. Mais, il faut savoir que cette pratique est soumise à autorisation préfectorale, il me semble.

L’OPIE a organisé il y a quelques années des sorties de nuit en Seine et Marne. En une seule soirée, le groupe a dénombré 175 espèces lépidoptères nocturnes. Incroyable non, quand on sait qu’il y a environ 250 papillons diurnes en France métropolitaine.

NEWSLETTER

Pour découvrir les papillons, coléoptères et autres petites bêtes de la forêt de Fontainebleau.

Voir Aussi

Myrtil femelle (Maniola jurtina)

Myrtil (Maniola jurtina) – Le papillon de l’herbe

Le myrtil est un papillon commun qui vole de juin à septembre en forêt de …

Grand nacré (Argynnis aglaja) – Nymphalidae Heliconiinae

Le grand nacré (Argynnis aglaja) est un papillon pratiquant la ressemblance de famille. C’est ainsi …

4 commentaires

  1. Bonjour Djamal,
    je ne vois pas de photo de ce papillon, est-ce normal?

    • Bonjour Agnès,
      Cela m’arrive parfois ! Dans ce cas, je rafraîchie la page du navigateur et les images remontent.
      Pour le coup, sur cet article, je n’ai qu’une seule image…
      As-tu essayé pour voir ?
      Cdlt
      Djamal

  2. J’adore vos articles ; explications, illustrations et je vous souhaite une bonne continuation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvrez le peuple des herbes !

Insectes

- Papillons

- Coléoptères

- LIbellules

- Et pleins d'autres surprises

INSCRIPTION